Amazon Autorip, une bénédiction pour... les vinyles

C’est une idée simple, dont l’apparent altruisme peut surprendre de la part d’Amazon. Toujours est-il que désormais, si l’on se rend dans la section MP3 et Cloud Player du célèbre site marchant, on pourra bénéficier automatiquement du service autorip, lequel se charge de mettre à votre disposition les version MP3 de tous les morceaux que vous avez précédemment achetés en support physique. C’est à dire en CD, bien sûr, mais plus intéressant, en vinyle. Ripper un CD n’a rien de compliqué, mais c’est une autre paire de manches avec un vinyle : bien souvent, la seule solution pour obtenir une version numérique d’un 33T acheté légalement… c’est de le télécharger illégalement. Un comble, mais on ne va quand même pas le repayer sur iTunes, n’est-ce pas ?

Amazon permet de remonter jusqu’à ses achats de 1998, rien que ça. Les morceaux sont alors mis en commun dans le « player » Web d’Amazon (et peuvent être lus via l’appli iOS/Android du marchand), mais si on installe l’appli de bureau, on peut aussi les stocker en local.

Bien entendu, il s’agit de MP3, pas de FLAC lossless ou de WAV, mais si c’est pour écouter dans la voiture, on s’en remettra. Bien joué, Amazon.

 

 

Le nouveau service d'Amazon rippe en MP3 tous vos achats musicaux sous forme de support physique.