We are part of The Trust Project What is it?

Comment passer d’une image de marque "de niche" à celle d'une marque qui plait au plus grand nombre ? C’est une question que les équipes de LG ont longtemps débattu depuis le flop du G5.

Apparemment, la réponse est la suivante : supprimer tout ce qui nécessitait une amélioration et mettre les bouchées doubles sur ce qu’on attend vraiment d’un flagship.

Cela ne veut pas dire que c’est juste une amélioration en terme de chiffres : jetez donc un œil à cet écran 18:9, avec ses bordures à peine perceptibles. Le LG G6 a définitivement quelque chose de spécial.

On avait eu en main un modèle de pré-production du G6 et on a finalement pu tester le produit fini de façon exhaustive. Voici notre verdict final.

Oui, il va peut-être rester dans l’ombre d’un certain S8, mais il est vraiment super.

DESIGN ET MATÉRIAUX : PAS QUESTION DE MODULARITÉ

L’année dernière, le G5 avait été une expérience intéressante, mais qui n’avait pas eu le succès escompté. L’idée d’un smartphone modulable que l’on pouvait améliorer en deux temps trois mouvements n’a jamais réussi à séduire les foules, même si nous, chez Stuff, on l'avait adoré.

Motorola s’en était mieux sorti avec ses accessoires Moto Mod, qui pouvaient être ajoutés ou retirés sans que l’on ait à éteindre le téléphone. Mais cela n’a pas vraiment permis à LG de renouveler l’expérience en 2017.

C’est donc logiquement que le G6 s’est transformé en un sandwich de métal et de verre.

Et c’est une approche qui a porté ses fruits : vous ne pouvez peut-être plus retirer la batterie, mais le G6 est un superbe smartphone, très élégant, qui tient la route face aux téléphones phares des autres marques.

Il a d’aussi belles finitions que le Galaxy S7 Edge, mais n’attire pas autant l’œil lorsque son écran, pourtant si unique, est éteint : il n’est pas question d’écran incurvé.

Avec ses 7,9 mm d’épaisseur, il est un peu plus épais que le G5, mais il est aussi plus étroit et le fait que le verre Gorilla Glass 5 qui le recouvre ait ses bords légèrement arrondis fait qu'on le tient facilement d’une seule main.

Après avoir passé quelques semaines dans ma poche, il ne souffre d’aucune rayure ou autre marque d’usure, même si je dois avouer que la version Astro Black que j’ai en ma possession est un réel aimant pour traces de doigts. La version argent s’en sort bien mieux mais, à l’avant, ses bordures sont bien plus visibles alors que sur le modèle noir, vous aurez du mal à distinguer où s’arrête l’écran et où commencent les bordures. Lorsque l’écran est en veille, c’est impossible de faire la distinction.

Si seulement il existait une version argent avec la face avant noire… S’il vous plait LG, on vous le demande gentiment.

Dès la sortie du G2, LG avait trouvé l’endroit parfait pour placer son scanner d’empreintes digitales, même si à l’époque il s’agissait du bouton marche/arrêt. Ça aura pris 2 générations de téléphones, mais c’est enfin devenu un scanner d’empreintes. C’est sans surprise qu’on le retrouve à cet endroit, donc vous n’aurez pas besoin de vous lancer dans une recherche à l'aveugle à chaque fois que vous voulez déverrouiller votre téléphone.

Il est bien sûr aux normes IP68 qui garantissent qu’il est résistant à l’eau et à la poussière. Mais quel flagship de 2017 qui se respecte ne l’est pas ? Il est capable de résister à une immersion jusqu’à 1 m de profondeur pendant 30 min. Inutile de boucher le port USB-C qui se trouve en bas ou la prise jack qui, elle, est en haut lorsque vous l’enverrez prendre un bain.

Le fait qu’il y ait encore une prise jack montre que LG n’est pas prêt à se rallier à la cause d’Apple. Cependant, si vous décidez de couper les ponts avec les câbles, vous n’aurez pas à vous en faire : le G6 est équipé du Bluetooth aptX HD, qui fournit un son haute-résolution sans fil.

L’unique haut-parleur en bas du téléphone est étonnement puissant : il est clair et le son ne sature pas lorsque l’on met le volume au maximum. Je n’ai pas eu besoin de mettre des écouteurs pour regarder une vidéo sur Youtube, mais je vous conseille quand même de vous en équiper si vous voulez un son vraiment pur.

C’est la seule manière de rendre vraiment justice à ce bel écran.

ÉCRAN : OÙ SONT LES BORDURES ?

