Le Galaxy S8+ est grand, plus grand que n’importe quel smartphone que Samsung a sorti en 2016.

Pour vous donner une idée, le S7 Edge faisait 5,5" et le Note 7 faisait 5,7". Mais le S8+ les dépasse largement, du haut de ses 6,2".

Mais pas tant que ça finalement : étant donné que les bordures ont presque disparues et que le ratio d’aspect à été réduit à 18,5:9, c’est probablement le smartphone à très grand écran le plus maniable de tous les temps.

Lorsqu’on se penche sur sa fiche technique, à part l’écran, rien ne semble changer par rapport à son petit frère, mais pour un smartphone principalement composé d’écran, il pourrait y avoir une grande différence entre les deux lors de l’utilisation.

Il est maintenant temps d’élucider la plus vieille question du monde : est-ce que la taille compte ?

DESIGN : ICÔNE

L’an passé, le Galaxy S7 Edge était facilement un des plus beaux téléphone du monde et pourtant, à côté du S8 +, rien à voir. Le S8+ est fait tout de verre et de métal, et c’est magnifique.

Mais Samsung n’a pas seulement afiné le design : les bordures de l’écran sont presque invisibles, et lorsque l’écran est en veille, on dirait qu’il occupe toute la face avant.

Lorsqu’il est éteint, l'écran est très noir, un vrai mystère. Peu importe la couleur que vous choisirez, la face avant du téléphone est noire afin que vous ne puissiez pas vraiment distinguer où commence l’écran.

Aussi, il est incurvé sur les côtés. Rien de mieux niveau look.

On pourrait croire qu’un téléphone de 6,2" c’est grand, mais le S8+ fait à peu près la même taille que l’iPhone 7 Plus (5,5"), et il est si fin qu’à côté, on trouverait que l'iPhone 7 est large.

C’est vrai que la combinaison verre et métal de Samsung lui donne l’air d’être bien plus fin et plus long que les autres téléphones, surtout lorsqu’on sait que son ratio d’aspect est de 18,5:9, mais ça le rend aussi plus simple à tenir. Même si vous avez du mal à atteindre le haut de l’écran.

Vous remarquerez qu’il n’y a pas de bouton d’accueil physique, la marque distinctive de tous les smartphones Galaxy. À la place se trouve un bouton virtuel, qui renvoie des vibrations pour que vous sachiez que vous avez appuyé au bon endroit. C’est un peu bizarre au début, mais tout comme avec celui de l’iPhone 7, vous vous y habituerez vite.

De ce fait, le scanner d’empreintes a été relégué à l’arrière afin de faire de la place pour ces toutes petites bordures. Il est un tout petit peu trop près de l’appareil photo, donc faîtes attention qu’il n’y ait pas des traces de doigts partout avant de prendre une photo. Cependant, grâce au superbe scanner d’iris qui est très rapide, vous n’aurez pas à vous en servir trop souvent.

Le tout est aux normes IP68, il résiste donc à l’eau, et malgré tout, il y a un haut-parleur en bas, un port USB-C et une prise jack. Désolé Apple, Samsung ne te suivra pas dans ton délire.

ÉCRAN : VERS L’INFINI ET L’AU-DELÀ

6,2", ça semble énorme, mais grâce à ses bordures ultra-fines en haut et en bas, à ses bords incurvés et à son ratio d’aspect de 18,5:9, vous bénéficiez avec le S8+ d’une plus grande surface d’écran sans qu’il ne déforme votre poche.

Pour aller de paire avec ce magnifique écran, il a une résolution assez dingue de 2960 x 1440. Pour faire mieux, il vous faudra choisir le Sony Xperia XZ Premium et son écran 4K.

C’est exactement comme sur le Galaxy S8, la seule différence c’est que les pixels sont étendus sur une plus grosse surface. Ce qui signifie également que vous aurez une densité de pixels plus faible, de 529ppp, au lieu des 570ppp sur la plus petite version. Mais honnêtement, vous ne verrez aucune différence.

En fait, le téléphone est réglé sur une définition Full HD lorsqu’on le reçoit afin de préserver la batterie. Vous pouvez cependant augmenter la résolution en allant dans les réglages de l’écran.

L’écran AMOLED a de magnifiques contrastes et ses noirs sont profonds : les vidéos et les photos sont superbes dessus. Les couleurs sont vives mais n’ont pas l’air artificielles, ce qui n’est pas toujours le cas avec les écrans OLED.

Les angles de vue sont exceptionnels, et l’appareil est assez lumineux pour que vous puissiez vous en servir en toute tranquillité en extérieur, même si ça videra votre batterie un peu plus vite au passage.

Mais il s’agit également d’un écran HDR, ce qui signifie que lorsque Netflix aura mis à jour son appli, les couleurs et les contrastes seront encore plus beaux.

Techniquement, le traditionnel S8 a un meilleur écran, mais la différence est si faible que ça n’a aucune importance.

PERFORMANCES ET AUTONOMIE : BEST OF THE BEST

Si le Galaxy S8+ était une voiture, elle cracherait du feu, et aurait un moteur W16 sous le capot. Oui, il est rapide à ce point.

Tout ça c’est grâce au processeur octa-core fait maison de Samsung, l’Exynos, dont les plus petits cœurs tournent à 1,7 GHz, et les plus gros à 2,2 GHz. C’est de loin le téléphone Android le plus rapide du marché. Au Geekbench 4 il a obtenu un score de 6683. Il est même plus rapide que l’iPhone 7 Plus d’Apple.

Au quotidien, ça se traduit par le fait que vous n’aurez jamais à attendre qu’une appli se lance, il n'y a ni lag, ni bogues lorsque vous passez d’une appli à une autre, et il ne perturbera jamais l’affichage de vos jeux. On dirait qu’il a des ailes.

On pourrait croire que 4 Go de RAM ce n’est pas énorme, étant donné que d’autres téléphone ont entre 6 Go et 8 Go de RAM, mais c’est largement suffisant pour user et abuser du multi-tasking, que ce soit directement sur le téléphone, ou via DeX, qui permet d’utiliser le smartphone comme PC. En d’autres mots, il va très, très vite.

Il semblerait que le seul point noir soit sa batterie de 3500 mAh : elle est plus petite que celle du Galaxy S7 Edge (de 3600 mAh), mais après la catastrophe du Note 7, Samsung la joue tranquille.

Cependant, avec un processeur de 10 mm plus économe, le S8+ est quand même performant en terme de batterie. Il a pu lire des vidéos pendant plus de 12 h, et peut facilement durer toute une journée (incluant écoute prolongée de musique via casque Bluetooth, prise de photos et beaucoup trop de temps passé sur Facebook).

Si finalement vous manquez soudain de batterie, le fast charging devrait vous sauver la mise et ce, en moins de 3 h. Il peut également se recharger sans fil, une fonctionnalité que peu de téléphones ont en 2017. Ce n’est pas le meilleur en terme d'autonomie, mais il durera aussi longtemps que les autres smartphones de sa catégorie.

Au niveau de l’espace de stockage, c’est pareil pour tout le monde : 64 Go. Ce devrait être largement suffisant pour la plupart d’entre nous, mais si ce n’est pas le cas, sachez que vous avez la possibilité d’y introduire une carte microSD.

APPAREIL PHOTO : PRECISION

Si vous pensiez que le S8+ allait rejoindre le clan des smartphones à double objectif, c’est perdu. Samsung a toujours la même philosophie : « si c’est bien, pourquoi changer ? » et, de ce fait, il n’y a qu’un seul objectif à l’arrière.

Peu de choses ont changé depuis l’année dernière. L’objectif de 12 MP reste le même, tout comme son ouverture de f/1.7, mais c’est également le cas du stabilisateur d’images optique et de l’autofocus à détection de phase : ce sont les mêmes que sur le Galaxy S7.

Cependant, cette fois, les ingénieurs des logiciels Samsung y ont ajouté un nouveau traitement d’image : à chaque photo que vous prenez, le téléphone en prend 3 afin que les clichés soient encore plus nets et qu’ils aient encore moins de bruit. C’est un peu la même chose qu’avec le Google Pixel, qui reste un des meilleurs smartphones du marché.

La théorie c’est bien beau mais… est-ce que ça fonctionne ? Ho que oui.

Le S8+ prend des clichés qui sont très détaillés et dont les couleurs sont naturelles, sans que ce soit trop tape à l’œil, comme c’est le cas de certains de ses concurrents. Son traitement d’image est tout de même plus rapide que celui du Pixel, et il y a aucune trace de lag ou d’attente, même lorsque le HDR est activé.

Les contrastes et l’exposition sont presque toujours parfaits, et même si parfois certaines scènes un peu délicates peuvent contrarier un peu le HDR qui surexposes certains endroits de la photo, il fait tout de même partie des meilleurs appareils photo de smartphone que j’ai eu l’occasion de tester.

À l’avant, l’objectif de l’appareil photo est passé à 8 MP avec une ouverture de f/1.7 et un autofocus super rapide qui détecte les visages pour plus de netteté. La qualité est inférieure à celle de l’appareil principal, mais il prend tout de même de bons clichés.

Le lancement de l’appli de l’appareil photo est super rapide, et toute cette surface d’écran signifie que vous aurez un écran de contrôle super grand, et que vous allez adorer y regarder vos clichés. L’appli permet également de zoomer de manière digitale à l’aide d’un swipe, d’ajouter des filtres et des stickers une fois la photo prise. On va dire que c’est un mélande d’Instagram et de Snapchat, sauf que c’est une appli par défaut.

Peu importe comment vous l’utiliserez, le S8+ possède un des meilleurs appareils photo de smartphone. En terme de concurrence on cite notamment le Google Pixel XL et l’Apple iPhone 7 Plus (chacun à ses qualités) : dans tous les cas vous ne regretterez pas les photos que vous prendrez avec un de ces 3 mobiles.

LOGICIEL : DE LA CLASSE

Alors qu’on le connaissait assez rigide, cette année TouchWiz est plutôt flexible. Vous n’aimez pas la manière dont Samsung fait les choses ? Alors il existe certainement une alternative cachée dans le menu des réglages de l’écran.

Vous pouvez choisir de disposer vos applis dans un dossier (la manière la plus classique) ou bien choisir de faire comme avec un iPhone, c’est-à-dire de toutes les disposer sur l’écran principal. Vous pouvez également supprimer l’icône du menu des applis afin de l’ouvrir d’un simple swipe vers le haut, n’importe où sur l’écran. Enfin, vous pourrez également intervertir les touches Récent et Retour afin de les disposer comme sur tous les autres téléphones Android. C'est le miracle de Noël. En Avril.

Il est peut-être moins intuitif que les années précédentes, mais il ajoute quelques petites choses utiles à Android Nougat, comme une version améliorée de la division d’écran : elle vous permet d’épingler le bout d’une appli au lieu de l’appli au complet. C’est pratique pour « bosser » sur une appli tout en regardant une vidéo.

La plus grosse nouveauté cette année, c’est sans aucun doute Bixby, l’Assitant intelligent de Samgung : il peut voir ce qu’il y a à l’écran, et ce que vise l’appareil photo. Il a même un bouton physique qui lui est consacré.

Dès à présent, il peut reconnaître un texte, les QR codes et les code-barres afin de simplifier votre shopping, détecter les lieux et les monuments grâce à l’appareil photo. Il pourra même vous conseiller une méthode de transport, des restaurants, mais les commandes vocales sont encore en cours de développement.

Lorsqu’elles arriveront, ces commandes vocales seront compatibles avec presque toutes les applis de Samsung, mais aussi avec quelques applis développées par des tiers, donc vous pourrez certainement commander un Uber rien qu’en parlant, envoyer des SMS et trouver une photo dans l’appli Galerie.

On ne sait pas encore si Bixby va être une fonctionnalité qui vaille vraiment le coup, ni s’il sera différent du Google Assistant ou d’Alexa d’Amazon. Cependant, ça aurait été sympa que l’on puisse utiliser le bouton de Bixby pour autre chose si on le souhaite.

CARACTÉRISTIQUES : DEX APPEAL

Passez quelques minutes avec le Galaxy S8+ et vous aurez l’impression que, peu importe où vous regardez, il y a une nouvelle fonctionnalité à essayer.

Prenez par exemple le scanner d’empreintes digitales : bien sûr il sert à déverrouiller votre téléphone en moins d’une seconde, sans que vous n’ayez à activer l’écran d’abord, mais il peut aussi ouvrir ou fermer le dossier contenant les applis d’un simple swipe. C’est super pratique sur un téléphone aussi grand.

Mais si vous n’avez pas envie d’utiliser vos empreintes pour déverrouiller votre smartphone, vous avez d’autres options : il y a un scanner d’iris juste au-dessus de l’écran, vous pouvez donc le déverrouiller d’un simple regard.

Il utilise également un appareil photo infrarouge, donc il marche aussi bien de jour comme de nuit et, même si parfois il trouve que le téléphone est trop près ou trop loin de votre visage, cela fonctionne 90% du temps.

Mais Samsung a décidé d’aller encore plus loin dans la biométrie en proposant la reconnaissance faciale. Le système n’est pas aussi sûr que celui du scan d’iris, mais c’est bien plus rapide. Alors, à moins que vous ayez un jumeau, ça devrait le faire.

Vous devez allumer l’écran avant de pouvoir utiliser la reconnaissance faciale, mais une fois que c’est fait, c’est très rapide et beaucoup plus intuitif qu'un système de PIN : vous n’avez qu’à regarder votre téléphone.

La nouveauté suivante à besoin d’un élément de hardware pour fonctionner : la station d’accueil DeX. Glissez-y votre téléphone et il se transformera en petit PC, complété par 2 ports USB, un port ethernet et un HDMI afin que vous puissiez y brancher une souris, un clavier et un écran.

Au lieu de l’interface Android, vous aurez en face de vous un bureau semblable à celui de Windows : il y a des raccourcis, un barre des tâches et un launcher. Même lorsqu'on a ouvert une vidéo HD de Youtube simultanément avec une version optimisée de Microsoft Word (qui ressemble d’ailleurs comme deux gouttes d’eau à la version complète), il était assez vif.

Il n’y a aucun lag, pas d’attente : tout fonctionnait très rapidement. Vous pouvez toujours prendre vos appels, regarder vos notifications et utiliser vos applis tout en étant connecté à la base.

Samsung n’a pas pu nous envoyer un DeX à temps pour ce test, mais lorsqu’on a essayé la version de pré-production, on s’est tout de suite dit que ce serait très utile pour les personnes qui voyagent fréquemment.

Enfin, le téléphone est accompagné d’une paire d’écouteurs AKG. Ils ont un câble tressé et seront donc très résistants. Ils ont des basses puissantes, mais n’est-ce pas ce qu’aiment les jeunes de nos jours ?

SES ADVERSAIRES

Si vous aimez les grands téléphones, de nombreuses options s’offrent à vous.

Le Pixel XL de Google et l’iPhone 7 Plus prennent d’aussi belles photos que le S8+, et ils sont tout aussi gros (même si aucun des deux ne pourra égaler la surface d’écran du S8+). De plus, vous devrez passer à iOS si vous choisissez Apple.

Le G6 de LG a un écran similaire, avec des bordures très fines, mais visuellement, il est assez différent puisqu’il a un écran plat. Il a aussi un double appareil photo, mais la qualité n’égale pas celle du S8+.

Le prochain flagship de Sony, le Xperia XZ Premium pourrait bien être le téléphone parfait pour les fans de vidéos étant donné qu’il possède un écran 4K HDR, mais tant que Netflix et les autres n’auront pas mis à jour leurs applis pour qu’on puisse lire leurs vidéos en 4K, il n’a aucun intérêt.

Si vous voulez un smartphone qui réunisse tout ça, il semblerait que le S8+ soit un choix logique.

VERDICT

Une chose est sûre, le Galaxy S8+ est un smartphone phénoménal : il a un appareil photo d’enfer, une résolution digne d’un écran Retina, et un design à couper le souffle. À côté, le design de l’iPhone semble dater de la préhistoire.

Est-il meilleur que son petit frère ? Difficile à dire. Il est beau et vraiment gros, mais Samsung a su mettre les choses au bon endroit et a suffisamment travaillé le design pour que vous puissiez l’utiliser sans complications.

Mais l’écran n’est pas non plus beaucoup plus grand, et l’autonomie de la batterie est à peine plus grosse. Est-ce que ces petites différences valent 100 € ?

Pour répondre à la question existentielle qu’on s’est posé au début du test : la taille compte même si, dans le cas du Galaxy S8+, la différence n’est pas énorme.

Tech Specs 
ÉCRAN
Infinity Display AMOLED incurvé, 6,2", 2960 x 1440 avec HDR
PROCESSEUR
Samsung Exynos octa-core
MEMOIRE
4 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 12 MP, ouverture f/1.7, autofocus à détection de phase, ISO et flash dual-LED. Frontal : 8 MP, ouverture f/1.7 avec autofocus
STOCKAGE
64 Go interne, microSD
BATTERIE
3500 mAh, non amovible
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat + Touchwiz
DIMENSIONS
159,5 x 73,4 x 8,1 mm, 173 g
L’avis de Stuff 

Samsung Galaxy S8 Plus - test

Certains préfèrent les très gros téléphones, et le S8+ est un smartphone phénoménal, mais la version classique est tout aussi bien, et moins chère.
€ 909
Points forts 
Un design superbe
Des performances incroyables, parfaites pour le DeX
Un des meilleurs appareils photo de smartphone
Points faibles 
La taille, pas au goût de tout le monde
Le scanner d’empreintes placé à un endroit bizarre
100 € de plus que l’excellent S8