Pas facile la vie de smartwatch ! La plupart des gens ne savent pas s'ils veulent de vous, et même ceux qui vous achètent finissent souvent par vous abandonner, seule et déchargée dans un tiroir.

La Huawei Watch ​veut bouger les lignes en étant la première Android Wear que vous soyez fier de porter.

Il s'agit de la première smartwatch d'Huawei. Ils l'avaient teasé dès février 2015 - nous l'avions vue au Mobile World Congress - mais la compagnie chinoise vient tout juste d'annoncer sa sortie.

Nous savions donc déjà qu'elle avait un bel aspect, mais quid des autres détails importants ? L'écran ? L'OS ? Nous y avons regardé de plus près lors de l'IFA 2015.

C'est bling bling

La plus grande rivale sur Android Wear de la Huawei Watch est la LG Urbane. Ce sont deux smartwatchs qui veulent proposer quelque chose qui ressemble à une vraie montre, et non pas un gadget banal que l'on porte juste pour montrer qu'on est "in".

Arrivant vers la fin 2015, elle possède un avantage clé sur la plupart des autres montres Android Wear : la Huawei Watch a un écran circulaire de 3,55cm qui n'a pas de partie coupante comme la Moto 360, et le bord de son écran est plus fin que la Urbane.

Vue de face, on remarque que le constructeur n'a pas fait de compromis de style juste parce qu'il s'agissait d'une smartwatch. En revanche, de profil elle ressemble plus à ce qu'on a l'habitude de voir.

Elle est un peu épaisse (11,3mm) et alors qu'elle fait de son mieux pour éviter de ressembler à une montre-pachyderme, elle a tendance à s'échapper du poignet. C'est ce que vous risquez de ne pas apprécier des images de Huawei. La "couronne" sur le côté n'est qu'un simple bouton. Peut-être qu'il est en fait tout simplement trop tôt pour avoir une montre Android Wear super fine et très autonome.

Elle est tout de même plus haut de gamme que d'autres. Vous pouvez trouver la Huawei Watch en noir, argenté ou doré, et ils sont tous assez sympas. Le doré est évidemment plus bling bling, mais les images montrent que ça reste raisonnable. La version que j'ai pu prendre en main était l'argentée.

Tout comme l'Apple Watch, la Huawei Watch propose plein d'options, avec un bracelet en cuir, métal ou caoutchouc pour le sport. Le bracelet fait les 18mm standard, vous laissant la possibilité de passer du basique à quelque chose de moins usuel si ça vous chante. De ce qu'on a pu voir des bracelets on peut dire que Huawei ne rogne pas sur la qualité pour économiser quelques euros.

Oooh, qu'elle est belle

360° d'OLED

Sur les caractéristiques techniques, la grosse avancée de la Huawei Watch est un écran AMOLED de 400x400 pixels. C'est rond, ça fait 3,55cm et offre une densité intéressante de 286ppi. L'écran est plus large et a plus de pixels que la LG Urbane.

C'est bon, mais pas encore parfait. De près la pixellisation crève les yeux, peut-être plus encore que sur l'Apple Watch. On en est pas encore arrivés au stade des téléphones. De plus, même si les écrans OLED vont très bien aux smartwatchs, beaucoup montrent une pixellisation bien plus forte qu'un LCD avec la même résolution. Malgré tout cela reste tout de même un très bon écran pour une montre.

Par ailleurs, la batterie de 300mAh est faite pour durer 1,5 jour, ce qui est au-dessus de la moyenne mais ne vient pas concurrencer la Pebble Time. Elle utilise un Snapdragon 400, comme d'anciennes smartwatchs, donc pas de surprise non plus.

Coup de coeur ?

La Huawei Watch a à peu près les mêmes capteurs que les autres montres Android Wear. Il y a un combo accéléromètre/gyroscope et un capteur de battements cardiaques placé dans le dos du cadran. Il n'y a pas de GPS.

Avec le peu de temps d'observation que j'avais, je n'ai pas pu vérifier si la Huawei Watch captait avec précision les battements cardiaques pendant un exercice physique, mais je serais surpris que ce soit le cas au vu du hardware.

L'Apple Watch utilise des lentilles pour étendre la portée de ses capteurs cardiaques lumineux, mais ici elles sont toutes petites, comme sur la plupart des autres smartwachs dont la précision sur ce point disparaît sitôt que l'on sort de son fauteuil et que l'on se met à courir. Nous réservons notre jugement pour notre test complet, mais n'en espérez pas trop à ce sujet.

VOIR AUSSI

Élégance

Concernant l'OS, la Huawei Watch est au niveau de ce que l'on peut attendre de n'importe quelle montre Android Wear. Google ne laisse pas les constructeurs détruire son système avec un interface utilisateur personnalisé. Enfin pas pour l'instant en tout cas. Le mieux que Huawei puisse faire est de mettre le paquet sur les différents thèmes, ce qu'ils ont fait.

Comme les images le montrent, la démo utilise un interface très simple, sans fioritures. Cependant, on y trouve tout un tas de références aux "vraies" montres (très chères) si vous voulez vraiment être dans la vibe de la montre de luxe.

Est-ce que la Huawei Watch va révolutionner le monde de l'Android Wear ? Non. Elle est assez similaire à tout ce qui se fait déjà. En revanche, elle est agréable à porter et vraiment belle, et ça compte beaucoup si vous devez la porter à votre poignet tous les jours.

Le dernier point à aborder est le prix. La Huawei Watch n'est pas à la portée de tout le monde, avec un prix attendu à 399 € au moins, voire plus si vous voulez prendre un bracelet plus distingué.

Nous apprécions le peu que l'on a vu de la Huawei Watch, mais la vendre au prix de l'Apple Watch et en attendre des ventes colossales est beaucoup demander. Mais si vous êtes attaché à Android ça pourrait valoir le coup d'y revenir plus tard dans l'année.