L’écran de 5,7" sort du lot pour 2 raisons : le ration d’aspect de 18:9 inédit (c’est 2:1 pour les férus de maths), et les très, très fines bordures sur les côtés.

L’écran occupe 85% de la face avant, mais ce n’est pas pour autant que le téléphone est plus gros que le G5 qui avait pourtant un écran de 5,2". On sait maintenant pourquoi LG l’appelle l’écran Full Vision.

Xiaomi a peut-être réussi à raccourcir encore plus les bordures sur son concept-phone Mi Mix l’année dernière, mais pour se faire, il a du déplacer l’appareil photo frontal dans un coin en bas. Ce qui implique que vous ressemblerez à un monstre avec un triple menton à chaque fois que vous prendrez un selfie.

Heureusement, le G6 garde le sien en haut de l’écran. Ce qui signifie qu’il n’est pas non plus « bord à bord », mais il a tout de même les bordures les plus fines jamais vues sur un téléphone. Du moins, jusqu’à ce que le Galaxy S8 ne débarque ce mois-ci, puisque ce dernier ajoute à cela des bords incurvés.

Le passage à un ratio de 18:9 n’impacte pas tant que ça l’ergonomie. Je pouvais quand même atteindre le haut de l’écran d’une seule main, même si c'était de justesse.

Mais cet espace supplémentaire implique aussi la présence de pixels supplémentaires. Du coup, la résolution augmente… et atteint 2880 x 1440. Comme vous l’imaginez, tout est très net, que vous l’ayez à bout de bras ou au bout du nez.

J’aime aussi la façon dont LG a arrondi les bords de son écran, on dirait presque que les pixels eux-mêmes sont arrondis. Je n’ai pas détecté le moindre angle droit sur ce téléphone.

Bizarrement, il est protégé par du verre Gorilla Glass 3, et non pas par du Gorilla Glass 5, plus récent, comme à l'arrière. L’objectif de l’appareil photo est lui aussi protégé, mais par du Gorilla Glass 4. Pourquoi ne pas choisir un seul de ces verres ?

L’écran possède la technologie Quantum IPS, testée et approuvée par LG. Il n’a peut-être pas des noirs aussi profonds ou des couleurs aussi vives qu’un écran OLED, mais même de côté, on y voit très bien, et il est très lumineux.

 

INCROYABLE HDR

Le ratio d’aspect un peu bizarre n’est pas la seule originalité de LG. Le G6 a une telle palette de couleurs que les experts vidéo de Dolby l’on certifié compatible avec les vidéos Dolby Vision HDR. Il peut également lire les vidéos HDR10.

Samsung avait aussi pourvu son Galaxy Note 7 du HDR l’an dernier, mais il n’était pas certifié Dolby, et il n’y avait pas grand chose de disponible en terme de contenu. Et c’est encore à moitié le cas ici : le smartphone contient une vidéo de démo, mais Netflix s'est engagé à proposer des vidéos sur ses applis mobiles.

Est-ce que les vidéos High Dynamic Range valent vraiment le coup sur smartphone ? Je pense que oui, mais seulement si le contenu est facilement accessible.

J’ai regardé la version HDR et SDR de la vidéo de démo de LG sur deux G6 mis côte à côte, et on voyait vraiment une belle différence entre les deux.

On se retrouve en même temps avec des blancs très lumineux et des noirs très profonds, avec toutes les variations possibles entre les deux. Les couleurs vives étaient impressionnantes, et les couleurs sombres n’étaient pas fades à côté des autres, très claires.

Étant donné que l’écran n’est pas aussi lumineux que ceux des TV 4K HDR, votre batterie ne diminuera pas aussi vite que ce que l’on pourrait croire. Le HDR et le SDR semblaient être aussi gourmands l'un que l’autre durant mes tests.

FONCTIONNALITÉS ET LOGICIEL : BEAUCOUP D'ESPACE

Vous pensiez que vos applis et vos jeux allaient s’afficher avec de grosses bandes noires ? Détrompez-vous. La plupart des applis s’adapteront automatiquement à l’écran, et LG a ajouté une appli qui force l’ajustement, au cas où certaines résisteraient.

Il vous permettra de choisir entre du 16:9, du 16,7:9 et du 18:9. Elle ne se contente pas d’étirer ce qui s’affiche à l’écran : en fait, elle change le rendu de la résolution de l’appli ou du jeu en les forçant à utiliser chaque pixel. Pas mal.

Ça ne marche pas avec les applis vidéo, mais de nombreux films et séries originales Netflix peuvent être lues en 2:1. J’avoue, je regarde Narcos tout en rédigeant ce test.

On a aussi observé le retour de certaines fonctionnalités logicielles, comme les notifications qui s’affichent tout le temps, même lorsque l’écran est en veille. On y avait déjà droit sur le G5, mais c’est encore plus impressionnant sur ce modèle grâce à ses bordures presque invisibles.

Il affiche l’heure, le pourcentage de batterie, et des icônes pour chaque notification lorsque l’écran est en veille, afin que vous n’ayez pas à le rallumer à chaque fois.

J’ai aimé le fait que l’on puisse programmer cette fonctionnalité, mais la personnalisation reste limitée. Vous pouvez choisir entre 2 types d'horloges différents, décider d’afficher ou pas votre nom à l’écran, et... c’est tout. Comme LG a choisi un écran LCD, il est un peu plus gourmand en énergie que l’OLED de Samsung sur lequel on retrouve la même fonctionnalité, mais qui n’allume que les pixels dont il a besoin au lieu d’utiliser un rétro éclairage très faible sur tout l’écran.

Un autre petit bonus pratique ? Comfort View. Ce mode baisse le taux de lumière bleue de votre écran, afin que vous n’ayez plus de problèmes pour vous endormir. C’est juste dommage qu’on ne puisse pas le programmer à partir d’une certaine heure comme sur le Google Pixel : vous devrez l’activer manuellement.

Le smartphone fonctionne sous Android 7.0 Nougat, avec UX 6.0, la surcouche de LG. Cette dernière modifie un peu les icônes et remplace le traditionnel dossier d’applis par un écran d’accueil multiple. Heureusement pour les puristes d’Android, vous pouvez choisir entre les 2 options sans avoir à télécharger un nouveau launcher.

PERFORMANCES : TRÈS PUISSANT

Équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 821, le G6 est très rapide malgré la surcouche de LG qui s’ajoute à Android Nougat. Il est quasiment au même niveau que le Google Pixel XL, et ses 4 Go de RAM seront parfaits pour le multitasking.

Sa carte graphique Adreno fait partie des plus rapides en terme de gaming mobile. Aucune appli du Google Play Store n’aura du mal à fonctionner avec elle, malgré le saut de résolution pour les faire passer à un ratio de 18:9.

Le LG G6 est donc très rapide, mais on ne sait pas encore s’il le sera autant dans quelques mois, lorsque les premiers téléphones équipés du Snapdragon 835 arriveront sur le marché. Achetez-le maintenant et vous ne serez pas déçu, même si d’ici cet été il ne sera plus dans le top des tests benchmark.

On pourrait penser que les 32 Go d’espace de stockage interne ne sont pas énormes, mais le slot microSD intégré dans le tiroir SIM vous permet d’ajouter jusqu’à 2 To d’espace supplémentaite si besoin. Enfin... lorsque les cartes microSD de 2 To seront commercialisées.

L’autonomie de la batterie est le seul point noir dans le dossier du cas G6. Sa batterie de 3300 mAh est peut-être plus grosse que celle du G5, mais évidemment, qui dit plus grand écran, dit aussi moins de batterie. Le G6 n’est pas catastrophique à ce niveau là : il tiendra une journée entière, mais ne vous attendez pas à le voir fonctionner une demi journée de plus. Le Huawei P10 dure un peu plus longtemps, mais autant l’un que l’autre se font dépasser par le OnePlus 3T.

Lors de mon test, j’ai beaucoup utilisé la 4G pour Twitter, les emails, les messages Slack, j’ai pris des photos, regardé des vidéos sur Youtube, écouté de la musique, et j’ai tenu en moyenne un petit peu moins de 10h avant que le téléphone ne s’éteigne. En allant me coucher, je l’ai posé sur ma table de nuit avec les notifications « Always On » désactivées, et il a perdu un peu moins de 8% de batterie pendant la nuit. L’autonomie de la batterie lors de la veille est plutôt bonne, mais c’est vraiment dommage qu'elle se vide aussi vite dès lors qu’on commence à vraiment s’en servir.

Seuls les utilisateurs américains bénéficieront du chargement sans fil : le reste du monde devra se contenter d’utiliser l’USB-C. Cependant, le téléphone est compatible avec le FastCharge 3.0 de Qualcomm, très utile pour les petites recharges de secours. Vous aurez un chargeur compatible fourni dans la boîte, et votre téléphone sera entièrement rechargé en moins d’une heure.

LG a également ajouté quelques modes d’économie de batterie spécifiquement pensés pour les jeux, qui ajustent leur affichage et baisse la résolution de certaines applis. Vous bénéficierez également de l’économie de batterie Doze de Google. Ils pourraient s’avérer pratiques si vous êtes un accro d’Asphalt 8 : vous pourrez y jouer sur le chemin en rentrant du travail, et vous aurez encore un peu de batterie une fois chez vous.

HARDWARE DE L’APPAREIL PHOTO : 2 > 1

Sur le papier, avec le G5, LG avait tout d’un gagnant : un objectif s’occupait des zooms et l’autre des clichés grand-angle.

Mais le fait de changer d’objectif était assez contraignant, et on pouvait observer une baisse de qualité sur nos photos à cause de la différence entre les deux objectifs (16 MP/8 MP).

Le G6, lui, est paré de deux objectifs de 13 MP, ce qui devrait normalement permettre de ne voir aucune différence lorsqu’on passe du standard avec un angle de 71° à l’autre de 125°. Le seul facteur décisif pour choisir entre les deux dépendra du nombre d'éléments que vous voulez intégrer dans votre photo.

Mais les choses sont en fait un peu plus compliquées : seul l’objectif standard est pourvu du stabilisateur d’images optique. L’autofocus laser a été remplacé par un à détection de phase, et c’est beaucoup plus rapide.

En comparaison avec le G5, le G6 est beaucoup plus rapide pour faire la mise au point sur le sujet, et il en est de même pour les ajustements d’exposition. Je n’ai jamais eu l’impression de rater une photo parce que le téléphone était en train de détecter mon sujet. Certains diront qu’il est un peu derrière le Google Pixel en terme de vitesse pure, et que le Huawei P10 fait un travail fantastique, mais une chose est sûre, le G6 fait partie des meilleurs.

QUALITÉ DE L’APPAREIL PHOTO

Donnez-lui une bonne luminosité, et le G6 fera de superbes photos grâce à son double objectif. Il y aura beaucoup de détails, les couleurs seront naturelles et l’exposition correcte en utilisant le mode auto-HDR, et le temps d'attente entre 2 clichés n'est pas plus long.

En forçant l’activation du HDR, vous aurez moins d’une seconde de lag, ce qui est à peu près pareil qu’avec le Google Pixel. Il fait de très belles photos en intérieur, tout comme il réussit très bien à faire la balance des blancs. L’auto-HDR, lui, n’est pas aussi précis.

Il vous faudra vraiment zoomer pour remarquer où la réduction de bruit et le lissage commencent à empiéter sur la netteté. Pour la plupart, les images sont très nettes et détaillées. Le Samsung Galaxy S7 pourrait bien… conserver sa première place en terme de qualité, mais honnêtement, vous aurez du mal à trouver mieux si vous voulez pouvoir mettre l’appareil dans votre poche.

L’objectif grand-angle n’est pas aussi performant lorsqu’il y a peu de luminosité, étant donné qu’il n’est pas doté du stabilisateur d’image optique. Certains de mes clichés étaient plus flous que lorsque j’ai utilisé l’objectif standard.

Lorsqu’il y a peu de lumière, les photos ont un aspect granuleux avec les deux objectifs, mais mes photos étaient parfaitement utilisables, même si ce n’était pas exactement du même niveau que celles de l’iPhone 7 Plus d’Apple qui reste tout de même le meilleur appareil photo de smartphone en faible luminosité.

L’appareil photo frontal de 5 MP a un grand-angle de 100°, ce qui est beaucoup plus grand que ce que l’on a d’habitude sur un smartphone. C’est très pratique pour faire des selfies à plusieurs, mais il a tendance à déformer un petit peu la photo. Si vous zoomez, cela diminuera quelque peu la distorsion de l’image, mais le résultat ne sera pas aussi net et propre que lorsque vous utilisez un zoom digital. 

LOGICIEL DE L’APPAREIL PHOTO : ACCRO D’INSTAGRAM

L’appli de l’appareil photo de LG fait bon usage de ce plus large ratio d’aspect, affichant une pellicule de vos photos les plus récentes en haut de l’écran pour que vous puissiez vérifier si vous avez bien pris votre photo, sans avoir à retourner dans l’appli Galerie. Vous passerez plus de temps à prendre des photos et moins à les visionner.

Le mode Grid Shot marche un peu comme l’appli de disposition sur Instagram, créant un collage avec différentes photo, et le mode Snap Shot est parfait pour tous les accros à Instagram : vous pouvez voir la photo que vous venez de prendre sur l’écran en taille réelle tout en prenant une deuxième photo.

Le mode panorama de 360° est beaucoup plus rapide que le Photo Sphere de Google, puisqu’il utilise en même temps l’appareil photo principal et le frontal. Il ne peut pas capturer la scène entièrement, vos pieds seront certainement coupés, mais je suis plus tenté de m’en servir parce qu’il est très rapide.

Le mode rafale est incroyable de rapidité, il est aussi vif que le Google Pixel. Il se mettra en route si vous restez appuyé sur le déclencheur.

Beaucoup de modes manuels qui étaient apparus sur le LG V20 sont de retour, comme l’affichage de l’histogramme lorsque vous prenez plusieurs photos à la suite, ainsi que les niveaux du volume micro lorsque vous prenez une vidéo. Ceci peut s'avérer pratique pour les réalisateurs en herbe qui souhaitent améliorer leurs compétences.

Pour la vidéo, vous pouvez filmer en Ultra HD ou en 1080p avec 60ips. LG utilise un système de stabilisation électronique similaire à celui du Google Pixel pour rendre vos vidéos fluides et stables, mais uniquement si vous baissez le taux d’images par seconde à 30ips. Si vous voulez absolument une prise super lisse à 60ips, il vous faudra un cardan.

COMPÉTITION

Ce n’est peut-être pas le premier téléphone phare de 2017 que l’on a testé (cet honneur est revenu au Huawei P10) mais il y a aussi d’autres belles réussites à l’horizon cette année, donc vous devriez réfléchir un peu avant de prendre votre décision finale.

Son principal rival est le Samsung Galaxy S8 qui, comme le G6, a un écran au ratio d'aspect inhabituel. La seule différence, c’est que Samsung a incurvé son écran. Il est très beau, possède toutes les caractéristiques qu’on demande à un smartphone, mais est un peu plus cher. À moins que quelque chose se passe mal lorsqu’on fera notre test complet, ce Samsung est sûrement le smartphone à abattre cette année.

Huawei a sa propre conception du double appareil photo, donc si vous êtes plutôt zoom et fonds floutés que grand-angle, le P10 est une option. Il est moins cher, mais n’aura ni la taille ni la résolution du LG. Il n’est pas non plus waterproof.

Les derniers smartphones de Sony ne nous ont pas vraiment épaté, mais le Xperia XZ Premium semble en bonne voie de gagner la course aux specs avec sa 4K, son écran HDR et sa caméra qui fait du slow motion en 960ips. Sauf qu’il coûte un bras.

N’oubliez pas le Google Pixel : il a un des meilleurs appareils photo depuis l’an passé, et propose une expérience 100% Android. En plus, son prix ne devrait pas tarder à baisser vu que les nouveaux modèles sont en train de sortir.

LE VERDICT

Après le petit raté du G5, LG a vraiment besoin que le G6 soit un franc succès.

Il ne propose rien de particulièrement osé, et LG s’est concentré sur ce que les consommateurs voulaient vraiment dans un smartphone : de la puissance, un bel écran, et un appareil photo rapide pour prendre de beaux clichés.

Ses bordures super fines et son écran qui occupe toute la face avant feront tourner des têtes, tandis que sa résistance à l’eau, son extension microSD et Android Nougat sont les cerises sur le gâteau : le G6 est le téléphone le plus abouti qu’ait fait LG à ce jour.

L’autonomie de la batterie n’est pas aussi dingue que je l’avais espéré, et son ratio d’aspect n’est plus aussi exclusif maintenant que le Samsung Galaxy S8 est arrivé. Est-il meilleur ? Il faudra attendre un peu pour que l’on puisse faire un vrai duel.

Même avec autant d’adversaires, le G6 reste un des smartphones les plus uniques visuellement, ne commettant presque aucune faute. Que demande le peuple ?

Acheter
Tech Specs 
ÉCRAN
5.7", ratio d'aspect 18:9, 2880 x 1440 IPS LCD avec HDR
PROCESSEUR
Qualcomm Snapdragon 821 quad-core
MÉMOIRE
4 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 2x 13 MP avec autofocus à détection de phase, objectif grand angle et dual flash. Frontal : 5 MP
STOCKAGE
32 Go interne, slot microSD (jusqu'à 2 To)
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7 Nougat avec LG UX 6.0
BATTERIE
3300 mAh non amovible
DIMENSIONS
149 x 72 x 7,9 mm, 163 g
L’avis de Stuff 

LG G6 - test

Le G6 propose tout ce qu'on souhaite voir dans un smartphone, et le résultat est superbe. C'est le meilleur téléphone de LG à ce jour !
€ 749
Points forts 
Très beau grâce à ses bordures invisibles
Bel écran compatible HDR et logiciel intelligent qui permet de profiter du ratio d'aspect
La qualité des photos est bonne en grand-angle et en standard
Points faibles 
L'autonomie de la batterie est dans la moyenne

Where to buy LG G6 -: