Si le musée des plus beaux téléphones de tous les temps existait, le Samsung S8 trônerait sur un piédestal à l’entrée avec de beaux éclairages. Oui, il est beau à ce point.

Vous pensez peut-être que ce n’est pas particulièrement important, mais le temps où les téléphones passaient le plus clair de leur temps dans notre poche est révolu. On utilise presque tout le temps notre smartphone : on filme les concerts, on envoie compulsivement des messages dans le métro, on poste notre burger du vendredi soir sur Instagram, ou on le met simplement à charger sur notre bureau. Alors oui, il a plutôt intérêt à être pas mal.

Et Dieu sait que le Samsung Galaxy S8 est beau. N’allez pas croire que c’est tout ce qu’il a, parce que le S8 nous présente aussi son major d’homme pour smartphone, possède certainement la meilleure version Android de Samsung, et a plus de puissance que nécessaire. Ah ! Et il y a aussi le S8+ si jamais 5,8" d'écran ce n’est pas assez pour vous.

DESIGN ET MATÉRIAUX

Ce sont ses bords incurvés qui ont permis au Galaxy S7 Edge de se distinguer. À tel point que Samsung ne propose pas de modèle à écran plat cette fois : il n’y a qu’un Galaxy S8, et il est incurvé. Les coins sont arrondis, ce qui est très bien pour la prise en main. On peut tout à fait l’utiliser d’une seule main.

Les bordures en haut et en bas de l’écran sont particulièrement fines, mais seul la suppression du bouton d’accueil a rendu cela possible. À la place, il y a maintenant un bouton digital, intégré dans le verre et qui renvoie des vibrations à chaque fois qu’on le touche. Il ressemble assez au Touch ID de l’iPhone 7 d’Apple, qui vous renvoie lui aussi des vibrations pour vous signifier que vous avez appuyé assez fort pour qu’il reçoive l’information.

C’est aussi le grand retour de l’écran « always-on » : le bouton d’accueil est constamment allumé, même lorsque l’écran est en veille, afin que vous puissiez savoir où appuyer pour le déverrouiller.

Finalement, le déplacement du scanner d’empreintes à l’arrière du téléphone n’est pas le désastre que beaucoup prédisaient. Oui, il est un peu trop près de l’appareil photo à mon goût, mais comme l’avait annoncé Samsung, le scanner d’iris a vraiment été amélioré, donc vous n’aurez pas à vous en servir trop souvent. Je n’ai pas eu l’occasion de tester le scanner d'iris à fond, mais dans les démos que j’ai vues, c’était assez rapide.

Le tout respecte les normes IP68 et est donc résistant à la poussière et à l’eau, il résistera donc aux plongeons accidentels, malgré les haut-parleurs en bas du téléphone, le port USB-C pour le chargement, et une prise jack. Désolée Apple, Samsung n’est pas intéressé par tes lubies de sans fil.

En France, 3 couleurs sont disponibles : Orchidée, Noir Carbonne et Argent Polaire. Les trois sont superbes en vrai, avec leur verre Gorilla Glass qui protège leur couleur métallisée. Les trois scintillent au soleil et, même si le noir est celui qui brille le moins, sur les deux autres les traces de doigts sont moins voyantes.

Peu importe le modèle que vous choisissez, la face avant du téléphone est noire, afin de cacher au mieux les capteurs et pour donner l’impression que l’écran au ratio d’aspect de 18,5:9 occupe vraiment toute la face avant.

RECONNAISSANCE FACIALE

Non seulement le scanner d’empreintes est positionné à un endroit bizarre, en haut au dos du téléphone, mais en plus il est bien trop près de l’objectif de l’appareil photo. Vos doigts entreront inévitablement en contact avec ce dernier lorsque vous essayerez de trouver le scanner, surtout si vous êtes droitier. Ce qui a le don de m’agacer, surtout lorsque le téléphone vous nargue en vous rappellant d’éviter de le toucher lorsque vous enregistrez vos empreintes.

