We are part of The Trust Project What is it?

MAJ : entre deux conception de meuble, Ikea s'est ateler à la tâche et annonce que Trådfri sera compatible avec Google Home, Amazon Alexa et Homekit d'Apple entre cet été et l'automne, dans les pays où ils sont disponible.

On mettra à jour cet article lorsqu'on aura eu la chance de voir comment cela fonctionne, mais un des seuls points noirs du système suédois est résolu. À moins que vous ne vouliez vraiment des ampoules colorées ou la compatibilité IFTTT, ça va être encore plus difficile de choisir entre les 2 (ou pas).

Les meubles d’Ikea ont déjà envahi le monde, était-ce donc une évidence que la marque se lance dans l’éclairage connecté destiné au grand public ?

Comme tous les inconditionnels d’Ikea, j’aime lorsqu’ils bouleversent un peu les choses, mais cette fois-ci, c’est à la fois un grand « oui » et un vrai « non ».

La nouvelle gamme Trådfri, qui va de l’ampoule sans fil aux panneaux lumineux, a tout ce qu’il faut pour être un vrai succès : elle est abordable, le design est sobre et est facile d’utilisation. Le plus ? Le mode d’emploi ne fait que 3 pages.

Le seul défaut (à priori), c’est que c’est un système solitaire. Si vous voulez un système qui peut communiquer avec IFTTT, Amazon Echo ou Google Home, dirigez-vous vers le Philips Hue. Si vous préférez quelque chose de plus simple et de moins cher, je vous invite à prendre un grand sac bleu.

COMMANDES

Quel est l’avantage des commandes des éclairages connectés par rapport aux interrupteurs classiques ? Eh bien celui de Trådfri n’est pas vraiment de gagner du temps, mais de pouvoir contrôler plus d’aspects dans avoir à recâbler toute votre maison, mais aussi de faire quelques économies.

Vous pouvez contrôler les smart lights d’Ikea de 3 manières différentes : grâce à un petit palet fixé à votre mur par un aimant, via l’appli pour smartphone Trådfri (pour iOS et Android), ou grâce à un détecteur de mouvement.

Si vous voulez avoir accès à tous les extras disponibles avec l’appli (et on sait bien qu’en tant que lecteur de Stuff, c’est le cas), vous aurez besoin de la passerelle qui est fournie dans le Kit avec passerelle (85 €) qui comprend la télécommande, la passerelle et 2 ampoules, ou que vous pouvez acheter seule pour 35 €. Si vous ne la prenez pas, vous n’aurez pas accès aux fonctionnalités de l’appli, vous ne pourrez donc pas mettre en place de minuteur, ni gérer un groupe d’ampoule.

D’un autre côté, la passerelle utilisera un de nos précieux ports Ethernet, et va un peu à l’encontre de la philosophie prêt-à-installer d’Ikea.

C’est aussi pour cela qu’Ikea propose une solution avec une simple télécommande en forme de palet accompagnée d’ampoules, afin de pouvoir initier le grand public au monde de l’éclairage connecté. Cette télécommande est disponible dans le Kit variateur (1 ampoule et la télécommande pour 34 €), et seule (pour 12 €).

La télécommande est plus simple que le module Dimmer Switch de Philips. Il ne vous permet pas de passer d’un groupe d’ampoules à un autre, ni de créer des « ambiances », mais c’est un moyen plus rapide de contrôler votre éclairage lorsqu'on ne trouve pas son smartphone.

Petit avertissement : cette télécommande est étrangement essentielle pour le bon fonctionnement de Trådfri, vous ne pourrez pas vous contenter simplement de l’appli.

Le moyen encore plus efficace de gérer votre éclairage sans les mains, c’est le détecteur de mouvement. Le seul point négatif, c’est qu’il n’est pas résistant aux intempéries, vous ne pourrez donc pas vous en servir pour contrôler vos lumières extérieures.

Mais j’ai trouvé que c’était un bon moyen d’économiser de l’énergie, notamment dans les couloirs, par exemple. Vous pouvez régler le capteur pour qu’il s’éteigne au bout d’une, cinq ou dix minutes, mais il existe également un mode qui se repose entièrement sur les mouvements, notamment pendant la nuit.

UTILISATION

Le système Trådfri fonctionne un peu comme n’importe quel produit Ikea : c’est une approche de smart lighting fiable, sans fioriture.

Associer les ampoules à la télécommande est l’affaire de 30 secondes : il suffit de les approcher l’une de l’autre tout en appuyant sur un bouton. Installer la passerelle est déjà une autre histoire, puisque vous avez besoin de le brancher à votre router. Mais j’ai réussi à l’installer dans 2 pièces en moins de 10 min, sans avoir besoin du moindre outil.

La télécommande vous permet de faire 3 actions : allumer/éteindre les lumières, alterner entre 5 niveaux de luminosité et, si vous possédez les ampoules à variation de température, de passer d’une lumière froide à chaude.

C’est assez réactif (plus que l’appli) et peut s’utiliser jusqu’à 10 m. Une chose particulièrement rafraichissante dans le fait de ne pas utiliser l’appli, c’est que c'est simple. Cela vous permet de ne pas avoir à vous soucier des mises à jour du logiciel, et vous aurez un système qui résistera à l’épreuve du temps (comptez environ 2 ans pour les ampoules et la pile de la télécommande), et qui sera fonctionnel peu importe si Ikea décide de continuer l’expérience ou pas.

Mais au bout d’un moment, vous allez vouloir faire des choses un peu plus complexes, comme définir des minuteurs, et vous allez avoir besoin de l’appli.

APPLI

Quand on voit qu’Ikea n’a toujours pas évolué et est resté aux listes papier, j’avoue que j’étais un peu nerveux par rapport à l’appli smartphone.

Mais, heureusement, l’appli (iOS et Android) reflète bien la philosophie du géant suédois : tout est simple et épuré, on en vient même à oublier toutes les fonctionnalités qu'il manque par rapport à ses concurrents (et comparé à Hue, il y en a pas mal).

Contrairement à la télécommande, l’appli vous permet de choisir entre des « humeurs » (l’équivalent Ikea des « ambiances » de Philips), de créer ces humeurs, et de choisir l’intensité de chaque ampoule.

Mieux, vous pouvez même définir des minuteries. Il y a même l’option « rise and shine » qui vous permet d’être réveillé en douceur par votre lumière qui va s’intensifier au fur et à mesure, mais aussi un mode « absent » qui permet d’éviter les cambriolages puisque vos ampoules s’allumeront et s’éteindront à des moments différents, et enfin un minuteur classique.

Par rapport au système Hue, il est assez limité. Le mode « absent » est simplement une histoire de minuterie (vous ne pouvez pas contrôler vos lumières si vous n’êtes pas chez vous, par exemple si vous avez oublié d’en éteindre une). Et vous ne pouvez pas non plus utiliser la géolocalisation pour allumer vos ampoules automatiquement lorsque vous arrivez chez vous. De plus, l'appli n'est pas compatible avec les smartwatches.

Et comme Trådfri n’est pas non plus compatible avec l’Apple Homekit, IFTTT, Amazon Echo ou encore Google Home, vous n’aurez pas la possibilité d’utiliser de commandes vocales.

Ikea nous a tout de même dit qu’ils étaient en train de « travailler pour que le système soit compatible avec d’autres produits sur le marché », donc on verra peut-être apparaître un jour des afinités avec d'autres systèmes. Mais c’est vrai que lorsqu’on est en train de construire ou de rénover son chez soi, c’est toujours sympa de savoir qu’on ne bloquera pas l’arriver de nouveaux gadgets.

L'autre point noir, c’est l’attente à chaque fois que l’on ouvre l’appli, en attendant qu’elle se connecte à la passerelle. Au final, c’est sympa d’avoir un appli pour pouvoir pleinement profiter du système, mais on a l’impression qu’elle est un peu vieillissante.

PRIX

La gamme Trådfri n’est pas non plus super abordable : les panneaux lumineux vont jusqu’à 130 € par exemple, mais ça reste quand même la façon la plus économique de s’équiper d’éclairage connecté.

Le vrai avantage, c’est qu’avec le Kit variation à 35 €, vous pouvez déjà avoir un apperçu de ce que ça donne, même si vous n’aurez pas tous les petits extras.

Autre avantage, les ampoules en elles-mêmes sont peu onéreuses : comptez 16 € pour une ampoule à variation « spectre blanc opalin » alors que vous devrez débourser 34 € pour son équivalent Philips.

Une fois que vous aurez ajouté le contrôle par appli et d’autres ampoules dans l’équation, il n’y aura pas une énorme différence de prix entre les 2 systèmes (si on prend en compte les différences en terme de fonctionnalité, cela va de soit). Le Kit passerelle d’Ikea fait 85 €, tandis que le Starter Kit de Philips + un Dimmer Switch vous coûtera 139 €.

En résumé, si vous voulez simplement vous initier à l’éclairage connecté, ou si vous voulez offrir quelque chose à un ami fan de gadgets, la gamme d’Ikea est une bonne entrée en matière.

VERDICT

La gamme Trådfri est en accord avec Ikea : elle est simple, c’est un bon rapport qualité/prix, et est étrangement addictive. Si vous parvenez à glisser quelques ampoules dans votre panier plein à craquer de gadgets et de boulettes, vous ne serez pas déçu.

Ceci dit, ce n’est pas le système le plus « connecté » qu’on ait vu, et on ne sait pas encore s’il y aura un jour des ampoules colorées, ni s’il sera compatibles avec des produits comme l’Apple HomeKit, IFTTT, Alexa ou Google Home. (MAJ : le système d'éclairage connecté sera compatible avec Homekit, Alexa et Google entre l'été et l'automne 2017.)

Si vous voulez simplement un aperçu de ce que peut donner un système d’éclairage connecté sans vous prendre la tête avec une appli, le kit avec télécommande est un bon départ. Mais si vous voulez vraiment un système poussé qui inclus les commandes vocales et la reproduction d’une luminosité naturelle, c’est quand même Philips Hue qui gagne le combat.

L’avis de Stuff 

Ikea Trådfri éclairage connecté – test

Le moyen de plus simple de s’initier à l’éclairage connecté, mais trop simple pour détrôner le Philips Hue.
à partir de
€ 9
Points forts 
Une des solutions les moins chères
Simple à utiliser et à installer
N’a pas besoin d’une plateforme ou d’une appli pour fonctionner
Des panneaux lumineux uniques
Points faibles 
Pas d’ampoules colorées
Pas de commande vocale
Incompatible avec IFTTT et l'Apple Homekit
Capteur de mouvement intérieur uniquement

Where to buy Ikea Trådfri éclairage connecté –: