We are part of The Trust Project What is it?

L’année 2017 a peut-être été marquée par la finesse des bordures et les doubles appareils photos, mais pour le U11, HTC a opté pour quelque chose de différent.

C’est une exclusivité mondiale : voici le premier smartphone sensible aux pressions.

Ses panneaux réactifs à la pression vous offrent une toute nouvelle façon d’interagir avec votre smartphone, mais celle-ci n’implique pas de contact avec l’écran. Insolite? C’est certain. Mais est-ce suffisant pour nous convaincre de l’acheter ?

Bien sûr, il nous promet beaucoup plus. Il reprend là où le HTC 10 s’est arrêté l’an dernier : le U11 possède des caractéristiques au top, un son d’une qualité incroyable et des I.A. qui vous aideront dans votre vie de tous les jours.

DESIGN ET MATÉRIAUX

L’aluminium est la marque de fabrique de HTC, et ce depuis le HTC One qui était tout en métal, puis tous les autres smartphones de la marque ont suivi. Le U11 ressemble plutôt à la gamme U de HTC, qui se concentre d’avantage sur le design.

Au lieu du métal, vous aurez du verre. Et vous en aurez beaucoup. Tout le dos du téléphone est recouvert d’un verre Liquid Surface, qui accroche la lumière de la plus belle des manières sous presque tous les angles.

On dirait presque de l’eau, avec ses différentes couches de couleur qui créent des combinaisons improbables et qui sont beaucoup plus cool que les couleurs simple des autres téléphones. Si vous avez déjà vu une des voitures de TVR, vous comprendrez de quoi je veux parler. Les photos ne lui rendent pas justice.

Sapphire Blue, Brilliant Black et Ice White, que l’on a déjà vu sur le HTC U Ultra, font leur grand retour, mais sont accompagnées de nouvelles teintes : Amazing Silver et Solar Red.

Seul Amazing Silver sera disponible dès la sortie : c’est un mélange de bleu, de violet et de teintes argentées. Solar Red, de loin mon ma préférée, sortira un peu plus tard. Lorsqu’on le regarde bien en face, on dirait un beau rouge carmin, mais si vous le faites un peu bouger, vous remarquerez de superbes reflets dorés. Peu importe celui que vous choisirez, toutes les couleurs sont magnifiques.

Cependant, à l’avant, le U11 ne se démarque pas vraiment du reste de ses compétiteurs, les habitués de HTC resteront en terre connue.

Son écran de 5,5" a un ratio d’aspect traditionnel (16:9), n’essayant pas de se mettre au niveau du LG G6 ni du Samsung Galaxy S8, et ses bordures d'écran sont assez épaisses. Il paraît relativement gros lorsqu’on le prend en main, mais pas au point de ne pas pouvoir écrire un SMS d’une seule main.

Le bouton d’accueil/scanner d’empreintes est toujours situé en bas de l’écran, tout comme les touches Retour et Récent, elles ne sont pas sur l'écran, ce qui permet de gagner de la place. Le scanner est aussi vraiment très rapide : il déverrouille le téléphone presque une milliseconde après le passage de votre doigt.

Le verre 3D est incurvé vers le cadre en métal, à l’avant comme à l’arrière, sa prise en main est donc agréable. Ce qui est assez pratique, puisque c’est quand même ce fameux cadre qui renferme l’innovation de HTC.

EDGE SENSE

HTC appelle les panneaux tactiles sur les côtés du U11 Edge Sense : pressez-les et vous pourrez faire tout un tas de choses, comme lancer une appli, allumer la lampe torche, et même prendre un selfie.

Cela fonctionne même lorsque vous portez des gants, donc vous pourrez prendre des photos sur les pistes sans risquer l’hypothermie. À moins que vous ne préfériez un retour dans les années 1980 et l'utiliser façon talkies-walkies ? Lorsqu’il sera disponible en France, vous pourrez lancer Google Assistant, sans avoir à hurler « Ok Google » au milieu de la rue. Cela fonctionne même lorsque l’écran est éteint, donc vous pourrez accéder à certaines fonctionnalités dans avoir à réveiller votre smartphone.

La première fois, vous devrez presser assez fort pour que le système fonctionne, mais vous pourrez facilement ajuster la sensibilité des capteurs dans le menu des réglages. Par défaut ils ne reconnaissent qu’un certain type de pression, vous devrez donc activer le mode avancé pour différencier les pressions longues des courtes.

Les capteurs ne recouvrent que la partie inférieure du téléphone : selon la manière dont vous le tenez, vous devrez peut-être repositionner votre main pour pouvoir configurer vos pressions.

HTC a vraiment pensé à tout : ils ont même ajouté un temps de décalage entre le déclenchement et la prise de la photo, afin qu'elle ne soit pas floue. Mais pour l’instant, c’est plus un gadget sympa qu’une vraie révolution.

Ce sentiment est dû au fait qu’à sa sortie, seules quelques applis spécifiques à HTC seront compatibles avec Edge Sense. Oui, les développeurs commencent à intégrer leurs propres raccourcis, et oui, HTC lancera bientôt une appli officielle qui vous permettra d’ajouter des raccourcis personnalisés vers n’importe quelle appli que vous avez installée. Ça ne manque pas de potentiel, mais on verra bien. Tout comme avec les accessoires modulables du LG G5, ce ne sera vraiment utile que si des compatibilités se développent.

De ce fait, après quelques semaines d’utilisation mes habitudes téléphoniques n’ont pas vraiment changé. Mais je vais attendre jusqu’à ce que d’autres applis prennent en charge cette fonctionnalité, et je mettrai à jour ce test pour vous tenir au courant, parce que ce concept est vraiment novateur.

LOGICIEL

Les 4 micros du U11 sont toujours allumés et ont une portée de 1,5 m afin que vous puissiez activer les deux assistants vocaux. Oui, vous avez bien lu : il y a non seulement Google Assistant mais aussi celui d’Amazon, Alexa. Ou plutôt il y aura, une fois que les mises à jour seront disponibles en France.

Alexa aura son propre mot de code, différent de celui de Google Assistant, et fera apparemment tout ce qu’Echo fait déjà. Ce sera la première fois qu’Alexa apparaît de cette façon sur un téléphone : sur le Huawei Mate 9, dans les pays où elle est disponible, il fallait lancer l’appli si vous vouliez vous en servir.

Alexa est d'ailleurs plus complète que l'assistant de Google. Pour commencer, elle s’intègrera mieux à votre kit smarthome, ce qui représente un réel argument de vente pour le U11. Je mettrai à jour cet article une fois qu’Alexa sera disponible sur l’appareil notre appareil de test.

À part ça, le U11 ne change pas beaucoup des précédents smartphones de HTC. C’est le grand retour de Sense UI et, même s’il n’est pas aussi imposant que les versions précédentes, il présente tout de même quelques points noirs. Blinkfeed n’est qu’à un swipe de l’écran d’accueil, et beaucoup d’applis HTC ne sont pas aussi bonnes que celles de Google, qu’elles sont sensées remplacer.

Mais c’est aussi le retour des thèmes, qui vous permettent de personnaliser entièrement l’apparence de votre smartphone si vous n’aimez pas celle des réglages d’usines.

PERFORMANCE ET BATTERIE

Remplissez-le d’écrans d’accueil, de widgets et d’applis : rien ne ralentira le HTC U11. Il possède le processeur ultra rapide de Qualcomm, le Snapdragon 835.

C’est largement suffisant pour faire tourner de manière fluide tout ce que vous trouverez dans le Play Store, animer Android sans bogues ni ralentissements, et garder le tout très réactif.

Ses 4 Go de RAM devraient également vous suffire pour du maltitasking intensif. Vous pouvez toujours opter pour la version 6 Go si vous trouvez cela insuffisant, mais la 4 Go que j’ai testé était très fluide.

Ces quelques euros de plus vous permettront également d’accéder à la version avec 128 Go de stockage interne, tandis que le modèle de base en possède 64 Go. Dans les deux cas, vous aurez à votre disposition un slot microSD.

Sur le papier, le seul point négatif est la batterie. HTC fourni de nouveau une batterie de 3000 mAh, au lieux d’une plus grosse. En pratique le U11 tient un jour complet sans problème.

Mais pour en être certain, évitez le streaming en 4G et soignez cette addiction à Candy Crush : vous pourrez ainsi tenir jusqu’au diner. Il a une meilleure autonomie que le LG G6 mais également le Samsung Galaxy S8 et son écran de 5,8".

Il est également équipé du QuickCharge 3.0 de Qualcomm, donc vous pourrez le booster à bloc en un rien de temps via USB-C, même si malheureusement il n’y a aucun dispositif de charge sans fil sous cette couche de verre.

APPAREIL PHOTO

Si vous retournez le U11, vous remarquerez qu’il n’a qu’un seul appareil photo : pas de double objectif ici, mais un de 12 MP avec une ouverture de f/1.7. Cela signifie que vous n’aurez aucun effet de profondeur, ni de grand-angle ou de mode noir et blanc, les choses que l’on avait beaucoup appréciées, respectivement sur l’iPhone 7 Plus, le LG G6 et le Huawei P10.

HTC a appris une ou deux choses lors de la construction pour Google du Pixel et du Pixel XL. Cette technologie Ultrapixel remplace l’autofocus à détection de phase et à laser par un dua-pixel, qui utilise l’objectif dans son intégralité pour faire ma mise au point, et non pas une petite partie. Le résultat ? Une mise au point aussi réactive que celle du Galaxy S8.

Ses pixels de 1,4 μm sont peut-être plus petits que ceux du HTC 10 (1,55 μm), mais son système hybride de stabilisation d’image fonctionne en tandem avec sa lentille plus large, de f/1.7 afin que les images soient toujours aussi nettes et précises, même en faible luminosité.

L’auto HDR est continuellement activé, ce qui fait que vos clichés auront moins de bruit, que leurs couleurs sont plus belles et qu’il y a plus de détail. Que de nouveautés par rapport au HTC 10.

L’appareil photo est constamment en train de faire la mise au point, donc vous pouvez appuyer sur le déclencheur dès l’ouverture de l’appli. Par contre, j’ai trouvé le déclencheur un peu lent. Mes photos n’étaient que très rarement, si ce n’est jamais, floues, mais il y a un petit temps d’attente entre le moment où je tape sur l’écran et le moment ou la photo se prend.

C’est vraiment dommage, parce qu’avec une telle qualité, le U11 était facilement au même niveau que le Google Pixel, le Galaxy S8 ou l’iPhone 7 Plus. Le mode HDR automatique est plus rapide que celui du Google Pixel, et même si vous devrez attendre que vous images soient traitées, c’est plus rapide qu’avec le Pixel.

Tous les clichés sont nets, avec de belles couleurs qui restent naturelles. Il y a peut-être un peu plus de bruit qu’avec le Galaxy S8, mais c’est dû au fait que HTC ne le supprime pas à coups d’algorithmes agressifs qui effacent les détails. La nuit, le U11 est l’un des meilleurs, même si à cause de la lenteur de son déclencheur il a parfois du mal avec les sources de lumière trop fortes.

C’est un appareil photo exceptionnel, il est simplement un peu plus lent que ce à quoi vous vous attendez, mais les résultats parlent d’eux-mêmes.

La qualité des vidéos est elle aussi au rendez-vous, puisqu’elle filme en 4K en 30ips et mais également des vidéos en slow motion de 1080p en 120 ips. L’enregistrement audio 3D fait vraiment la différence lorsque vous utilisez le zoom digital, puisqu’il vous permet de vous concentrer sur un sujet à la fois au niveau de l'image mais aussi du son. Vous l’entendrez parler clairement lorsque vous visionnerez l’enregistrement.

ADVERSAIRES

On dirait bien que le U11 est la dernière grosse sortie smartphone avant celles de cet été, donc il se doit vraiment d'être spécial pour déstabiliser ses adversaires. Et même avec ses superbes coloris, ce n’est rien d’innovant pour HTC.

À première vue, il a peut-être l’air unique, mais lorsqu’on le compare au LG G6 et au Samsung Galaxy S8, il n'a rien d'exceptionnel. Ils ont tous deux des bordures plus fines, des écrans plus grands et ils sont plus fins grâce à leur ratio d’aspect de 18:9. Samsung va encore plus loin en proposant un écran incurvé. Il a tout simplement l’air plus futuriste, et excelle dans tous les domaines. Si pour vous un scanner d’empreintes à un endroit bizarre n’est pas rédhibitoire, le S8 vaut largement les 50 € qui le séparent du U11.

