We are part of The Trust Project What is it?

Razer avait dévoilé son Razer Blade Pro énorme et son prix monstrueux pour pousser les joueurs PC à passer sur ordinateur portable, et pourtant, nous étions bien plus impatients à l'idée de tester quelque chose de plus léger.

Le Blade Stealth a été annoncé en janvier au CES, nous avons pû poser les yeux (et les mains) sur la bête.

Ce Blade est au MacBook Air ce que Dark Vador est à Luke Skywalker ; force brute et noir profond contre rafinement et lumière.

On parle de force brute, mais sachez toutefois que la carte graphique n'est pas intégrée dans le Blade Stealth : elle est dans le Core externe de l'animal. C'est cette association de mobilité et de puissance qui rend cet ordinateur si intéressant.

Petit mais puissant

Le laptop a une épaisseur de 13,1 mm, vous n'aurez aucun problème pour le glisser dans votre sac. De plus, le Blade Stealth pèse seulement 1,29 kg : il est assez léger pour que vous oubliiez que vous le portez.

Il est donc au niveau du MacBook en terme de portabilité, pas mal pour une entreprise qui a commencé en créant des souris et des claviers pour les gamers.

Les finitions tout en métal sont magnifiques, les regards envieux seront nombreux si vous sortez avec votre Blade Stealth, surtout que vous pouvez désactiver les LED multicouleurs pour faire semblant d'être humble.

Razer n'a pas lésiné pour ce qui est puissance : le laptop est équipé d'un dual-core Intel i7, de 16 Go de RAM et d'un To d'espace sur SSD, de quoi profiter de l'ultrabook le plus rapide au monde.

La marque a parlé d'une durée de vie de 9h sur une charge de batterie, on en a compté moins mais cela devrait être bien assez pour une journée de travail. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours acheter la Power Bank optionnelle : une batterie de 12,800 mAh qui rechargera totalement votre Blade Stealth.

Le laptop (seul) est également équipé d'un bon nombre de ports : du Thunderbolt 3, de l'USB 3.0, du HDMI et une prise jack.

Écran

Que vous soyiez en train de jouer ou de travailler, le Blade Stealth a un écran génial, ou plutot, un choix d'écrans génial.

Si ous optez pour le modèle "entrée de gamme", vous aurez un écran tactile en 2560 x 1440 bien meilleur que les MacBook en terme de résolution et qui couvre la totalité de la gamme de couleur Adobe RGB, parfait pour l'édition photo et vidéo.

Il est magnifique : les couleurs sont lumineuses et vibrantes, elles ressortent énormément, notament grâce au côté brillant de l'écran, mais cela veut aussi dire qu'il est assez sensible au soleil. On vous conseille d'éviter de jouer sur la plage, à moins que vous soyez fan des reflets.

Si vous voulez encore plus de pixels, vous pouvez choisir l'écran 4K. C'est assez fou d'avoir un tel niveau de détail sur un écran si petit, mais cela peut faire une différence pour les designers et les photographes professionels. Gardez simplement à l'esprit qu'il faut un procésseur monstrueux pour faire tourner des jeux en 4K.

CORE

Comment le Blade Stealth fait-il pour faire tourner des jeux sans carte graphique ? Facile : il en a une qui l’attend tranquillement à la maison.

La carte graphique fait partie du Core externe que vous connectez via Thunderbolt, vous ne serez aucunement désavantagé par rapport à un PC.

Le Core est un peu plus petit qu’un mini PC, il ne prendra donc pas énormément de place sur votre bureau. Des ports USB sont intégrés, vous pourrez laisser votre clavier et votre souris branchés : il faut simplement connecter le Blade Stealth, et vous êtes paré !

Évidemment, Razer a installé des LED multicouleur pour que votre clavier ne se sente pas seul.

La bête fonctionne très bien, changer un laptop de la taille d’un journal en PC de la NASA en un branchement est tout bonnement génial. On a pû voir une démo du dernier Tomb Raider en résolution QHD avec les paramètres graphiques en Ultra, tout était parfaitement fluide.

Le boitier n’est cependant pas gratuit, il est vendu autour des 600 € sans carte graphique, ce sera donc à vous d’en choisir (et acheter) une. Dur.

CLAVIER

Vous pensez peut-être que travailler sur un ordinateur pareil doit être un cauchemar à moins d'avoir les mêmes mains minuscules qu'un certain vainqueur de l'éléction présidentielle américaine ? Comme dirait Nelson Monfort : "Et bien non !"

Nous n'avons eu aucun problème en pianotant sur le Blade Stealth, les touches sont de taille normale et il y a même la place pour des enceintes de part et d'autres du clavier.

Les LED peuvent également aider à mieux taper puisque vous pouvez choisir la couleur de chaque touche. Vous voulez du vert à la Matrix à chaque appui ? Faites-vous plaisir.

Verdict

Les laptops ultra-légers ont toujours eu du mal pour ce qui est du gaming, mais le Blade Stealth semble avoir trouvé le parfait compromis entre puissance et mobilité.

Il est assez léger pour voyager avec vous, il possède une bonne autonomie (qu'on peut rallonger avec le chargeur supplémentaire optionnel) et se transforme en roi du gaming quand vous rentrez chez vous et le branchez au Core.

Cette association de supers produits fera un bon trou dans votre compte en banque, c'est vrai, mais le Blade Stealth est clairement devant la concurrence.

Un PC gaming coûte autour des 1300 €, et encore... si vous choisissez une tour déjà montée, cela peut être encore plus cher. La plupart des ultrabooks sont encore au dessus, le Blade Stealth n’est pas donc pas extrêmement cher puisqu’il coûte 1 099 €. Il faudra toutefois acheter le Core et la carte graphique ce qui peut vite faire grimper le prix.

En terme de visuel, le laptop de Razer et son magnifique écran est largement au niveau du nouveau MacBook, on est même tentés de le mettre devant l’ordinateur d’Apple. De plus, il c'est un monstre pour le gaming.

Where to buy Razer Blade Stealth -: