La liste des smartwatchs Android Wear continue de s'allonger.

Sony en est à son troisième essai avec la justement nommée Sony Smartwatch 3. C'est le premier appareil Android Wear à intégrer un GPS, aux côtés des fonctions standards Google. S'agit-il du parfait équilibre entre smartwatch et montre sportive ?

 

Constitution solide, design inoffencif

Alors que Motorola et LG ont opté pour un design circulaire, Sony a décidé de faire simple.

La Smartwatch 3 est carrée, monolithique et inoffencive. Elle attire un peu plus l'attention dans la rue que ses concurrentes rondes. Elle n'est pas moche pour autant, avec son look sportif.

Le bracelet en caoutchouc est doux et agréable à porter, et le module boitier sans détache simplement. Il n'est pas possible du coup de changer de bracelet. 

Et pendant qu' on y est, rien dans l'univers connu n'est plus attiré par quoi que ce soit autant que la poussière l'est par le bracelet de la Sony Smartwatch 3. Heureusement qu'elle est waterproof. Il est facile de la nettoyer de toute cette poussière en la passant sous l'eau.

Charge : peu élégant mais pratique

En la retournant, vous verrez un petit cache en caoutchouc, qui ouvert, révèle un port micro USB. C'est non seulement déliquat à ouvrir, mais c'est encore plus embettant d'y brancher le câble. Mais il reste plus facile de transporter ou de trouver un câble micro USB qu'un socle de recharge dédié (Moto 360 et G Watch R), en cas d'oubli.

Performance et rapidité

Il y aurait eu désastre si les performances de la Smartwatch 3 étaient aussi mauvaises que son écran. Heureusement, son processeur quadri-coeur 1,2 GHz de 512 Mo de RAM est plus que suffisant pour faire tourner le système d'exploitation Android Wear de Google. Aucun lag ou ralentissement n'a été constaté.

 

Cours Sony, Cours

La principale fonction de la Smartwatch 3 qui la distingue de la concurrence est le GPS intégré.

Vous pouvez désormais courir sans vous trimballer votre téléphone à la main ou attaché à l'épaule. Toutes les applis de running ne sont pas compatibles mais, heureusement au moins Run Keeper (l'une des plus utilisées) l'est. Par contre il est dommage que cette montre sportive ne soit pas équipée d'un moniteur de rythme cardiaque.

Autonomie

Elle devrait vous durer au moins un jour et demi, avec l'écran toujours allumé, ce qui en fait un sérieux concurrent de la LG G Watch R. Cependant l'utilisation du GPS réduit fortement cette estimation, il faudra donc la charger avant et après être allé courir, si vous êtes du genre endurant. Pour 30 minutes de course avec GPS, on a perdu 10% de batterie.

Le Verdict

La Sony Smartwatch 3 a le cerveau d'une montre connectée Google, couplé avec un GPS pour les fans de course à pieds, avec de la puissance et de la batterie en quantité.

Mais son écran en fait un objet moins attractif que des smartwatchs Motorola ou LG. C'est un réel défaut pour une smartwatch. D'un autre côté son prix est très attractif par rapport aux rivaux qui coûtent plus de 200 €. Après si vous aimez Android Wear et que vous êtes un coureur régulier, ça vaut le coup de jeter un oeil.

L’avis de Stuff 

Sony SmartWatch 3 - test

Le boitier waterproof et le GPS en font la meilleure smartwatch fitness. Dommage que l'écran soit aussi terne
à partir de
€ 166
Points forts 
GPS intégré pour les footings sans smartphone
Android Wear est fluide
Waterproof, confortable
Autonomie décente
Points faibles 
Couleurs ternes et blancs jaunis
Pas de moniteur de rythme cardiaque
Bracelet exclusif