We are part of The Trust Project What is it?

Pendant près de 4 ans, les Moto G ont été les téléphones qu’on recommandait à nos amis avec un petit budget. Bonne nouvelle : le Moto G5 est toujours dans la même optique.

C’est un très bon téléphone pour le prix, surtout maintenant que les marques comme OnePlus ont fait leur apparition et qu’elles sont bien plus chères.

La question n’est pas de savoir si vous devriez acheter un Moto G5 ou pas, ça c’est facile : la réponse est oui. La vraie question, c’est : est-ce qu’il est mieux que le Moto G4 ? Plus difficile à dire...

DESIGN : cinquième round

Depuis les premiers pas de la série Moto G, les modèles proposés faisaient un peu gadget. Mais ce n'est pas le cas cette fois-ci.

Cette fois, Lenovo a essayé de travailler un peu plus le design du Moto G5.

Le Moto G4 avait des bords en métal avec du plastique à l’arrière, mais pas le G5. Il est presque tout en plastique mais, son dos recouvert d’une fine couche d’aluminium vous donnera l’illusion qu’il est tout en métal. Vous pouvez détacher le dos pour observer de vous-même ce qui se passe là-dessous : c'est un bout de plastique recouvert de métal.

D’une manière très superficielle, le Moto G5 essaye de redorer le blason de la série en « faisant semblant ». J’ai utilisé la version dorée pour ce test, et même si le contour de l’écran est brillant et qu'il ressemble à du métal, ce n’en est pas. Ce téléphone veut désespérément avoir l’air de meilleure facture que le Moto G4, mais ses tactiques sont de piètre qualité. En fait, on dirait un vieux Samsung. Mais pour être honnête, ce n'est pas péjoratif : c’est tout à fait le genre de design que Samsung utilisait pour ses anciens flagships.

Il a aussi de grosses bordures autour de l’écran : le Moto G5 est 3 mm plus épais que le Galaxy S7, malgré le fait que son écran est plus petit.

À PART ÇA ?

Tout ce que vous devez retenir de cette critique du Moto G5, c’est qu’il n’a pas l’air d’un téléphone à 600 €. Il n’est pas en métal, en dépit de ce qu’essayeront de vous faire croire les vendeurs.

Mais il y a aussi de bonnes choses. Les lignes entre le métal et le plastique à l’arrière, ainsi que le verre noir qui encercle l’appareil photo, semblent être plus des choix assumés que des « fashion faux-pas » inconscients.

De plus, le scanner d’empreintes digitales du Moto G5 est bien plus joli que celui du Moto G4. Ce n’est pas un bouton, juste un bloc, et il sert simplement à mettre en veille et à rallumer le téléphone, ce n'est plus un bouton d’accueil. Ceci étant désormais le rôle des boutons virtuels, situés sur l’écran.

Sur le Moto G5 Plus de Lenovo, on s’en sert également pour la navigation, mais ce n’est pas le cas du G5 standard.

Il n’y a pas de NFC, mais vous aurez de solides fonctionnalités pour 199 €, et en plus, le Moto G5 est résistant à l’eau. On ne peut pas le deviner lorsque l’on voit les slots SIM et microSD lorsqu’on enlève son dos (qui n’est d’ailleurs pas recouvert de silicone), mais il est nano-enrobé, ce qui revient à mettre une couche ultra fine de film extensible tout autour de son smartphone.

ÉCRAN : LES PETITS ÉCRANS SONT TENDANCES

Jusqu’à présent, j’ai surtout critiqué le Moto G5 pour être un peu tape à l’œil et un peu plus gros que ce à quoi on s’attendait, mais il est tout de même plus petit que le Moto G4.

Le Moto G5 possède un écran de 5", tandis que le Moto G4 en avait un de 5,5". Ce sont 2 catégories bien distinctes.

Comme d’habitude avec cette série, la qualité de l’écran est très bonne pour le prix. Vous aurez un écran de 1080p qui est très net.

Les couleurs et les contrastes ne sont pas au même niveau que ceux du Samsung Galaxy A5, mais étant donné que le Moto G5 coûte 2 fois moins cher, on est preneur. Les couleurs semblent naturelles, avec une assez bonne saturation, et dans le menu des Réglages, vous pouvez basculer vers un mode d'affichage plus saturé. Le mode couleurs vives donne un rendu qui est plus proche de celui des smartphones de la gamme juste au-dessus.

Le Moto G5 nous rappelle simplement que, dans un monde où aucun Android avec un écran de cette taille n’aura sa photo placardée dans les abris bus, 5" c’est largement suffisant. On peut même jouer ou regarder des vidéos confortablement.

Il n’y a qu’un haut-parleur sur le Moto G5, et il se situe au niveau du combiné. Tout comme le Moto G4, la qualité du son est loin d’être fantastique : il a du mal avec les bruits ambiants. J’ai du le rapprocher très près de mon oreille pour finir d’écouter un podcast alors que je me faisais couler un café. Mais lorsque l'on met le son à fond, la qualité n’est pas affreuse et le son ne souffre pas de distortions. Encore une fois : un peu comme avec le Moto G4.

LOGICIEL : ON NE PLAISANTE PAS AVEC ANDROID

Lenovo ne rigole pas en terme de logiciel. Le Moto G5 fonctionne plus ou moins sous une version « pure » d’Android avec juste quelques modifications signées Moto.

Il y a un écran actif qui affiche l’heure, le pourcentage de batterie et les notifications lorsque vous le prenez en main alors qu’il est en veille. L’idée, c’est que vous pouvez voir ce qui se passe sans avoir à le déverrouiller. Il s’activera également lorsque vous recevrez un nouveau message.

Il y a aussi une gestuelle propre à Moto. Quelques points de karaté furtifs vous permettront d’allumer la lampe torche, et si vous retournez de manière rapide votre téléphone dans vos mains, il passera du mode photo à la veille en un instant. Comme d’habitude, vous pouvez désactiver cette gestuelle via l’appli Moto.

Si vous les désactivez, le Moto G5 aura l’air d’un pur smartphone Android. Il fonctionne sous Android 7.0 Nougat, donc vous aurez le nouveau système de notification et le nouveau menu des applis.

Mais quelle différence ?  Eh bien, plus d’informations s’afficheront dans le menu déroulant, et vous accèderez aux applis plus simplement : il vous suffira de faire glisser votre doigt vers le haut pour y accéder. Avec Android 6.0 vous deviez appuyer sur un bouton pour cela. Ce genre de nouvelle gestuelle peut compliquer un système, mais ce n’est pas le cas ici.

PERFORMANCE : HUMBLE DRAGON

Les performances sont géniales pour un téléphone aussi peu onéreux : il n’y a pas de problème majeur, ni de ralentissements.

Par le passé, les modèles Moto G pouvaient finir par ralentir au bout de quelques temps, parce que leur RAM avait du mal à suivre avec Android. Mais grâce aux 3 Go de RAM présents ici, ce problème devrait être résolu, même s’il s’agit d’une RAM plus lente (DDR3) que la très rapide DDR4. Étrangement, le Moto G5 n’a pas vraiment bénéficié d’une amélioration de son processeur par rapport au G4. Il s’agit en fait d’un modèle moins puissant : c’est un Snapdragon 430 et non pas un Snapdragon 617 comme sur les modèles précédents.

Le processeur du Moto G4 était plus rapide, mais les performances en terme de gaming sont à peu près les même, puisque le Snapdragon 430 à une meilleure carte graphique, alors même que ces 2 processeurs sont sortis en même temps. Oui, c’est difficile à suivre. Mais au final, on n’a pas à se plaindre. Même les jeux haut de gamme comme Asphalt 8 marchent très bien.

S’il avait eu un processeur un peu en-dessous, il aurait eu du mal. Il a tout de même obtenu un score de 2344 points au Geekbench 4, ce qui n’est pas trop mal. Si vous vous inquiétez de savoir si votre téléphone arrivera à suivre dans le futur, vous devriez vraiment jeter un œil au Moto G5 Plus : avec son processeur Snapdragon 625, il est beaucoup plus puissant.

APPAREIL PHOTO : PAS MAL

L’appareil photo n’a pas beaucoup évolué non plus depuis le Moto G4. À l'avant, c’est toujours un objectif de 13 MP mais avec cette fois-ci une ouverture de f/2. Comme d’habitude, Moto utilise sa propre appli appareil photo et non pas celle de Google.

L’idée, c’est de laisser faire presque entièrement le logiciel, sauf en ce qui concerne l’exposition. Lorsque vous tapez sur l’écran pour choisir votre point de focus, vous verrez un régulateur d’exposition apparaître afin que vous puissiez choisir à quel point votre photo sera claire.

Et vous aurez régulièrement besoin d’y toucher, parce qu’autrement, le Moto G5 a tendance à surexposer certaines scènes, dans lesquelles des parties très lumineuses du cliché se transforment en blocs blancs. Beaucoup de problèmes se résolvent lorsque l’on passe en mode HDR, mais ce n’est pas spécialement une bonne nouvelle.

Sur son logiciel, cet appareil photo a un mode HDR très puissant. Cependant, contrairement aux smartphones haut de gamme, le mode HDR n’est pas progressif. Mais en comparant les performances des différents modes, je comprends pourquoi. C’est plus lent de prendre des photos avec le mode HDR, et il vous faudra attendre un petit peu avant de pouvoir reprendre une photo.

De plus, l’appareil photo n’a pas d’ISO, mais les photos prises de nuit sont correctes. Elles deviennent plus douces mais sont aussi plus longues à prendre.

La qualité de l’appareil photo du G5 ne s’est pas franchement améliorée depuis le Moto G3. Cependant, vous pouvez quand même prendre de très beaux clichés si vous apprenez à vous en servir malgré ses limites. Et si vous voulez vraiment une qualité au-dessus, rabattez-vous sur le Moto G5 Plus : il a le même capteur que le Galaxy S7.

Il n’y a pas non plus de fonctionnalité spéciale pour les vidéos et les selfies. Avec l’appareil principal vous prendrez des photos en 1080p, mais l’appareil photo frontal de 5 MP n’est pas le meilleur. On dira que c’est élémentaire, mais pour le prix, c’est pas mal du tout.

BATTERIE : LE VIEUX DE LA VIEILLE

Qu’est-ce qu’il nous reste ? Ah, oui, l’autonomie de la batterie. Le Moto G5 a une batterie de 2800 mAh et, à l’inverse de la plupart des téléphones, il n’utilise pas l’USB-C mais ce bon vieux microUSB. Après, évidement, si vous achetez un smartphone petit budget, il y a de fortes chances pour que votre ancien téléphone ait eu un microUSB.

L’autonomie est pas mal, mais vous ne serez pas impressionés. Les jours où je n’ai pas téléchargé beaucoup de podcasts, elle a tenu toute la journée, mais le processeur Snapdragon 430 ne semble pas beaucoup apprécier les échanges de données. Rien de surprenant et, vu la taille de l’écran, c’est sur le nombre de mAh qu’on a fait des économies.

Vous pouvez également retirer la batterie, ce qui est très rare de nos jours. Cependant, on vous recommande plutôt de vous munir d’un chargeur portable plutôt que d’une batterie de rechange étant donné qu’on peut aujourd'hui en trouver de très bon pour pas cher.

VERDICT

À part pour ce qui est du design, le Moto G5 n’est peut-être pas un grand pas en avant pour la série, mais à une époque où les smartphones sont toujours plus chers, c’est agréable de voir que le G5 reste abordable sans pour autant sacrifier l’essentiel.

Vous serez certainement nombreux à opter pour la version Plus du Moto G5 : il a un écran plus grand, un processeur plus performant et un meilleur appreil photo. Mais on continue de recommander le Moto G5 à tous ceux qui n’ont pas envie de dépenser des fortunes dans un smartphone.

Acheter
Tech Specs 
ÉCRAN
LCD, 5", 1920 x 1080
PROCESSEUR
Qualcomm Snapdragon 430
MÉMOIRE
3 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 13 MP, ouverture f/2.0 avec autofocus à détection de phase et flash LED. Frontal : 5 MP, ouverture f/2.2
STOCKAGE
32 Go, compatible microSD
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat
BATTERIE
2800 mAh, amovible
DIMENSIONS
144 x 73 x 9.5 mm, 145 g
L’avis de Stuff 

Lenovo Moto G5 - test

Un super smartphone pour tous ceux qui ne veulent pas dépenser des fortunes.
€ 199
Points forts 
Très bon prix
Bel écran
Bonnes performances
Points faibles 
Pas autant de métal que ce qu’on pensait
L'appareil photo ne s'est pas amélioré

Where to buy Lenovo Moto G5 - :