We are part of The Trust Project What is it?

Le Huawei P10 est l’équivalent Android d’un iPhone. On dirait un iPhone, il se comporte comme tel et il est, de nombreuses manières, un vrai rival de l’iPhone.

Pourtant, c’est loin d’être un simple clone : le P10 a ses forces et ses faiblesses. Mais les similarités sont là, du double appareil photo qui zoom, à l’apparence du téléphone. Même sa batterie moyenne imite celle du téléphone phare d’Apple.

Huawei n’est pas le premier à emprunter ce chemin obscur, et il ne sera certainement pas le dernier, mais le P10 est peut-être la meilleure tentative de fusion entre Apple et Android.

Design : on dirait un iPhone…

C’était une comparaison inévitable lorsque j’ai vu le P10 pour la première fois : il a vraiment l’air d’un iPhone.

Son dos est aussi tout en métal, il a les mêmes courbes et, à dire vrai, il ressemble beaucoup plus à un téléphone Apple qu’à un Samsung, un HTC ou même un LG.

Bien sur, il y a des différences : les boutons volume et marche/arrêt sont tous du côté droit, et le lecteur d’empreintes digitales est rectangulaire et pas rond. Mais c’est tout concernant la face avant.

Retournez-le et vous verrez qu’il fait même mieux qu’Apple : les deux appareils photos arrière sont au même niveau que la coque, ils ne dépassent pas comme ceux de l’iPhone 7 Plus. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Car, si comme moi, vous êtes constamment en train de vous plaindre parce que vous ne pouvez pas poser votre téléphone l’écran face à vous, vous comprendrez ma joie.

Ces deux objectifs sont tout en haut, alignés sur une bande noire sur laquelle figure fièrement la mention Leica. C’est à peu près ce qu’il y a de plus fou sur le P10, mais c’est vraiment très beau.

Enfin, tout ce que je viens de vous dire est uniquement vrai pour la version Noir Graphite, le modèle que j’ai pu tester. Mais si vous avez la chance de pouvoir choisir parmi les couleurs et les finis du P10, ces comparaisons avec l’iPhone ne sont plus vraiment valables. 2 des 8 couleurs (Verdure et Dazzling Blue) ont été pensées en collaboration avec le spécialiste de la couleur, Pantone, et sont de loin les couleurs les plus surprenantes de la gamme. Verdure ne sera pas du gout de tous, mais j’aime plutôt bien. Ce qui est certain, c’est qu’au moins vous retrouverez facilement votre téléphone parmi ceux de vos amis, noirs, dorés et gris.

Le bleu est un peu plus discret mais a un finit effet « poudre de diamants » à l’arrière. À part le fait qu’il est hyper brillant, aucune trace de doigt ne vient salir le téléphone. Je sais, ce n’est pas de la magie, c’est de la science. Les marques de doigts seront une exclusivité de la face avant.Mais peu importe la couleur du P10, il est très bine pensé. Le modèle Graphite Noir vous semblera peut-être un peu commun, mais il tient très bien dans la main et semble assez solide. Le seul point négatif, c’est qu’il n’est pas waterproof. Cependant, il possède une prise jack à sa base, juste à côté de son port USB-C. Et ça, vous ne l’aurez pas sur l’iPhone.

APPAREIL PHOTO : 2 fois plus de plaisir

Si vous n’êtes pas familier avec la série des P, vous pourriez presque penser qu’encore une fois, Huawei a copié Apple : tout comme l’iPhone 7 Plus, il a un système de double appareil photo qui permet de zoomer jusqu’à 2 fois avec quasiment aucune perte au niveau de la qualité d’image.

Mais cette fois, Mr Je-suis-fan-d’Apple, c’est l’inverse : Huawei a sorti cette formule en premier avec le P9 à la même période l’année dernière, la seule différence, c’est qu’Apple a fait ce qu’il sait le mieux faire quelques mois plus tard : crier à qui veut bien l’entendre que c’est eux qui ont révolutionné les appareils photo de smartphones.

