Une main sur le volant, une autre sur l'expresso

Jusqu’à ce jour, l’amateur du « petit café sur la route » voyait ses perspectives déclinées selon deux options absolument sinistres. D’une part, le thermos qui fuit et donne un goût de métal à votre jus de chaussette, et d’autre part, plus terrifiant encore, la station d’autoroute. Dans les deux cas, c’est à vous dégoûter du concept même de café. Avec le lancement du Handpresso, c’est une nouvelle ère qui commence : vous ne tâcherez pas votre beau costume à cause d’un bouchon mal vissé, et vous ne serez pas non plus contraint de parler à la caissière de chez Total.

Le Handpress Auto se connecte sur une prise 12V de votre véhicule : à moins que vous ne rouliez dans un Combi Volkswagen, vous devriez avoir ça quelque part. Une fois l’appareil équipé d’eau froide et d’une cartouche de café, vous appuyez sur un bouton, et vous attendez que trois bips annoncent la fin de la préparation. Buvez, c’est chaud !

L’engin pèse tout de même 880g, et n’est pas à proprement parler ultra-discret ou facile à transporter, mais ne vous plaignez pas trop : un expresso bien crémeux réalisé sous une pression de 16 bars, alors que vous roulez à 130 km/h, c’est miraculeux.

A près de 180€, on est dans quelque chose de plus coûteux qu’un thermos, c’est vrai. Mais si vous roulez souvent, et compte tenu du prix du café sur une aire d’autoroute, vous rentrerez vite dans vos frais.

Amateurs de café, réjouissez-vous : le Handspresso met un terme à la dictature du thermos et de le station d'autoroute