Un tatouage pour débloquer son smartphone

Le monde du tatouage, a priori, n’a pas grand-chose à voir avec celui des processeurs quadri-cœurs. Du moins, c’était le cas jusqu’à aujourd’hui.

Une petite société du nom de VivaInk a mis au point un « tatouage » à coller (qui tient certainement plus du tatouage Malabar que du vrai tatouage, exécuté par un biker chauve de 130 kilos au fond d’une boutique torve), équipé d’une puce NFC. Et celle-ci est capable de débloquer un Motorola Moto X.

L’idée derrière Digital Tatoo, c’est d’éviter aux utilisateurs d’avoir à saisir un code PIN pour débloquer leur écran. Après tout, dans ce monde moderne et un peu fou, chaque seconde compte, n’est-ce pas ?

Quant au tatouage lui-même, il n’est pas customisable. Et les photos presse qui nous sont parvenues ne font pas très envie, il est vrai : on dirait vaguement une brûlure de cigarette (ou plus exactement : d’allume-cigare), façon effet spécial dans Videodrome de David Cronenberg.

Chaque sticker dure environ 5 jours dans des conditions normales. Ils sont équipés d’un adhésif issu de l’industrie médicale pour assurer une bonne résistance aux douches, bains, et prévenir l’irritation. Quant à l’appairage, il est simple comme bonjour : on tape son téléphone contre la brûlure. Le tatouage, pardon.

Un paquet de 10 autocollants coûte 10$. Attendez peut-être de voir si un modèle moins moche montre le bout de son nez. Ou alors, vous trouvez un chirurgien radié de l’ordre des médecins pour vous greffer une puce NFC sous la surface de la peau. A vous de voir.

Le scanner d'empreintes, c'est encore trop d'efforts ? Essayez donc ceci...