On a du mal à voir comment OnePlus aurait pu faire un nouveau flagship encore moins cher sans devoir sacrifier les performances, le design ou la qualité de l’appareil photo.

Et je suis content qu’ils n’aient pas été sur cette voie.

Car le résultat est un fantastique touche-à-tout qui surpasse ses prédécesseurs, dans tous les domaines. Ok, le prix a peut-être un peu augmenté, mais ce téléphone est plus beau, de meilleure qualité, et il reste bien moins cher que ses concurrents.

Il représente tout ce dont vous avez envie dans un téléphone. Même si vous devrez payer un peu plus cher pour l’acquérir.

DESIGN

Peut être que la tendance est aux écrans avec presque aucune bordure, mais étant donné que le OnePlus 5 coûte 300 € de moins que le Samsung Galaxy S8, je lui pardonne volontiers ses petites bordures. Il possède un écran en verre 2,5D qui s’incurve légèrement au niveau des bords, c’est une touche sympa.

Son corps en aluminium et fait d’une seule pièce est une version améliorée de celui du OnePlus 3T, sorti l’an passé. Il ne fait que 7,25 mm à l’endroit le plus épais. Les bords arrondis sont lisses et font qu’on a une bonne prise en main, c’est comme tenir un beau galet tout lisse (mais high-tech).

On voit aussi qu’on a apporté du soin aux finitions. Par exemple les lignes d’antennes son maintenant presque de la même couleur que le reste du châssis, et elles ont été rapprochées au maximum de des bords. Elles se fondent dans le décor et, de toute façon, ce sont les deux objectifs de l’appareil photo qui attirent l'attention. Ils dépassent à peine de la coque, mais pas non plus au point de s’accrocher à la doublure de votre poche.

On ne peut pas nier qu’il ressemble affreusement à l’iPhone 7 Plus. Cependant, les bordures en haut et en bas de l’écran sont plus fines, ce qui le rend relativement plus compact que le mammouth d’Apple.

Ces deux appareil photo appuient sa ressemblance avec l’iPhone, mais il a une chose que le smartphone d’Apple n’a pas : une prise jack. C’est aussi le grand retour de l’Alert Slider, que les fans de la marque adorent, qui permet de passer rapidement du profil sonnerie, à vibreur ou silencieux.

À l’avant, le scanner d’empreintes digitales, de forme ovale, est incroyablement rapide et déverrouille votre téléphone en moins de 0,2 sec. C’est plus rapide qu’un battement de cils. Il est entouré par des boutons physiques, mais vous pouvez les désactiver pour utiliser une version à l’écran si vous le souhaitez.

La différence avec le 3T est peut-être minime, mais c’est fascinant de voir à quel point le OnePlus 5 est meilleur que le 3T. On regrette que OnePlus ne l’ai pas fait waterproof : c’est la seule caractéristique qui lui manque pour être parfait. Mais pour réussir à la vendre à se prix, il a sûrement dû falloir faire un choix.

ÉCRAN ET SON

Contrairement à ses principaux rivaux, le OnePlus 5 n’a pas essayé d’épater la galerie : il reprend son écran 1080p, une valeur sûre. Il s'étend sur 5,5", ce qui nous donne une densité de pixels de 401ppp.

Sur le papier, on pourrait croire que c’est son point faible. Après tout, la plupart des autres flagships ont sauté le pas et sont passés au 1440p, voir plus. Mais honnêtement, même avec votre nez directement sur l’écran, vous ne distinguerez aucun pixel.

C’est certain, vos photos auront l’air plus nettes sur un Galaxy S8 ou sur l’écran 4K sur Sony Xperia XZ Premium, mais l’écran Full HD du OnePlus 5 sera largement suffisant pour la plupart des utilisateurs. Il est parfait pour regarder des vidéos en 1080p, ce qui signifie aussi que votre batterie ne se videra pas juste parce que vous êtes sur Facebook.

Mais il reste impressionnant, notamment parce que c’est un écran AMOLED. Ses couleurs sont superbement vives et ses contrastes sont impeccables : ses noirs sont profonds, et vos photos n’en seront que plus belles. Vous pourrez également choisir entre les couleurs RGB et DCI-P3 si vous trouvez que les couleurs par défauts sont un peu trop vives, ou ajuster les choses manuellement pour un affichage 100% personnalisé.

Les angles de vue sont fantastiques, et la luminosité est assez puissante pour que vous puissiez voir ce qui se passe à l’écran, même en plein jour.

Pour accompagner ce bel écran, le son est lui aussi réussi. Il n’a peut-être qu’un seul haut-parleur, mais le volume maximum du OnePlus 5 est assez impressionnant. Vous voulez écouter un podcast tout en préparant à manger ? Pas de soucis, vous n’en raterez pas une miette.

APPAREIL PHOTO

Si le OnePlus 3T de l’an dernier avait bien un défaut, c’était la qualité de son appareil photo. Et ce n’est absolument pas le cas grâce à la configuration de son appareil photo.

L’objectif principal de 16 MP et son capteur f/1.7, couplé à un autre de 20 MP f/2.6 ont à eux deux plus de pixels que n’importe quel autre smartphone à double appareil photo.

Les mégapixels ne font pas tout, mais les photos prises par ces capteurs sont ensuite soumises à un algorithme sur mesure, développé en partenariat avec les experts de l’image de chez DxO. Lorsque la luminosité est bonne, le OnePlus 5 prend d’excellentes photos.

Chaque cliché est plein de détails, avec des contrastes et des couleurs réalistes. Le mode HDR auto est aussi incroyablement rapide, et il fait un très bon travail de balance entre les lumières et les ombres au sein d’une même photo.

Certaines fois les bords du cadre peuvent être un peu flous, mais il faut vraiment zoomer pour s’en rendre compte.

L’appli de l’appareil photo possède également un mode Pro qui vous permettra de faire des clichés RAW, avec sa ligne de référence pour bien cadrer l’horizon, un histogramme pour que votre exposition soit parfaite, et le contrôle manuel de l’ISO, une balance des blancs, un déclencheur et une mise au point ultra rapides.

C’est très utile en basse luminosité, puisque c’est là que pêche le mode auto.

De manière générale, il manque un peu de netteté, et les réglages de la balance des blancs est facilement perturbée lorsqu’il y a trop de sources de lumière en même temps. Des appareils plus chers comme celui du Google Pixel, du Galaxy S8 ou du HTC U11 prennent l’avantage dans cette catégorie, mais dans n’importe quelle autre situation, celui du OnePlus 5 est excellent.

De plus, les deux capteurs ne sont pas simplement là pour améliorer la qualité des clichés : ils travaillent main dans la main pour créer des effets.

Par exemple, un smartphone avec un seul objectif aura du mal à flouter les fonds avec autant de profondeur de champ tout en gardant la netteté des visages intacts. Mais le OnePlus 5 si, parce qu’il détecte automatiquement les visages et qu’il vous donne un aperçu du résultat final avant que vous ne pressiez le déclencheur.

Les résultats n’ont pas du tout l’air artificiels ou améliorés par logiciel, il est généralement au même niveau que l’iPhone 7 Plus. Quelques fois il est même encore plus net, et les effets bokeh sont plus convaincants.

La combinaison des 2 capteurs vous permet de zoomer jusqu’à x2 sans que la résolution n’en pâtisse trop, contrairement aux résultats obtenus avec des zooms digitaux. De plus, il y a plusieurs niveaux de zoom, pas seulement x1 et x2, comme sur l’iPhone 7 Plus.

La stabilisation d’image électronique se déclenche automatiquement lorsqu’on prend une vidéo, ce qui permet à votre prise d’être relativement fluide et stable, même si elle n’est pas aussi efficace que celle du Google Pixel. Vous pourrez également filmer en 4K, ou baisser la qualité à 1080p pour filmer en 60ips.

LOGICIEL

Il ressemble vraiment à la version pure d’Android 7.0, mais la surcouche de OnePlus sur le système d’exploitation de Google parvient même à apporter quelques améliorations.

