C’est quoi l’histoire ?

Après la fin de son partenariat avec Nike, la marque GPS TomTom commence à prendre de la vitesse. La Multi-Sport Cardio n’est pas accompagnée d’une ceinture cardio-fréquencemètre et se sert, à la place, des capteurs optiques à l’arrière du cadran. C’est la moins capricieuse des deux, pour la moitié du prix de la Garmin.

Ça vaut le détour ?

Bien que ce soit une montre qui prenne en charge la natation, le vélo et la course, TomTom insiste : ce n’est pas une montre triathlon. À la différence de la Garmin, elle ne propose pas de mode « triathlon » dans lequel vous pourriez habilement passer d’une discipline à l’autre ; il vous faudrait en effet presser le bouton « stop » en nageant, avant de commencer une session séparée de vélo. Dommage car une telle fonctionnalité serait un vrai plus. Le cardio-fréquencemètre intégré marche à merveille, n’ajoutant qu’un peu de volume à la version standard. Mais son bracelet épais en plastique et une saillie au dos du cadran la rendent moins confortable. Les problèmes initiaux de délais pour la géolocalisation ont été résolus. Le menu, dépouillé, est facile à utiliser, et bien qu’il n’y ait pas de wi-fi, vous pouvez uploader vos entraînements via l’application TomTom MySports.

 

  • Affichage 144 x 168p
  • Pas de wi-fi
  • Autonomie : 8 h (GPS+HR) / 10 h (GPS seulement)
  • 13,8 mm d’épaisseur, 63 g
  • Waterproof 50 m
  • 299 €
L’avis de Stuff 

TomTom Multi-Sport Cardio - test

Le suivi fitness est sans histoires, mais un mode « triathlon » serait appréciable.