Mis à part son écran plus grand, le LG G6 possède également un double appareil photo qui permet de prendre des clichés grand-angle. C’est pratique, mais le U11 fait de meilleures photos. Il a un processeur plus lent, une autonomie moins bonne, et coûte plus ou moins le même prix. Au niveau rapport qualité/prix, c’est le U11 qui prend les devants.

Son plus grand adversaire reste sans hésiter le Google Pixel XL, avec son magnifique appareil photo, sa fabuleuse autonomie et une version pure d’Android. Cependant, il est bien plus cher que le U11, mais ils ont la même qualité d’image. À moins que vous ne vouliez absolument une version pure d’Android, ou que vous ne puissiez vous faire à l’idée d’utiliser un adaptateur pour vos écouteurs, c’est HTC qui sort vainqueur.

VERDICT

Difficile de résumer le HTC U11. On peut lui reprocher quelques choses, mais il apporte aussi son lot de bonnes surprises.

Le fait qu’il n’y ait pas de prise jack est dérangeant, mais les écouteurs intra auriculaires sont relativement bien et leur réduction de bruit active est un petit bonus. La vitesse de l’appareil photo n’est certainement pas un de ses points forts, mais vous aurez une qualité d’image excellente. De plus, l’autonomie de la batterie est super, même si on déplore l’absence de la recharge sans fil.

Pour résumer, il fait tout ce que vous attendez d’un flagship, même si on doit avouer que le Samsung Galaxy S8 est un petit peu mieux, et pour seulement 50 € de plus.

C’est la partie logiciel qui va faire toute la différence. Edge Sense a peut-être l’air d’être gadget pour l’instant, mais on pensait la même chose des écrans Force Touch d’Apple. Si les développeurs s’y intéressent et que HTC sort son appli de personnalisation rapidement, ce pourrait bien être une superbe innovation. En plus, le potentiel d’accessibilité pour les personnes qui ne peuvent pas se servir de smartphones traditionnels est énorme.

C’est exactement le même constat avec les assistants de Google et d’Amazon : les deux réunis dans le même smartphone, c’est presque pas croyable. Mais il faudra attendre qu’ils soient disponibles.

Le U11 est un excellent smartphone, même ce n’est pas le meilleur. Mais que nous réserve-t-il dans les mois à venir ? On se languit de voir ça

(Nous avons utilisé deux HTC U11 différents pour ce test : une version de pré-lancement taiwanaise dual-SIM, et une autre, Anglaise, avec 1 slot SIM, toutes deux équipées de la version finale du logiciel constructeur. Notre expérience représente vraiment ce que les utilisateurs pourront vivre avec la version finale, qui sortira en juin).

Acheter
Tech Specs 
ÉCRAN
IPS LCD 5,5" 2560 x 1440
PROCESSEUR
Qualcomm Snapdragon 835
MEMOIRE
4 Go (modèle testé) / 6 Go
STOCKAGE
64 Go (modèle testé) / 128 Go
APPAREIL PHOTO
Principal : 12 MP, 1,4um pixels, ouverture f/1.7, OIS, EIS, autofocus UltraSpeed (dual-pixel) / Frontal : 16 MP, f/2.0 ultrapixel
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat
BATTERIE
3000 mAh non amovible
DIMENSIONS
154 x 76 x 7,9 mm, 169 g
L’avis de Stuff 

HTC U11 - test

Des fonctionnalités uniques et un design qui sort de l'ordinaire aident le U11 à se démarquer, mais c'est insuffisant pour prendre la tête du top et passer devant le Samsung Galaxy S8.
à partir de
€ 759
Points forts 
Le verre est mangifique
Performances et autonomies très bonnes
Des haut-parleurs très puissants et de bons écouteurs
Qualité de l'appareil photo géniale
Points faibles 
Mis à part les couleurs, rien de nouveau en terme de design
Appareil photo un peu lent par rapport à ses rivals
Pas de prise jack
Edge Sense un peu limité pour l'instant

Where to buy HTC U11 - :