OxygenOS possède le même tiroir d’applis que le Google Pixel, le même tableau de notification et le même menu Réglage, donc vous arriverez facilement à vous y retrouver. De petites touches, comme le fait de pouvoir cacher certaines icônes dans la barre des statuts, permet de garder l’ensemble sobre et propre.

Il propose également Shelf, une option qui est disponible sur l’écran d’accueil et qui contient des raccourcis utiles vers vos applis et contacts récents. Vous pourrez y accéder en swipant depuis le côté, et il peut même contenir tous vos widgets : c’est vraiment utile, et les personnes un peu maniaques seront conquises.

Quelques fonctionnalités, qui avaient fait leur apparition sur le OnePlus 3, comme le Mode Nuit, on été améliorées. Plus besoin de devoir l’activer manuellement, il s’activera automatiquement après le couché du soleil, réduisant la quantité de lumières bleues de l’écran, afin ne pas perturber votre sommeil. Il y a même un mode dédié à la lecture qui est en noir et blanc, si vous voulez.

Il n’y a pas de logiciels encombrants. À part une appli Galerie et le portail de la communauté OnePlus, il n’y aura que les applis Google habituelles, rien de plus. Les seules applis que vous aurez par défaut sont des applis dont vous vous servirez vraiment.

OxygenOS n’est pas intrusif, il vous permet de profiter pleinement de votre téléphone sans que vous ayez à batailler avec l’interface. Certaines grandes marques de téléphone feraient bien de prendre exemple : c’est la meilleure version d’Android.

PERFORMANCE ET AUTONOMIE

Beaucoup de puissance à petit prix, c’est en quelque sorte le crédo de OnePlus. Et devinez quoi ? C’est exactement de cela qu’il s’agit ici.

En même temps, un processeur Snapdragon 835, c’est largement suffisant pour faire en sorte qu’Android 7.0 soit super fluide. Et, je ne veux pas paraître obsédé par les benchmarks, mais il a réussi à se hisser au sommet des catégories single-core et multi-core du Geenkbench 4.

En gros, attendez-vous à avoir des performances au top, peu importe l’appli ou le jeu que vous ouvrez.

Le fait qu’OxygenOS soit aussi discret aide, évidemment, mais les améliorations apportées à l’écran tactile font que tout est très réactif, plus que ce qu’on aurait pu penser en voyant la fiche technique. De plus, il possède 8 Go de RAM, ce qui fait que vous n’attendrez jamais à l’ouverture d’une appli ou pour du multitasking.

Son espace de stockage UFS 2.1 est tout aussi rapide, ce qui aide au chargement des jeux. C’est le plus gros modèle que l’on a, et il possède 128 Go, ce qui est suffisant pour contenir des années de photos, mais aussi toute votre bibliothèque musicale.

Mais toute cette puissance ne vaut pas la peine si c’est pour constamment épuiser la batterie. Lorsque vous ne l’utilisez pas, la vitesse du processeur baisse et une partie de la RAM se désactive, ce qui vous permet de profiter pleinement de votre batterie de 3300 mAh entre chaque charge.

OnePlus affirme que la batterie du 5 dure environ 20% plus longtemps que celle, pourtant plus importante, du 3T, et j’y crois volontiers : passer une journée entière avec une seule charge n’a jamais été un problème. Bien souvent, j’ai même de quoi passer la nuit, il faudra juste le mettre à charger dans la matinée. Et ça, c’est parce que je l’utilise constamment. C’est dire.

Si vous êtes du genre à prendre quelques photos, à trainer sur les réseaux sociaux et à écouter un peu de musique, vous pourrez certainement faire tenir la batterie pendant 2 jours. Je dirais qu’il a plus d’autonomie que le Galaxy S8, ce qui est très impressionnant.

La technologie Dash Charge vous permet de charger votre batterie au maximum en un rien de temps : en 30 min, c’est plié, jusqu’au lendemain. Encore mieux : ça fonctionne même lorsque vous continuez à utiliser votre téléphone, contrairement à d’autres systèmes de quick charge.

CONCURRENCE

Les années précédentes, l’arme secrète de OnePlus pour faite plier ses adversaires, c’était ses prix.

Cette année, les choses sont un peu différentes : le prix a augmenté, mais les caractéristiques et les performances se sont améliorées. Le OnePlus entre donc dans la même catégorie que les téléphones de Samsung, d’Apple, de Google et du reste du gratin.

Le Google Pixel, 5", vous coûtera environ 750 € et, même si son appareil photo un peu mieux et qu’il a une version pure d’Android, il y a si peu de différence que c’est difficile de ne pas recommander un OnePlus 5. Économisez, attendez les mises à jours de l’OS, et vous serez ravi de ce téléphone à 499 €.

Le Galaxy S8 le moins cher coûte 809 €, le Samsung est un sérieux investissement. Il a une allure moderne grâce à ses bordures super fines, possède quelques petits extras comme le chargement sans fil, il est waterproof et il lit les vidéos HDR. Il prend également de superbes photos, mais il n’a pas la même palette d’effets que celui du OnePlus.

Le P10 de Huawei a une configuration de l'appareil photo similaire, ce qui vous permet de zoomer et prendre de beaux portraits avec un fond flouté. Vous pouvez également utiliser un des capteurs pour prendre de magnifiques photos en noir et blanc, mais il faudra réussir à supporter EMUI, la surcouche de Huawei. Et c’est très loin de l’expérience Android que vous connaitrez avec un OnePlus. Aussi, il coûte 599 €, soit 100 € de plus que l’entrée de gamme du OnePlus 5.

Si vous avez en tête de vous prendre le OnePlus 5 édition Midnight Black (559 €), avec 8 Go de RAM et 128 d’espace de stockage, il vous manquera 200 € pour prendre l’iPhone 7 entrée de gamme. De plus, passer d’Android à iOS peut être un peu perturbant, mais niveau qualité, Apple n’est pas en reste.

La différence de qualité n’est plus aussi visible en 2017 qu’auparavant, mais le OnePlus continue de couper l’herbe sous le pied de ses compétiteurs.

VERDICT

Tout en gardant un prix attractif, OnePlus a su créer un superbe téléphone qui donne l’impression d’être plus abouti que ces prédécesseurs, avec des affinements, des améliorations en terme de design, et des performances au top, qui lui permettent d’entrer directement dans la cours des grands. Et il est toujours au moins 100 € moins cher.

Le double appareil photo fait vraiment la différence, et même s’il n’est pas parfait, c’est un vrai pas en avant par rapports aux modèles précédents. Dans la plupart des cas, il tient facilement tête au Galaxy S8, au Google Pixel et à l’iPhone 7.

Il lui manque cependant quelques caractéristiques pour être vraiment à la hauteur de ces géants, comme le waterproof, et un écran au-dessus de 1080p, mais au vu du prix, on lui pardonne facilement ces oublis.

Pour 499 €, c’est un excellent téléphone. Éclairez-moi, pourquoi devrais-je payer plus ?

Tech Specs 
ÉCRAN
AMOLED 5,5", 1920 x 1080
PROCESSEUR
Qualcomm Snapdragon 835 octa-core
MEMOIRE
6 Go / 8 Go
APPAREIL PHOTO
Principal : 16+20MP avec flash dual-LED. Frontal : 16 MP
STOCKAGE
64 Go / 128 Go
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat
BATTERIE
3300 mAh non amovible
DIMENSIONS
154 x 74 x 7,25 mm, 153 g
L’avis de Stuff 

OnePlus 5 - test

On n’est plus exactement dans le domaine de l’abordable, mais le OnePlus 5 continue d’être moins cher que la concurrence mais avec toutes les caractéristiques d’un flagship.
à partir de
€ 449
Points forts 
De petites améliorations de design qui est plus harmonieux
Puissance à la hauteur des smartphones de 2017, très bonne autonomie
Double appareil photo parfait en lumière naturelle
Points faibles 
Pas aussi abordable que l’an dernier
L’écran, qui se cantonne au 1080p
Pas le meilleur appareil photo de nuit

Where to buy OnePlus 5 -: