Pour certaines personnes, l’Oculus Rift a été lancé trop tôt.

C’est un constat facile à faire puisqu’à la place d’une belle manette, on utilisait une simple manette Xbox.

Comparé au HTC Vive qui propose des manettes assez similaires à celle de la Wii pour retranscrire vos mouvements dans le monde virtuel, le Rift paraissait à moitié terminé.

Mais avec la sortie de l’Oculus Touch, on a enfin accès à la totalité des possibilités offertes par le casque qui est presque aussi bon que le Vive.

Presque.

Une ergonomie géniale

Dans la boite, vous aurez un deuxième capteur Oculus comme celui présent dans le coffret initial de l’Oculus Rift, avec en plus les manettes pour vos mains.

Elles sont, selon nous, bien meilleures que celles du Vive.

Elles ont été designées pour épouser parfaitement la forme de vos mains et sont si légères que vous n’aurez pas l’impression de tenir quoi que ce soit. Vous ne bougez pas une sorte de baguette comme sur le Vive : vous bougez vos mains. C’est une différence qui paraît subtile mais elle est cruciale pour l’immersion.

Les manettes sont équipées de boutons qui sont intelligemment placés pour répondre au mouvement de vos doigts. La gâchette principale est réservée à vos index alors que la seconde gâchette accueillera vos trois autres doigts.

Pendant ce temps-là, votre pouce sera sur la manette. Si vous appuyez sur un des boutons ou sur le stick, l’action sera effectuée dans la « réalité virtuelle ». Pour faire court et simple : les manettes Touch sont efficaces, ergonomiques et excellentes.

Sauf pour ce qui est batterie. Chaque manette est alimentée par une pile (AA), cela fait plutôt vieux, surtout que les manettes du HTC Vive se rechargent via USB.

Installation standard simple

Avant que vous ne commenciez a tirer, mettre des coups de poing ou quoi que ce soit dans la réalité virtuelle, vous devez préparer le terrain.

Si vous avez déjà le Rift, cela veut simplement dire que vous devez connecter le second capteur à un port USB 3.0 de votre PC et le placer à l’opposé du premier capteur et donc de l’autre côté de votre bureau/table (comme pour des enceintes stéréo) et connecter les manettes Touch. Vous serez prêt en quelques minutes.

C’est bien plus simple que d’installer le HTC Vive ou même le PlayStation VR, même les débutants de la RV trouveront ça facile.

Il faut, bien sûr, être certain que votre PC est assez puissant pour le Rift : vous devez avoir (au moins) une Nvidia GTX 960, un processeur Intel i3 6100, 8 Go de RAM et trois ports USB. Ah, et deux de ces ports USB doivent être en 2.0.

Vous pouvez rendre la chose plus compliquée si vous en avez envie avec les installations « expérimentales » qui sont totalement optionnelles.

L’une d’elles vous proposera de poser les capteurs aux coins opposés de votre espace de jeu pour un tracking à 360 degrés. L’autre implique de s’acheter un capteur supplémentaire pour un tracking sur la totalité de la pièce.

Étant donné que chaque capteur possède un câble de 2,5 m de long, vous êtes à peu près sûr d’avoir à acheter des extensions USB 3.0 pour traverser la pièce.

Tout cela n’est absolument pas nécessaire pour profiter du catalogue de l’Oculus qui est fait pour utiliser les capteurs en configuration faciale, cela améliore toutefois la compatibilité avec de nombreux jeux Steam VR qui sont (en général) développés pour le HTC Vive et ses capteurs « à grande échelle ».

Et oui : vous pourrez à la fois jouer aux jeux disponibles sur Oculus Home, mais vous aurez aussi accès à la bibliothèque Steam VR dans sa totalité. il est conseillé d'utiliser une des installations secondaires et ce sera donc un peu plus compliqué à mettre en place, mais vous en serez récompensé avec toute la collection de mini-jeux Valve et du Lab : c’est ce qui se fait de mieux en terme de contenu RV.

Ne vous inquiétez pas, si vous ne voulez pas essayer les installations expérimentales de l’Oculus, le Lab fonctionnera tout de même, vous risquez simplement de rencontrer quelques bugs.

Plein de bons jeux, aucun immanquable

En parlant de jeux, Oculus a fait un travail remarquable pour s’assurer que nombre de ceux qui utilisent les manettes soient disponibles au lancement. L’Oculus store proposera 53 jeux dont certains seront gratuits pour les possesseurs des Touch.

Il y a par exemple First Contact qui a été créé pour aider à la familiarisation avec les manettes : vous serez aux côtés d’un robot ressemblant à Wall-E à bord d’un camping-car.

On n’est pas vraiment au niveau de Robot Repair de Valve, mais au fur et à mesure que vous lancerez des fléchettes un peu partout, il vous sera impossible de ne pas être convaincu par l’expérience : elle est bien meilleure maintenant qu’on peut interagir avec ses propres mains.

Dead and Buried est un shooteur à la première personne qui fera de vous le cowboy que vous avez toujours rêvé d’être, il est également gratuit. Alors certes, les personnages sont des morts-vivants donc ce n’est peut-être pas votre rêve, mais vous voyez l’idée.

Les contrôles de Dead and Buried n’ont pas réellement besoin d’être expliqués (vous visez vos ennemis et vous appuyez sur la détente) mais les Touch permettent de bouger, de vous mettre à couvert, de jeter un coup d’œil pour tirer en restant à l'abri : c’est simplement génial. Et le mode multijoueur augmentera probablement la durée de vie du titre.

Malheureusement, beaucoup des jeux disponibles pour le lancement n’ont pas pu être testés, c’est pourquoi ce test est « en cours » et non définitif. Ceci dit, à moins que nous soyons extrêmement surpris, il semblerait que la bibliothèque ne contienne pas la perle que les utilisateurs de la RV rêvent de voir débarquer un jour.

Il faut préciser que la majorité des jeux Oculus Touch sont aussi jouables via Steam VR et sont donc également disponibles sur le Vive.

Verdict

Le manque de jeux immanquables est ce qui empêche l’Oculus Touch, comme les HTC Vive et le PlayStation VR avant lui, d’obtenir une note de cinq étoiles.

Bien sûr, il y a beaucoup de jeux qui méritent d’être testés si vous en avez la chance, mais devriez-vous dépenser 949 € (plus, potentiellement 1 300 € dans un PC) pour cela ? Oui, si vous avez assez d’argent pour ne pas regretter votre achat une fois que vous vous serez lassé après un mois de jeu.

Et à côté du Vive, que vaut le Rift ? Il n’est pas loin, mais le premier nommé semble en avance, plus next-gen.

La RV sur l’ensemble d’une pièce permet des expériences de jeu réellement extraordinaires et les capteurs du Rift ne sont pas encore totalement adaptés à cette installation, que ce soit dû au fait qu’ils ne puissent pas s’accrocher aux murs ou que leur champ de vision soit restreint.

Peut-être que vous n’avez pas la place ni l’envie de jouer dans la totalité d’une pièce, ou peut-être prévoyez-vous de rester à votre bureau pour la plupart de vos sessions de RV. Dans ce cas, le Rift pourrait être un choix judicieux. Le côté simple et le fait qu’on puisse jouer aux jeux Oculus Home et Steam sont clairement des points positifs.

À l’heure actuelle, le choix judicieux serait surtout de n’acheter aucun casque de réalité virtuelle avant que des jeux géniaux ne sortent sur l’un d’entre eux.

Si nous trouvons la perle rare au lancement du Touch, nous mettrons ce test à jour. Si vous ne pouvez attendre et que vous voulez suivre votre cœur dans un achat couteux, le Vive est devant.

Mais vraiment juste devant.

Acheter l'Oculus Rift

L’avis de Stuff 

Oculus Touch - test

Les manettes Touch sont un ajout génial pour le Rift, mais si on les compare dans leur ensemble, le Vive reste devant.
€ 199
Points forts 
La manette pousse la RV vers un nouveau niveau d'immersion
On a l'impression d'utiliser ses mains plutôt que de tenir une manette
L'installation standard est rapide et simple
Un pack au contenu complet
Points faibles 
Le Vive semble toujours en avance et techniquement réussi
Incroyablement cher si on achète toutes les pièces