Enfin bref, à part le zoom grâce au double objectif, ces appareils photo fonctionnent de manière très différente. Vous aurez un objectif monochrome de 20 MP et un autre, en couleur, de 12 MP. C’est exactement la même organisation que celle du Mate 9, et les résultats sont à peu près identiques.

Tandis que vous pouvez très bien utiliser l’objectif monochrome pour prendre de belles photos en noir et blanc, ce n’est pas vraiment le but. Il aide l’appareil photo à faire sa mise au point et lui permet d’être plus précis et permet de joliment flouter le fond. Et comme pour l’iPhone, il vous permet aussi de zoomer.

Commençons par cette caractéristique, puisque le P10 fait cette fois mieux que l’iPhone. Tandis qu’Apple vous propose de zoomer 1x ou 2x par zoom optique, le P10, lui, vous permet de zoomer entre 1x et 2x. Pour cela, posez 2 doigts sur l’écran et rapprochez-les ou éloignez-les l'un de l'autre pour régler votre zoom. C’est très facile à manier et vous donne un contrôle total sur votre distance focale.

Il ne s’agit pas d’un zoom optique comme sur l’iPhone, mais ce n’est pas non plus un zoom digital standard qui finit par transformer n’importe quelle photo en cliché granuleux. Vous pouvez uniquement l’utiliser pour vos images en 12 MP, probablement parce que l’objectif de 20 MP se charge du travail de zoom, en reconstituant des détails perdus, ou que sais-je. Mais au final, que vous zoomiez x1,2 ou x1,8, vos images 12 MP auront l’air d’avoir une qualité identique. C’est vraiment une belle fonctionnalité, même si ce n’est pas nouveau chez Huawei.

J’ai maintenant essayé des centaines de fois, et lorsque l’on regarde très attentivement, il y a bien une légère différence de qualité entre les clichés pris en x1 et ceux en x2 : très exactement, c'est la définition qui est un peu moins bonne. Mais encore une fois, vous aurez 2 fois plus de distance focale, et la différence de qualité est si faible qu’en pratique, cela n’a pas vraiment d’importance.

Croyez-moi, vous pouvez zoomer jusqu’à 2 fois avec le P10 et c’est un régal. Cependant au-delà de x2, c’est une autre histoire.

En soi, les clichés ne sont pas en très haute qualité. Les photos prises avec l'objectif en noir et blanc de 20 MP sont magnifiques, avec de nombreux détails et des contrastes excellents, mais celles en couleur prise avec celui de 12 MP sont encore meilleures : elles sont vives et on peut voir encore plus de détails.

La qualité des photos avec peu de luminosité sont aussi améliorées par les 2 appareils photo du P10. La mise au point se fait très rapidement, aidée sans aucun doute par la mise au point à la fois par détection de phase et laser qui est présente ici. La stabilisation optique d’image est aussi là pour garantir des clichés nets malgré la lenteur du déclencheur, et le flash dual-tone conserve très bien les couleurs naturelles.

Ce n’est cependant pas le meilleur appareil photo de sa catégorie puisque les images ont beaucoup de bruit lorsque les clichés manquent de luminosité. Ce n’est pas une surprise puisque l’appareil photo du P10 a un objectif f/2.2. le P10 Plus, lui, en a un de f/1.8. Au final, l’appareil photo finit par utiliser des ISO plus hauts afin de conserver la netteté, et une fois qu'on atteint un ISO entre 1600 et 3200, le manque de détail est flagrant. Mais bon, c’est loin d’être le pire, et dans la plupart des situations, il sera amplement suffisant.

Le P10 utilise également les 2 appareils photo pour donner à vos fonds un aspect flouté. Même si les objectifs ont une ouverture de seulement f/2.2, en les combinant, le P10 peut les manipuler de sorte à ce qu’ils agissent comme 2 loupes. Il y a même un mode grand angle pour en tirer le meilleur. Mettez-le en route et vous pourrez isoler votre sujet pour un effet très artistique. Cela fonctionne très bien et n’a pas du tout l’air faux.

L’autre fonctionnalité photo à mentionner est sans aucun doute celle du mode Portrait. Il utilise différents effets du logiciel pour rendre le visage de votre sujet plus « beau » (ou le votre si vous prenez un selfie). En fait, il floute le fond, lisse un petit peu les traits et ajuste la luminosité.

Est-ce que ça marche ? Eh bien… pas des masses. Le fond flouté rend mieux, effectivement, et l’effet lissant se débarrasse de vos rides et de vos imperfections, mais si vous allez trop loin, votre modèle aura l’air d’avoir été retouché par la fameuse appli chinoise Meitu. Regardez plus bas mon test. Et non, mon nez n’est pas aussi gros en vrai. Cette fonctionnalité entre donc dans la catégorie « gadget ».

C’est aussi pas mal de mentionner les capacités de macro du P10 : vous pouvez vraiment être au cœur de l’action. La mise au point laser s’assure que la prise de votre cliché soit rapide, même lorsque vous êtes au-dessus de celui-ci. Et encore une fois, il y aura de beaux détails. Le mode HDR produit aussi de bons résultats, même si c’est dommage de devoir passer par le menu pour pouvoir l’activer et le désactiver. Vous ne pouvez pas non plus vous en servir en le combinant à un autre mode comme le monochromatique ou le panoramique.

L’application de l’appareil photo n’est pas mauvaise. Vous pouvez en swipant d’un côté choisir les différents modes comme le noir et blanc, l’HDR, le panorama, et de l’autre vous aurez accès aux réglages de l’appareil photo. Swipez vers le haut, et vous passerez en mode Pro, dans lequel vous pouvez contrôler l’ISO, l’ouverture et beaucoup d’autres choses manuellement. Le tout est assez intuitif et si vous voulez laisser les réglages en mode Auto, rien ne vous en empêche.

L’appareil photo frontal de 8 MP avec une ouverture de f/1.9, possède également un objectif Leica, et fait de beaux selfies. Le mode portrait fonctionne également de ce côté donc vous pouvez présenter la meilleure version de vous-même (mais pas la vraie, on le sait tous) sur Instagram et inclus également un mode « selfie adaptif » qui détecte la présence d’autres personnes (ou pas) et fait les ajustements nécessaires.

Du côté de la vidéo, vous aurez une qualité 4K en 30ips, ou du Full HD en 60ips. Les prises sont nettes et même si la stabilisation d’image optique permet de rendre le tout assez stable, ce n’est pas aussi efficace qu’avec le Google Pixel.

Mais bon, comme on s’en doutait, grâce à la participation de Leica, c’est un bon appareil photo dans l’ensemble. Il fait clairement partie des meilleurs téléphones de 2017.

PERFORMANCES : IL EST TRÈS RAPIDE

Le P10 est un des téléphones les plus rapide que j’ai utilisé. Sérieusement, cette chose va à une allure folle.

Tout commence avec le scanner d’empreintes digitales : poser rapidement votre doigt dessus et l’écran reprend vie instantanément. Pas de chichis, même pas un temps de « réveil ». Il est en veille, une seconde plus tard, il ne l’est plus.

Il est très fluide lors de son utilisation. Je n’ai jamais eu de moment de lag en passant d’une appli à l’autre, en jouant à des jeux ou en mode écran divisé, il n’a pas planté une seule fois en une semaine. Il n’a même pas un peu chauffé.

Tous les compliments devraient être destinés à son processeur, le Kirin 960, qui nous avait déjà épaté avec le Mate 9 et qui devrait s’avérer coriace face au Snapdragon 835 du Samsung Galaxy S8. Mais le logiciel le Huawei a aussi sa part de responsabilité.

Le P10 utilise l’apprentissage automatique pour améliorer ses performances, et même si ça fait très science-fiction, je ne peux pas m’empêcher de penser que c'est bizarre. En apprenant la manière dont vous vous servez de votre téléphone, il peut prédire où est-ce que vous allez taper, quelle appli vous allez ouvrir, etc. et se sert de ces ressources au besoin.

C’est presque impossible de faire un test là-dessus, mais comme je l’ai déjà dit, c’est un des téléphones les plus rapides que j’ai utilisé de toute ma vie. Et j’en ai testé pas mal.

De nos jours, un smartphone avec 4 Go de RAM n’a rien d’exceptionnel. Vous pouvez cependant opter pour l’option P10 Plus qui possède 6 Go de RAM. C’est sympa de voir que le P10 est fourni avec 64 Go d’espace de stockage interne. Surtout qu’il possède un slot microSD alors il vous faudra un moment avant de remplir entièrement ce téléphone.

LE LOGICIEL : UN COUP SUFFIT

Le problème majeur de navigation d'Android est le suivant : les anciens boutons physiques sont peu à peu devenus des boutons virtuels. ces derniers ont survécu parce que certains téléphones ont supprimé en même temps le raccourci « applis récentes ». Mais ils ne résisteront pas longtemps à l’innovation logicielle du Huawei P10.

C’est très simple : vous utiliserez votre scanner d’empreintes digitales pour les 3 tâches qu’effectuaient les boutons virtuels. Une pression rapide vous fait revenir en arrière. Une pression plus longue vous ramène au menu. Et un swipe vous propose les applis récemment ouvertes. Plus besoin de perdre de la place sur l’écran avec ces boutons virtuels, et une fois que vous maîtriserez ces mouvements, vous vous rendrez compte que cette approche est plus efficace.

Certaines personnes l’on essayé et on détesté tout de suite. Mais moi, j’adore et je n’arrive pas à m’imaginer revenir en arrière. Tous ces mouvements de doigts inutiles, quelle horreur !

Mis à part cela, le logiciel de Huawei ne vient pas trop modifier Android 7. EMUI 5.1 a été critiqué par le passé parce que le logiciel prenait trop le pas sur Android, mais on ne le remarque presque pas cette fois-ci. Vous pouvez par exemple choisir entre le format de verrouillage d’Android et celui de Huawei (par défaut) qui vous permet de gérer vos appli sur différents écran d’accueil. Mais, à moins que vous ne soyez masochiste, vous n’emprunterez pas ce chemin. Il y a d’autres particularités, comme l’option d’avoir un dock flottant, mais vous pouvez tout à fait vous en passer.

Le seul problème que j’ai avec le logiciel du P10, c’est son incapacité à afficher entièrement une notification sur l’écran de verrouillage. Vous ne pourrez lire qu’une seule ligne et vous ne pouvez même pas dérouler la boite de dialogue pour lire la suite : vous êtes obligé de le déverrouiller, ce que je trouve stupide.

La seule autre fonctionnalité du logiciel qui me vient à l’esprit est celle des applis Highlights. C’est une espèce de barre présente dans l’appli Galerie et qui a été développée en partenariat avec GoPro. L’idée est que les photos que vous avez prise au même endroit ou lors d’un même événement soient ensuite regroupées dans une vidéo que vous pouvez partager facilement. Vous pouvez même ajouter de la musique depuis votre propre bibliothèque.

C’est un peu comme avec Google Photos et pourrait être un bonus sympa si 1) Google Photo n’existait pas déjà et si 2) cela fonctionnait bien. Tout le temps où j'étais en compagnie du P10, chaque vidéo Highlight que le téléphone a produit a refusé de se lancer. Hum hum.

Autre chose qui risque de vous crisper un peu aussi, c’est que ni Google Daydream ni Assitant ne sont campatible pour l’instant, même si ce sera normalement prochainement le cas pour Assistant. Il pourrait aussi devenir compatible avec Alexa, mais en attendant, cela reste une éventualité. 

