We are part of The Trust Project What is it?

De manière générale, nos gadgets vieillissent mal. Ou, pour être plus précis, pour qu’ils reviennent à la mode, il faut attendre un très long moment. Il n’y a qu’à voir le Nokia 3310.

L’idée de Tag Heuer pour la Connected Modular 45 est de faire une montre Android Wear avec une technologie au top et un design qui ne passera pas de mode d’ici les 5 prochaines années. Et heureusement, parce que qui (à part un magnat du pétrole) peut se permettre de dépenser plus de 1 000 balles pour une montre, et tous les ans ?

Disponible à partir de 1 400 €, c’est la montre Android Wear la plus chère du marché. Si votre porte monnaie se porte bien, sachez que c’est également une des meilleures.

DESIGN

Tag Heuer est une de ces marques de montres de luxe que les gars comme moi connaissent. J’ai déjà eu en ma possession des Rotary et des Casio, mais ces 10 dernières années, les seules montres que j’ai eues au poignet sont des trackers d’activité et des smartwatches.

Mais je peux quand même apprécier le design de la Tag Heuer Connected 45. Au niveau du cadran, elle ne diffère pas vraiment de la Huawei Watch 2 : elle est sobre, les chiffres se trouvent sur la lunette, rien de trop voyant en somme. Mais, en personne, on sent vraiment que c’est une montre de luxe, alors que le dernier modèle de Huawei ne choquerait pas au beau milieu d’une caisse de jouets. Désolé, Huawei.

La Connected 45 est grosse, volontairement imposante, et pèse le même poids que les montres analogiques de l'horloger suisse. L’allure est masculine, vous savez, comme ces types qui débordent de confiance en eux et qu’on a pas envie d’embêter.

Et comme elle est modulaire, vous pouvez créer la montre de vos rêves, qu’elle ressemble à une analogique, à une mécanique ou à une chronographe...

MODULES

Contrairement à la plupart des montres connectées, vous pouvez choisir de quels matériaux elle sera faite. Le boitier standard est en titane, mais en achetant directement depuis le site de Tag Heuer, vous avez un très grand choix de designs.

Certaines ont des personnalités bien particulières, avec des diamants ou des couleurs vives. Vous pouvez également choisir entre de nombreux matériaux, comme l’aluminium et l’acier inoxydable.

Une fois que c’est fait, c’est là que vous entrez dans le monde fabuleux des modules. Cependant, payer plus cher pour de l’aluminium que du titane peut paraître un peu bizarre : on va rester sur le modèle de base, merci bien.

Étant donné que la montre que j’utilise possède un bracelet en acier inoxydable, elle coûte 2 150 €. La gamme est disponible à partir de 1 400 € pour les modèles avec des bracelets en silicones. Oui, c’est très cher. Mais on parle de Tag Heuer, vous vous attendiez à quoi ?

Vous pouvez aussi acheter un module mécanique pour les grandes occasions. Tag Heuer nous en a envoyer un (qui coûte environ 1 600 € à lui seul) pour qu’on voit ce que ça donne. Il n’est pas particulièrement original, mais il est très beau et intéressera certainement les collectionneurs, étant donné qu’il est uniquement disponible pour les détenteurs de Connected 45. Ce sera toujours aussi beau dans 30 ans, oubliez les 5 que j’avais annoncé tout à l’heure.

Passer du cadran Android Wear à l’analogue ne prend que 30 secondes. Pressez simultanément les boutons qui se trouvent sur les côtés pour détacher le bracelet, et clipser l’autre cadran. Simple comme bonjour.

ÉCRAN

Jusqu’ici, la Tag Heuer Connected 45 est vraiment pas mal.

Elle possède un écran de 1,39", avec une définition de 400 x 400 pixels : c’est aussi grand et net que n’importe quelle smartwatch. Elle ne dépasse pas de loin la Samsung Gear S3 par exemple, et la Tag Heuer comme n’importe quelle autre marque a dû se contenter des écrans disponibles à l'heure actuelle. Alors même qu’elle coûte plus de 1 000 €.

C’est un écran OLED dont les contrastes sont parfaits, et les couleurs vives et éclatantes. Si ça avait été sur un smartphone j’aurai plutôt dit trop saturées, mais on parle d’une smartwatch.

Et contrairement à la Access de Michael Kors, les bords de l’écran sont bien nets, il n'a pas une forme de pneu à plat. Si c’était le cas, à ce prix, la Tag Heuer serait partie directement à la poubelle (avant d’être délicatement extirpée de là, puis remise dans sa boite pour demander un remboursement, bien sûr).

C’est aussi la première Android Wear qui me fait aimer les fonds d’écrans imitant les montres analogiques. D’habitude je les trouve tape-à-l’œil et mal faits.

Grâce à cet écran haut de gamme et à un design soigné, c’est assez convainquant. Il n’y a pas d’ombrages bizarres, pas d’effets inutiles : en bref, on n'a pas l’impression que c’est un stagiaire débutant sur Photoshop qui les a créés.

La Connected 45 possède également un créateur de cadrant, intégré directement dans la montre. Il vous permet d’expérimenter un peu avec les fonds et les couleurs, même si je préfère un style un peu plus sobre. Après tout, ce que certains trouvent « classique », d’autres trouveront ça « ennuyeux ». Si vous voulez du orange fluo ou du doré, pas de soucis.

LOGICIEL

Une fois que vous avez choisi votre écran, vous pourrez explorer Android Wear 2.0. C’est sympa de voir qu’une des premières à avoir cet OS est une montre aussi stylée. Les smartwatches ne se résument plus seulement à Apple et Samsung.

Si vous voulez en savoir plus sur Android Wear 2.0, vous pouvez lire notre test complet. Disons seulement que cette version est bien meilleure que la précédente. Elle est plus claire, moins bizarre et vous permet d’installer des applis directement depuis la montre.

Wear s’intègre très bien à la Connected Modular 45. Elle possède un processeur Intel Z34XX, couplé à 1 Go de RAM, et semble aussi rapide que le très populaire processeur Snapdragon Wear 2100.

Sur Wear se développent également de plus en plus d’applis indépendantes, qui ne sont pas pensées pour dépendre d’un smartphone. Et c’est encore plus important sur la Tag Heuer, puisqu’elle possède son propre GPS et la 4G (que nous n’avons pas).

Par exemple, il existe de nombreuses applis de fitness qui vous permettront de localiser vos parcours d’entrainement, de balades à vélo et de promenades, sans avoir à trimballer votre téléphone avec vous. Cependant, Tag Heuer laisse faire des experts dans le domaine. Mis à part l’appli de création de cadrans, un chronomètre Tag Heuer et un minuteur, il n’y a aucune autre appli par défaut.

FITNESS

Certaines parties du hardware sont aussi réduites au minimum. Il n’y a pas de capteur de fréquence cardiaque, et il y a une seule autre commande hormis l’écran tactile : un bouton sur le côté.

La lunette ne tourne pas, et la couronne non plus. Wear 2.0 prend en charge ce genre d’extras, mais il faudra attendre encore un peu que quelqu’un d’autre se charge de créer une telle montre. Et je suis très impatient de voir ça, parce que la lunette rotative de Samsung sur sa Gear S3 est géniale.

Pour tester les capacités de tracker d’activité de la Tag Heuer Connected 45, je l’ai portée pour un footing en utilisant Google Fit Workouts, accompagnée sur l’autre poignet de la Tom Tom Runner 3, qui est un accessoire spécifiquement conçu pour analyser votre course.

La Tag Heuer a mis quelques secondes de plus pour trouver ma position GPS, mais après ça, rien à signaler. Lorsque j’ai voulu voir le trajet que j’avais parcouru en rentrant, le visuel de la Tom Tom était un peu plus propre, me montrant les routes au lieu d’afficher la le trajet un peu moins précis que vous retrouverez chez Google.

Mais c’est uniquement parce que la Tom Tom utilise un algorithme qui épure votre trajet au lieu d’utiliser les données GPS pure. En d’autres termes, c’était tout aussi précis une fois la supercherie révélée.

AUTONOMIE

Comme beaucoup d’autres montres Android Wear, je ne recommanderai pas la Tag Heuer pour les entrainements ou une analyse de course.

Premièrement, voulez-vous vraiment risquer la vie d’une montre à 2 000 € ? Ensuite, mon inquiétude, c’est son autonomie. Même sans GPS, elle n’a pas tenu les 24 h promises avec l’always-on screen activé.

Ce n’est pas le genre de montres qu’on utilise pour un marathon enfin, pas si vous souhaitez absolument savoir l’heure qu’il est en rentrant chez vous. Cependant, la Connected Modular 45 se recharge grâce à un pad magnétique, et non pas par du sans fil. Elle se sert de quelques petites dents métalliques pour s’accrocher aux contacts : c’est bien plus simple que certains autres systèmes de charge.

VERDICT

Si vous êtes du genre à scruter les promos au super marché ou que vous adorez la sensation que procure un compte en banque un jour de paye, la Tag Heuer Connected Modular 45 n’est probablement pas faite pour vous.

C’est une smartwatch Android Wear très coûteuse qui ne fait rien de bien révolutionnaire. Cependant, elle n’est pas beaucoup plus chère que certaines montres d’entrée de gamme de Tag Heuer, et c’est quand même super classe d’avoir une smartchatch de ce calibre.

On n’a pas d’autre choix que de laisser parler ses détracteurs, mais Tag Heuer a fait du très bon boulot. Maintenant, c’est à vous de décider si l’investissement vaut le coup, puisqu’elle perdra de sa valeur plus rapidement que les autres modèles de la marque suisse.

L’avis de Stuff 

Tag Heuer Connected Modular 45 - test

Son prix donne des sueurs froides, mais Tag Heuer a réussi à intégrer Android Wear dans une montre haut de gamme, et elle est très bien !
à partir de
€ 1 400
Points forts 
Design audacieux, intelligent
Très bon GPS
De beaux cadrans
Points faibles 
Très, très, très chère
Pas de fonctionnalité en rapport avec le hardware
Autonomie de 24 h

Where to buy Tag Heuer Connected Modular 45 -: