C’est quoi le concept ?

« Thermostat pour smartphone Netatmo de Starck » est l’appellation de cet engin en apparence simpliste. Ce boîtier en Plexiglas et son application permettent de contrôler son chauffage en un clic, mais recèlent également moult options de personnalisation et des algorithmes type Skynet qui pourront, après 2 semaines d’adaptation, prédire vos habitudes de chauffage et ménager ainsi vos finances. 5 couleurs sont disponibles pour le boîtier, et les applications existent pour iOS, Android, Windows Phone et sur le Web.

Ça vaut le coup ?

Le Netatmo nous renvoie à nos amours de jeunesse : malentendus et maladresses au début, suivis de montées de chaleur et d’un confort agréable. Côté installation : aussi simple que de changer une ampoule, qu’ils (Netatmo) disaient. Il faut quand même ouvrir sa chaudière et procéder à un rapide recâblage ; au final, ça ne nous a pris qu’une vingtaine de minutes, mais mieux vaut éviter la manip un lendemain de soirée étudiante... Bon, revenons en 2015.

Une fois que le module de relais est relié à la chaudière, le thermostat s’y connecte en RF et le tour est joué ! Ou presque : le manuel ne précise pas qu’il est nécessaire de connecter au préalable le relais à votre ordinateur afin de paramétrer le wi-fi. Une fois que c’est fait, le tour est vraiment joué. Et là, c’est magique. Esthétiquement, le thermostat est une Lamborghini dans une rue de Citroën, et les applis sont au même niveau. Vous pouvez paramétrer plusieurs périodes de chauffage par jour, créer des profils pour différentes occasions, tout en modifiant aisément le réglage de manière ponctuelle. 1 h de farniente à 30° demain matin ? Facile. Un plaisir à utiliser : le fastidieux devient simple et sexy.

L’avis de Stuff 

NetatmoThermostat pour smartphone - test

Après une demi-heure un peu technique, c’est la joie.