Écran : on se contentera de Full HD

La plupart des smartphones Android ont des écrans QHD, mais le P10 est pourvu d’un écran de 5,1" 1080p. Une plus haute résolution aurait été bien, mais sinon, l’écran du P10 reste excellent.

Les couleurs sont superbes, et même si vous pouvez personnaliser les tons et la chaleur des couleurs, je n’ai jamais eu besoin de modifier les paramètres par défaut. La visibilité lorsqu’on n’est pas directement en face de l’écran est bonne, et il est très lumineux. Vous n’aurez aucun problème à l’utiliser sous le soleil.

Il est aussi très net, et même s’il n’est pas aussi idéal que celui du P10 Plus (QHD) pour regarder des series sur Netflix, il est quand même très bien.

LA COMPETITION

Le P10 est le premier flagship de 2017 que nous testons, donc attendez un peu les autres tests avant de prendre une décision.

Le Samsung Galaxy S8 est son principal rival, et à moins que quelque chose de vraiment mauvais ne se présente (comme l’autonomie de la batterie, ou une explosion inattendue, qui sait), le Samsung sera LE téléphone de l’année. Cependant il sera sûrement beaucoup plus cher que le P10, et son écran incurvé ne sera pas du goût de tous.

Le Sony Xperia XZ Premium est aussi une option à l’heure actuelle. Les récents téléphones de Sony ne nous ont pas bluffés, mais l’écran 4K/HDR du Premium ainsi que sa slow motion nous ont vraiment donné envie au MWC.

Il y a également le LG G6, qui offre un écran bien plus grand (5,7") mais qui n’est pas beaucoup différent en terme de taille par rapport au P10. En plus il est compatible HDR et il a un double appareil photo unique.

À part ces smartphones (ainsi que le P10 Plus, cela va de soi), n’oubliez pas non plus de garder un œil sur le Google Pixel : il a un des meilleurs appareils photo, il ne viendra pas perturber Android avec des chichis.

LE VERDICT

Le P10 est un smartphone Android vraiment costaud avec presque aucun défaut, à part peut être un écran un petit peu moins grand que la moyenne en ce moment, et une autonomie de batterie classique.

Non, il n’a rien de spécial à la différence des bordures extra-fines du LG G6, de l’écran 4K du Sony Xperia XZ Premium, ou de l’écran incurvé du Samsung Galaxy S7. Il est tout simplement discret, efficace, excellent.

Il possède un des appareils photo les plus simples à utiliser, combiné à des fonctionnalités et des astuces utiles, et aussi très rapide. Ah, et il a l’avantage de ressembler comme deux goutes d’eau à un iPhone, en moins cher.

En parlant de prix, celui annoncé pour l’Europe est de 650 €. Cependant, les prix peuvent varier d’un pays à l’autre selon les spécificités du marché local. Ce qui le place juste en-dessous des téléphones de sa catégorie en terme de prix, comme en terme de performances.

Acheter
Tech Specs 
Écran
5,1", 1080 x 1920
Appareil photo
20 MP monochrome, 12 MP RGB (tous deux f2.2), à l’avant 8 MP (f1.9). Tout est de Leica
Processeur
Kirin 960
RAM
6 Go
Stockage
64 Go + jusqu’à 256 Go par microSD
Batterie
3200 mAh
OS
Android 7.0, EMUI 5.1
Vidéo
4K en 30ips, Full HD en 60ips
Dimensions
145,3 x 69,3 x 7 mm, 145 g
L’avis de Stuff 

Huawei P10 - test

Le superbe appareil photo du P10 et sa rapidité en font un téléphone agréable à utiliser. Enfin... seulement si sa batterie tient le choc. 
€ 599
Points forts 
Belles photos
Rapide
Design stylé
Bouton de contrôle bien pensé
Points faibles 
Autonomie moyenne
Écran de seulement 1080p
Onéreux

Where to buy Huawei P10 -: