On en a marre de recommander le Moto G. On a l’impression d’avoir fait ça pendant des années. Ce n’est pas qu’une impression en fait.

Le Moto G4 aurait pu signer le début d’une perte de popularité pour Motorola. L’entreprise a été rachetée par Lenovo, le téléphone est bien plus gros, et le design a considérablement changé.

N’attendez pas le roulement de tambour parce que le Moto G4 est intéressant de façon exaspérante. C’est un brillant téléphone, et un achat facile pour ceux qui cherchent un mobile à moins de 250 €.

Grand et beau

Le design des Moto G a toujours été mieux dans la réalité que sur le papier. Ils sont tous plutôt épais, trapus mais leur prise en main en fait un non-problème.

Motorola ne pouvait pas se permettre de réutiliser la même astuce ici. Grâce à son écran de 5,5“, le Moto G4 est un téléphone imposant. Pour compenser, l’arrière a été aplati, le rendant épais de 9,8 mm au lieu des 11,6 mm. Ce n’est pas si spectaculaire mais sans cela, ça serait comme tenir un bébé hippopotame dans les mains. Ou un truc du genre.

Les standards du design ont été modifiés également. Il n’est pas fait d’aluminium et de larmes de licornes, mais il y a maintenant un effet métallique autour de l’appareil photo et la coque arrière a changé du plastique classique à un plastique avec une texture quadrillé en caoutchouc. Comme du chocolat avec du sel à l’intérieur, beaucoup ne l’apprécieront pas forcément au départ, mais l’adopteront à la fin.

Ceci dit, il y a une chose dont je ne suis pas sur à 100 % : le faux métal. La bande ‘métallique’ sur les contours du G4 sont en fait du plastique. Sur l’ancien Moto G, les parties plastiques avaient l’air de plastique, et les parties métalliques, de métal. J’aimais ça. Mais c’est un peu mieux ici.

Vous préférez un menu grande taille ?

Dépensez 40 € de plus pour vous offrir la version Plus du G4 et les extras qui vont avec notamment un scanner d’empreinte. Une sacrée plus-value mais le scanner a la grâce d’un bouton de manchette en diamant. La version blanche a l’air un peu mieux, mais personnellement je préfère le style simple et propre du Moto G4 normal.

La quantité de stockage interne dépend de vous. La version 16 Go est à 229 €, ce qui personnellement me conviendrait parfaitement sachant qu’il y a un slot microSD. Pour 35 € de plus, vous aurez la version 32 Go. Comme tout Moto G jusqu’à maintenant, il n’y a pas de NFC et Android Pay n’est pas supporté. Avec un téléphone à 229 €, je ne m’en plains pas.

A part le fait d’avoir une plus grande personnalisation des couleurs que les précédents Moto G, mais ce design semble plus différent qu’un simple aplatissage des précédents Moto G.

Le dernier Moto G était waterproof, celui-ci résiste apparemment seulement aux éclaboussures. Il n’y a aucun joint en gomme autour de la coque arrière. Le design a l’air assez classique mais avec un port micro-USB qui ne fera pas exploser la batterie lithium-ion dans un feu d’artifice d’acide dès qu’elle touche l’eau (oui je sais que ça n’arriverait pas même avec un smartphone acheté au marché.)

Si vous préférez l’ancien, un design Moto plus petit, guettez les bonnes affaires autour du Moto G (2015). Pendant que Mototola fabrique un nouveau frère gringalet, le Moto G5 Play 5“, son appareil photo n’est pas aussi bien que celui de son père.

Petit héros

Le changement le plus important avec le Moto G4 est l’écran. Il s’agit du premier Moto G à casser la barrière des 5“, utilisant un écran de 5,5“. Motorola n’est pas la première entreprise à proposer un téléphone aussi peu cher avec un tel écran. Vodafone l’a fait l’année dernière avec le Smart Ultra. En tout cas, l’écran du G4 est largement meilleur. Désolé Vodafone.

La différence majeure concerne les couleurs. L’écran n’a rien d’un modèle bon marché, avec des couleurs bien saturées mais naturelles, qui n’est finalement pas si loin de la qualité des smartphones à 600 €.

Il s’agit d’une dalle de 1080p plutôt qu’une QHD comme sur le Note 5 ou le LG G5, mais elle n’en reste pas moins satisfaisante avec ses 401 ppp. Soit les mêmes caractéristiques que l’iPhone 6s Plus. Et oui. Les angles de vue sont bons, les niveaux de noirs sont décents, offrant de bons contrastes.

Étant un fan de la série Moto G depuis le début, je n’ai jamais vraiment fait attention au prix de ce téléphone avant sa sortie, et j’ai honnêtement été surpris de voir le Moto G4 proposé au même prix que le Moto G (2015) après avoir vu cet écran.

Ce terminal est parfait pour les gamers au budget serré et ceux qui aiment regarder Netflix ou des vidéos téléchargées sur leur téléphone. L’écran est vraiment grand et de bonne qualité.

Il possède également la carte spéciale Motorola : l’affichage Glance. Il permet d’afficher l’horloge quand vous sortez votre téléphone en veille et fait défiler les notifications quand il n’est pas utilisé. Je trouve la fonction horloge vraiment utile et si ce n’est pas le cas pour vous, vous pouvez la désactiver.

Bonnes performances

L’approche Android par Moto, unanimement appréciée n’a pas changée non plus. Vous aurez Android 6.0.1 dans sa forme la plus pure. Les sensations et l’apparence sont toujours aussi délicieuses.

Motorola a compressé sa contribution à une seule application appelée Moto. Vous permettant de jouer avec les réglages de Glance et de choisir quel fonction utiliser. Vous pouvez par exemple mettre en place un fonction rapide pour allumer la lampe torche.

Comme tous les Moto G avant, les performances du G4 sont au rendez-vous. Il y a eu une période un peu plus sombre pour Moto G quand les modèles 1 Go commençaient à galérer avec Android 5.0 Lollipop, mais la vitesse est de retour.

En utilisant le téléphone en comparaison directe avec le Samsung Galaxy S7, les applications mettent un peu plus de temps à se lancer, mais c’est un petit sacrifice quand vous avez une différence de prix de plus de 400 €. Le Moto G4 utilise les spécificités dont il a besoin pour ce genre d’expérience ; ni plus, ni moins.

Assez rapide

Le mobile possède un Snapdragon 617, un processeur milieu de gamme 8 cœurs qui n’est pas si loin du Snapdragon 410 du Moto G 2015. Il a le supplément de jus nécessaire pour faire fonctionner le 1080p à merveille, bien que les capacités graphiques ne soient pas forcément optimales.

Néanmoins ça reste tout à fait correct. Vous pouvez jouer à Asphalt 8 avec des graphismes élevés, et même si vous devinez qu’il ne tourne pas toujours à 60 fps à certains moments, le plaisir n'en sera jamais gâché.

Le G4 est performant dans certains secteurs auxquels on ne s'attend pas forcément. Le stockage est bien plus rapide que le Moto G 2015 écrivant à 73,8 Mb/s plutôt qu’en dessous des 20 Mb/s (Moto G 2015). Le genre de vitesse que vous auriez eu sur un flagship de l’année dernière ou l’année avant. Un stockage plus rapide va vraiment aider notamment la vitesse de chargement des jeux.

La RAM n’est pas en DDR4 comme vous pourriez en avoir sur un flagship, mais les 2 Go ici sont parfaits. Vous pouvez passer à 4 Go de RAM avec le G4 Plus si vous le souhaitez. De ce que j’ai vu, ça n’est pas nécessaire. Sur Geekbench 3, le Moto G4 score à 3100 points. Ça n’est pas le top du top, mais c’est suffisant.

Mon vieil ami l'appareil photo

Si le scanner d’empreinte vous indiffère, le critère de différence majeur entre le G4 et le G4 Plus est l’appareil photo. Cette version normale a le même appareil principal de 13 MP que sur le Moto G 2015, un Sony IMX214. Le Plus a un appareil 16 MP Omnivision.

Ne soyez pas déçu, car c’est toujours le meilleur matos que vous trouverez sur un appareil à ce prix. Shooter avec le Moto G4 c’est comme retrouver un vieil ami. La portée dynamique et les détails sont bons pour ce tarif, les couleurs sont assez naturelles (avec une tendance à rehausser les verts).

Motorola a également changé l’application de l’appareil photo pour la première fois depuis 2013. Quand le Moto G est arrivé, Motorola a débarqué avec une application d'appareil photo au look étrange. C’était différent, audacieux. Je l’ai détestée pendant pas mal de temps. On s’est réconciliés, mais elle ne va pas me manquer.

Une application toute neuve

Cette nouvelle version adopte le style qui fonctionne le mieux : reste simple et vous offre le contrôle du flash et du HDR au bout des doigts. Tout le reste est un peu mis à l’écart. Il y a un petit bouton menu en haut à droite (celui qui ressemble à une caméra) qui vous permet d’accéder au mode manuel, vidéo slow-mo et au mode panorama.

Comme les précédentes versions de l’application appareil photo Moto, vous pouvez changer le niveau d’exposition grâce au focus réticule. L’ADN Moto est toujours là. La plupart des choses que je recherche aussi.

Certains éléments de l’appareil photo du G4 sont juste OK. Il y a un peu de lag, les clichés HDR retardent légèrement l’appariel photo, le preview de l’image est parfois mal en point et les performances en faible luminosité sont à des années lumières de ce qu’offre un appareil photo équipé d’un stabilisateur optique d’image comme le Galaxy S7.

Il essaiera à chaque scène, mais il ne peut vraiment éclaircir que les images sombres. À quel point le G4 est-il meilleur ? Ces clichés sont beaucoup plus détaillés, pas seulement parce qu’il se concentre plus sur les détails que sur la réduction de bruit, mais son gigantesque capteur 1/2.4“ permet une bonne exploitation des 4 mégapixels supplémentaires. Néanmoins, les photos du G4 normal apparaissent souvent avec un meilleur contraste et des couleurs plus riches (mais moins naturelles). L’appareil photo du Plus est plus haut de gamme mais les deux sont assez différents.

Recharge turbo pour la batterie

Le Moto G4 a une batterie de 3000 mAh, un bon gabarit pour un téléphone de cette taille et cette résolution. Vous ne pourrez pas la remplacer par contre. Comme dans le dernier Moto G, elle est encastrée dans le terminal pour lui donner ses capacités de résistance à l’eau.

Lisez la liste des caractérisriques et vous pourriez croire que seul le G4 Plus a un système de recharge rapide, mais celui-ci en a un aussi. Vous n’avez juste pas le chargeur nécessaire. J’ai utilisé un chargeur LG adapté pour le G5 et le mobile s’est rechargé en un rien de temps. Bonus.

Il vous durera 12 heures en regardant des vidéos MP4 en 720p, soit deux heures et demi de mieux que le précédent Moto G. Ça n’a rien à voir avec ce que vous obtiendriez du Galaxy Note 5, mais vous bénéficierez d’un jour et des poussières d’une solide utilisation entre les charges.

Comme pour le CPU, la batterie a été améliorée à hauteur de l’écran pour fournir des performances similaires à celle du Moto G. 

Lenovo Moto G4 : verdict

Le Moto G4 est une massive refonte pour la série que quiconque avec un budget limité devrait adorer. Il est bien plus gros que n’importe quel autre Moto G, et idéal pour regarder des vidéos et jouer.

Tout ce que nous aimions de la gamme G est toujours là. Le prix, les performances et le matériel adapté, dans le mille.

Nous sommes même partagés sur le fait de savoir si il est nécessaire de l’upgrader vers le Plus. Ça reste une bonne affaire. Mais si le scanner d’empreinte ne vous intéresse pas, l’appareil photo est suffisamment bon pour fournir des clichés de top qualité. Quoi qu’il en soit, le Moto G4 est phénoménal et devrait vous ravir. 

Tech Specs 
Dimensions
153 x 76.6 x 7.9-9.8 mm
Poids
155 g
Écran
5.5“ LCD, 1080 x 1920 (401 ppp)
Processeur
Qualcomm Snapdragon 617 avec GPU Adreno 405
RAM
2/3/4 Go
Stockage
16 Go, 32 Go, 64 Go
Appareil photo principal
13 MP sur le G4, 16 MP sur le G4 Plus
Appareil photo frontal
5 MP
Batterie
3000 mAh
Extras
Micro-USB, hydrofuge
L’avis de Stuff 

Lenovo Moto G4 - test

Une affaire en or, surtout poue les amateurs de jeux et d'applications
€ 229
Points forts 
Grand et vif écran
Un vrai Moto G
Bonnes performances
Un appareil photo toujours génial
Points faibles 
Imposant dans un poche
Pas de NFC donc pas d'Android Pay