Fort heureusement, 2 subterfuges sont disponibles : le scanner d’iris et la reconnaissance faciale. Ces 2 fonctionnalités ne peuvent pas être utilisée en tandem, donc à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux, mais dans tous les cas, c’est toujours mieux que d’utiliser vos doigts.

J’ai finalement choisi la reconnaissance faciale parce que c’est la fonctionnalité la plus récente des deux. L’enregistrement de votre visage se déroule comme lorsque l’on enregistre ses empreintes ou son iris : vous devez positionner votre visage dans un cercle et attendre que la barre soit complète. Lorsque j’ai enregistré mon visage, je ne portais ni maquillage, ni mes lunettes, et il me reconnaît même lorsque je les ai sur le nez et que je suis très maquillée, ce qui est vraiment pas mal. J’apprécie également que ce téléphone ne prenne pas en compte mes cernes.

Samsung recommande de ne pas utiliser la reconnaissance faciale comme seule étape de sécurité, parce qu’elle peut être inefficace si quelqu’un a un visage avec les mêmes caractéristiques que vous. Mais j’ai quand même opté pour cette option, parce que c’est simple d’utilisation. C’est plus intuitif de simplement regarder son téléphone pour le déverrouiller que d’avoir à viser le scanner d’iris.

Mais ce n’est pas parfait : j’ai quand même constaté que je devais le tenir vraiment en face de mon visage pour que ça fonctionne, et à d’autres moments, il s’est déverrouillé alors que j’ai simplement baissé les yeux vers lui. Aussi, vous devez « réveiller » votre téléphone pour que ça marche, ce qui n’est pas le cas avec le scanner d’empreintes. Mais ça permettra de réduire considérablement le nombre de fois où vous devez chercher à tâtons votre scanner d’empreintes.

Si vous êtes dans un pays où Samsung Pay est disponible (en Europe pour l’instant c’est l’Espagne sinon c’est en Asie ou sur le continent Américain que ça se passe), sachez que le service fonctionne maintenant avec le scanner d’iris. Cependant, je trouve que c’est plus évident avec le scanner d’empreinte qu’avec l’iris : vous n’avez pas à positionner votre smartphone en face de votre visage lors de chaque transaction.

APPAREIL PHOTO

Rien n’a vraiment changé depuis le S7, le Galaxy S8 a le même objectif de 12 MP avec une ouverture de f/1.7. Mais ça, c’est juste sur le papier. En réalité, de grandes améliorations ont été apportées grâce à quelques modifications du logiciel.

Le S7 avait déjà un des meilleurs appareils photo du marché, dire que celui du S8 est encore mieux peut paraître exagéré, mais si vous voulez être convaincu, je vous conseille de jeter un œil aux photos ci-dessous que j’ai prises lors de mes vacances à Singapour. Oui, elles ont été prises avec un smartphone. Incroyable.

De nos jours, c’est plutôt rare de trouver un flagship haut de gamme qui n’ait pas de petit plus. Il n’y a pas de deuxième objectif comme sur le LG G6, le Huawei P10 ou l’iPhone 7 Plus. Il n’y a pas de super slow-motion comme avec le Sony Xperia XZ Premium, même si vous avez la vidéo 4K, ou 1080 avec stabilisateur électronique et HDR.

Mais on s’en moque, parce que les efforts de Samsung ont payé, les photos prises avec le S8 sont superbes.

L’amélioration la plus flagrante, c’est le traitement d'image : à chaque fois qu’on appuie sur le déclencheur, le téléphone prend 3 photos. 2 de ces clichés sont alors utilisés pour supprimer les flous et nettoyer le bruit afin que le résultat soit encore plus bluffant.

C’est à peu près la même approche que celle du Huawei P10 qui, lui, utilise son deuxième objectif pour plus de netteté, et ça marche aussi bien.

Ajoutez à cela un stabilisateur d’image optique et un autofocus à détection de phase, et vous obtenez le meilleur appareil photo de smartphone du marché. En lumière naturelle, vos photos seront superbes. Les verts sont particulièrement luxuriants sur le S8, et l’auto-HDR permet d’avoir presque systématiquement une bonne exposition, parfait pour obtenir de beaux contrastes.

Bien sûr, le vrai test, c’est en basse luminosité. Et le S8 n’est pas décevant : il y a encore plus de détails qu’avec le S7, et moins de bruit. Vous n’aurez pas à vous inquiéter lorsque vous voudrez prendre des photos dans un bar à la lumière tamisée.

L’appli de l’appareil photo est sobre et minimaliste, et place les raccourcis les plus utiles à portée de main, directement sur l’écran principal, ce qui est très pratique. Vous n’aurez pas à partir à la recherche d’une fonctionnalité perdue dans les méandres des menus.

L’appareil photo frontal de 8 MP fait un tout aussi bon travail. Il y a aussi de nouveaux effets dynamiques que vous pouvez appliquer sur votre visage et même prendre des vidéos avec. Ça peut sembler gadget, mais c’est super marrant. Il y a aussi des filtres individuels disponibles sur une appli que vous pouvez télécharger et dont le contenu sera automatiquement installé dans l’appli de l’appareil photo. Vous n’aurez plus jamais à passer par une autre appli pour bénéficier de filtres.

PERFORMANCE ET AUTONOMIE

Mais que se cache-t-il sous la surface ? Un processeur octa-core fait maison par Samsung, l’Exynos 8895, construit sur une puce de 10 mm.

En fait, cela signifie que le processeur sera plus efficace au niveau de l’économie d'énergie par rapport au Silicon de l’année passée. Donc même si la capacité de la batterie est la même que pour le Galaxy S7 (de 3000 mAh), le S8 devrait pouvoir donner du jus à ce bel écran de 5,8" en tenant le choc.

Et ça se vérifie pendant mon test : le soir, le niveau de batterie aux alentours de 30% après une journée passée sur les réseaux sociaux, à écouter de la musique et à répondre à une montagne de mail professionnels. J’aurais même pu me permettre de prendre quelques photos supplémentaires et de regarder des vidéos.

Le fast charging via USB-C permet également de moins se soucier de cet aspect là : vous passerez de 14% de batterie à 100% en 1 h 30. Ce qui signifie que si vous oubliez de charger votre S8 pendant la nuit, ce n’est pas vraiment dramatique.

Lorsqu’il est à fond, le S8 est le téléphone Android le plus puissant du marché. Au Geekbench 4, il obtient un score de 6627 en multi-core, battant à plate couture le Note 7 et ses 5228, ainsi que le S7 et son score de 5213.

Dans la pratique, le multitasking n’est jamais au ralenti, les 4 Go de RAM du S8 assurent le bon déroulement des choses. Les applis ne ralentissent pas, les jeux se lancent rapidement et les sites internet chargés en médias s'affichent sans lag.

Les jeux exigeants en terme de graphismes comme Dead Trigger 2 et Vainglory ne lui feront pas non plus tirer la langue. Si vous voulez vraiment vous concentrer sur votre jeu, sachez que c’est le grand retour du Game Launcher de Samsung qui permet de bloquer les notifications et même de filmer vos parties.

LOGICIEL

Tout comme son hardware, le logiciel du S8 est également pensé pour être utilisé d’une seule main. TouchWiz est la preuve que quand Samsung ne veut pas dénaturer Android il le peut, et il ajoute quelques détails qui rendent l’expérience de l’utilisateur encore plus agréable.

Il y a encore plus de swipes que les années précédentes, même avec l’appli de l’appareil photo. Swipez sur le déclencheur pour activer le zoom optique, et swipez vers le haut pour lancer l’appareil photo. Vous pouvez également activer un bouton flottant, donc vous pouvez facilement prendre une photo tout en tenant le téléphone en mode paysage.

La nouvelle version de TouchWiz est plus sobre et simple, et n'empêche pas la personnalisation que les fans d’Android aiment tant. Vous pouvez ranger toutes vos applis dans un menu ou les présenter comme sur un iPhone, voir même les deux, c'est comme vous voulez. Pour ouvrir le menu, vous pouvez soit garder l’icône sur l’écran d’accueil, soit décider de faire un swype vers le haut n’importe où sur l’écran, et vous pouvez enfin échanger de place le bouton Récent et Retour pour être comme tous les autres détenteurs d’Android.

C’est aussi le grand retour du l’écran « always-on », qui permet d’afficher les informations les plus pertinentes sur l’écran de votre S8, même lorsqu’il est en veille. Vous pouvez également personnaliser les couleurs de l’horloge. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup : enfin surtout pour les gens qui adorent personnaliser tout et n’importe quoi.

La fonctionnalité multifenêtres est très pratique, puisqu’elle permet de profiter pleinement du grand écran du S8, et permet d’aller au-delà de la fonctionnalité de division d'écran d’Android Nougat. Vous pouvez épingler une partie d’une appli en haut, tout en utilisant une autre appli en bas. Par exemple, vous pouvez continuer à suivre votre conversation de groupe sur Whatsapp en haut, tout en cherchant un bon restau en bas, et tenir les autres au courant de vos trouvailles en un clin d’œil.

Puis il y a Bixby. C’est la version Samsung de Siri d’Apple ou d’Alexa d’Amazon, et il fait ses premiers pas. Enfin presque : le super assistant de Samsung n’est pas encore tout à fait au point.

Une fois qu’il sera vraiment achevé, Bixby aura 3 principaux talents : Bixby Vision, qui vous permet de vous identifier via l’appareil photo et d’avoir des infos sur des objets IRL ; Bixby Home, une sorte de fil d’actualité personnalisé ; et Bixby Voice, qui est votre assistant personnel.

Le plus important est Voice : il intégrera d’autres applis pour que vous puissiez les contrôler grâce à votre voix. Par exemple, vous pourrez lancer Youtube, chercher une vidéo et lancer la lecture. Mais ce n’est pas encore disponible pour l’instant, et nous ne savons pas quand est-ce que cette partie là sera disponible, donc le succès de Bixby repose pour l'instant uniquement sur ses 2 autres fonctionnalités. En tout cas, Vision est super. Invoquez l’œil de Bixby, et pointez votre appareil photo vers un objet pour découvrir ce que c’est. C’est un peu comme Shazam mais pour les objets, et c’est plutôt pas mal.

Il est un peu obsédé par le vin : il a identifié mon café au lait un matin comme étant une bouteille de Chablis, mais les résultats d’images ont affiché d’autres tasses de cafés. Ok. Lorsque je l’ai utilisé sur une bouteille de blanc peu connue, il a été capable d’identifier de quel type de vin il s’agissait et m’a même suggéré quelques plats pour l’assortir et même les notes du vin, en se basant sur Vivino, un catalogue de vin en ligne. Super utile si vous voulez impressionner votre rencard Tinder.

Avec Bixby Home, c’est différent. Il se trouve à gauche de votre écran, et peut être activé grâce au bouton Bixby qui se situe juste en-dessous de ceux du volume.

Toutes les cases d’informations sont personnalisables, vous permettant de déplacer les sections afin de mettre en évidence les infos qui vous intéressent le plus. Les sujets d’actualité sont fournis par Flipboard, ce qui est pas mal car vous avez un bref résumé de ce qui se passe partout dans le monde, mais j’aurais aimé que Twitter affiche les Tweets les plus récents et non pas les sujets tendances.

Les mémos vous permettent de planifier une tâche lorsque vous arrivez à un endroit au lieu d’une heure spécifique. C’est un pas de plus vers l’assistance active que fait le S8, au lieu de vous observer craquer sous la pression à cause de ce qu’il vous reste à faire, il vous aide à garder le rythme.

Jusqu’à ce que Voice n’arrive, clairement, Bixby n’est pas un argument de vente pour le S8, mais ça ne fait pas de mal de l’avoir puis, il ne peut que s’améliorer.

STATION DEX

Pour faire fonctionner cette nouveauté logicielle, il faut également un nouvel accessoire : la station d’accueil DeX de Samsung. Posez le Galaxy dessus, et votre smartphone se transformera en mini PC, complété par 2 ports USB, un câble ethernet et une sortie HDMI.

Branchez-y un clavier et une souris et vous pourrez travailler dessus comme si vous êtiez assis devant un PC fixe. Vous aurez un bureau semblable à celui de Windows, plein de raccourcis, une barre des tâches et un launcher, mais vous pouvez quand même réponde à vos appels et regarder vos notifications tout en le laissant sur la base.

Pendant la démo, tout était très vif : on avait une version optimisée de Microsoft Word qui ressemblait énormément à la version complète, tandis qu’on avait ouvert une vidéo HD de Youtube dans une autre fenêtre. Il n’y avait aucun lag, aucun bogue, et pas d’attente, tout fonctionnait parfaitement.

Samsung n’a pas pu nous envoyer une station d’accueil DeX avec le téléphone pour ce test, mais je suis persuadée que cet accessoire serait très utile pour quelqu’un qui voyage beaucoup.

VERDICT

Bon, le Samsung Galaxy S8 est clairement superbe.

C’est vraiment un grand pas en avant en terme de design par rapport au S7, et à ce niveau là, il dépasse tous les autres téléphones. Vous ne pourrez pas vous empêcher de le regarder.

Grâce au nouveau design de l’interface, il fonctionne très bien. Il est puissant, facile d’utilisation, et si vous aimez que votre software soit aussi solide que possible, c’est la meilleure version de TouchWiz de Samsung pour l’instant. Le seul défaut pour moi, c’est le scanner d’empreintes qui se trouve maintenant à l’arrière, même si l’ajout du scanner d’iris compense un peu.

Puis il y a aussi l’écosystème grandissant des accessoires de Samsung, comme la Gear 360, le nouveau Gear VR avec ses manettes, et la station d’accueil DeX. Ils font vraiment en sorte que votre expérience aille au-delà de votre mobile.

À 809 €, le S8 est plus cher que le LG G6 (749 €) et que l’iPhone 7 (769 €). Mais son style premium et ses performances sont tellement biens, que l’on a même pas l’impression d’avoir trop payé.

Bien sûr, le souvenir du Note 7 vient noircir le tableau, et je suis sûre que certains d’entre vous attendent un peu que les gens aient eu le S8 dans leurs mains avant de s’engager. Mais franchement, ce n’est sûrement pas dans les intérêts de Samsung de faire la même erreur, ce téléphone a dû être testé et re-testé, et je serais surprise qu’il rencontre les mêmes difficultés que son grand-frère. En tout cas, je n’ai eu aucun problème pendant mon test.

Au final, vous aurez surtout une superbe expérience, avec un design super sobre et chic. Si vous cherchez un smartphone qui saura satisfaire toutes vos envies, c’est celui-ci qu’il vous faut.

Précommander
Tech Specs 
ÉCRAN
AMOLED incurvé Infinite Display 5,8", 2960 x 1440 avec HDR, "always-on"
PROCESSEUR
Samsung Exynos 8895 octa-core
MEMOIRE
4 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 12 MP, ouverture f/1.7 avec autofocus à détection de phase, ISO et flash dual-LED. Frontal : 8 MP, ouverture f/1.7 avec autofocus
STOCKAGE
64 Go UFS2.1 interne, microSD
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat
BATTERIE
3000 mAh non amovible
DIMENSIONS
148,9 x 68,1 x 8 mm, 155 g
L’avis de Stuff 

Samsung Galaxy S8 - test

Le S8 est proche de la perfection, que ce soit avec son somptueux design et ses fines bordures ou avec son superbe appareil photo.
€ 809
Points forts 
C’est le plus beau téléphone que j’ai vu
Beaucoup de puissance, très utile avec DeX
L’appareil photo est superbe, comme toujours
Points faibles 
Tous les talents de Bixby ne sont pas disponibles dès sa sortie
Toutes les applis ne sont pas optimisées pour un ratio d’aspect 18,5:9
Le scanner d’empreintes est mal positionné