New Super Mario Bros 2

Tout comme son prédécesseur sur Wii, New Super Mario Bros 2 est une célébration du caractère intemporel de Mario.

Une fois encore, le plombier devra partir à la rescousse de la Princesse Peach dans un univers 2D hérissé de champignons. Rien à dire : c’est toujours aussi fun de guider le petit personnage d’une plateforme à une autre. D’une certaine manière, chaque rencontre avec un ennemi vous donne l’impression de rencontrer une vieille connaissance.

La petite différence avec le système de jeu traditionnel, c’est l’accent mis sur la collecte de pièces. Alors que celles-ci se faisaient plutôt rares dans les précédentes versions, on a l’impression ici qu’Oncle Picsou a vidé sa baignoire dans le décor. Il y a même un mode « Ruée vers les pièces » où les joueurs doivent se dépêcher d’en collecter au maximum avant le gong fatidique sous peine de ne pas finir le niveau.

En fait, cette histoire de pièces est assez largement un changement cosmétique, car même quand Mario et Luigi (en mode coopération) prennent une véritable douche de trésors, le jeu reste très proche de ce que l’on a toujours connu (et sacrément prenant, il est vrai).

Et pourtant, malgré son attachement à la tradition, New Super Mario Bros 2 n’atteint jamais vraiment les sommets. Parfois, les jeux de plateformes Mario offrent des mondes qui bouleversent l’esprit par leur imagination constante et les surprises dont ils recèlent. New Super Mario Bros Wii et Super Mario 3D Land sont des incontournables justement pour cette raison. Par contraste, les mondes de New Super Mario Bros 2 sont un peu planplan. Divertissants, on ne dira pas le contraire, mais il leur manque un petit quelque chose qui les rendrait inoubliables.

Bref, voilà un Mario sans surprise. Ca ne veut pas dire qu’il n’est pas bien, mais il est un peu trop prévisible et conservateur dans son approche pour délivrer l’expérience époustouflante que l’on attend d’un jeu de plateformes estampillé Mario.

Le dernier Mario a un côté familier ; pas mal, mais un peu trop prévisible et conservateur dans son approche.

40 €