Le 8 Pro est une sorte de territoire mystérieux pour Honor : c’est une phablette premium, avec des caractéristiques à faire rougir la plupart des flagships.

Double appareil photo ? Ouaip. Un processeur super rapide ? Naturellement. Et l'écran ? Un 5,7" QHD fera l’affaire, merci beaucoup. Sauf que là, inutile de payer des sommes astronomiques.

À 549 €, on a vraiment l’impression qu’il ne joue pas dans la même catégorie que le Mate 9, le Galaxy S8 Plus ou l’iPhone 7 Plus, sauf que vous verrez par vous même que, oui, il est à la hauteur.

Il possède une batterie plutôt impressionnante de 4000 mAh, donc il devrait largement tenir toute une journée, même avec une utilisation intensive. Essayez donc de faire la même chose avec un iPhone...

Maintenant que le Honor 8 Pro est là, y a-t-il encore une raison valable pour dépenser autant d’argent dans un smartphone ?

DESIGN ET MATÉRIAUX

Le 8 Pro reprend de nombreux aspects du design du Honor 8 de l’an dernier, ce qui ne devrait pas vraiment être une surprise vu son nom. Il a donc des bords arrondis, l'avant, en verre, accroche la lumière, et est très fin, même si ça reste tout de même un gros téléphone à cause de son écran de 5,7".

À l’arrière, pas de verre, mais du métal brossé, encore une fois dans un superbe bleu, mais il n’est pas aussi beau que le bleu irisé de la première version. Le métal est aussi probablement un peu plus résistant aux chutes, c’est certain, surtout si vous êtes du genre empoté avec vos smartphones.

Le châssis tout en métal est ferme, sans trace de pliure ou de déformation lorsqu’on le presse. On a vraiment un téléphone solide entre nos mains.

Avec ses 6,93 mm, il est finalement plus fin qu’un iPhone 7 Plus, mais Honor s’est arrêté juste à temps : il est facile à tenir dans les mains. Cependant, avec ses 5,7" et son ratio d’aspect 16:9, il a vraiment l’air énorme à côté d'un Galaxy S8 ou le LG G6 mais, encore une fois, ces smartphones coûtent le double de son prix.

Tout comme c’était le cas du Honor 8, le scanner d’empreintes se trouve au dos, mais il est placé un tout petit peu trop haut pour qu’on puisse l’atteindre sans devoir adapter la prise en main. C’est dommage, étant donné qu’il sert également de capteur pour ouvrir la barre des notifications, donc on aurait aimé l’avoir à portée de main. Il est aussi très réactif : pour déverrouiller votre téléphone, vous n’aurez qu’à l’effleurer.

La prise jack, le haut-parleur et le port USB-C se trouvent en bas du téléphone, ce qui permet d’avoir un effet épuré sur les côtés et le haut. Ça, c’est vraiment super, Honor.

Le haut-parleur est assez puissant pour les vidéos Youtube et autres bizarreries virales de Facebook, mais seulement si vous ne le bloquez pas avec vos mains lorsque vous le tenez. Mais au mois, vous n’aurez pas besoin d’un adaptateur pour brancher vos écouteurs.

ÉCRAN

5,7", ça laisse beaucoup de place pour des pixels, et Honor s’est lâché : le 8 Pro a un écran avec une résolution de 2560 x 1440, une première pour la marque. Avant ce téléphone, on avait droit maximum à du 1080p, donc le QHD fait drôlement plaisir.

Il est assez détaillé pour les photos et les vidéos, et il est bien assez lumineux pour voir ce qu’il y a à l’écran même par une belle journée ensoleillée.

C’est un écran LCD, ce qui signifie que les couleurs sombres et les noirs ne seront pas aussi profonds qu'avec un écran AMOLED, et que les contrastes ne seront pas aussi marqués. Les couleurs sont un peu plus froides et ternes que sur le Huawei P10 Plus, mais on reste quand même sur du top qualité. Vous trouverez difficilement mieux pour moins cher.

Cependant, l’avant du téléphone est incroyablement réfléchissant. Tenez-le dans la mauvaise position, et vous ne verrez rien d’autre que les reflets des lumières au-dessus de votre tête.

Pour la vision nocturne, Honor a sorti une nouvelle version du mode "eyecare". Il désactive les lumières bleues, donc vous pourrez vous endormir même si vous avez passé votre soirée sur Youtube. Vous pouvez également le programmer, donc vous n’aurez pas à l’activer tous les soirs.

PERFORMANCE ET AUTONOMIE

Avec son processeur Kirin 960, le Honor 8 Pro est une vraie bête de concours. Si vous ne connaissez pas le dernier processeur de Huawei, il s’agit d’une puce octa-core, que l’on retrouve également sur le Huawei P10, le P10 Plus et le Mate 9 : 3 flagships aux prix exorbitants.

Couplé à 6 Go de RAM et à 64 Go d’espace de stockage interne (il possède également un slot pour les cartes microSD, au cas où), le Honor 8 Pro n’a aucun complexe à avoir face aux autres smartphones. Il est super rapide pour naviguer entre les écrans d’accueils remplis de widget d’Android, pour lancer les applis, et on peut jouer à des jeux exigeants sans soucis. Vous ne manquerez pas de puissance avec ce smartphone, c’est certain.

Encore mieux : il possède une batterie de 4000 mAh afin de tenir le coup. C’est bien plus que celle de l’iPhone 7 Plus et que celle du Samsung Galaxy S8 Plus, ce qui signifie qu’avec une utilisation traditionnelle, il pourra tenir presque 2 jours entiers. C’est super pour les longs week-ends durant lesquels vous n’avez pas forcément accès à une prise électrique.

J’ai plusieurs fois réussi à lire 12 h de vidéo, même avec la luminosité au maximum. J’ai même passé un jour à prendre des photos, à jouer à des jeux et à trainer sur Facebook, et au moment de me coucher, il me restait 30% de batterie. Le skin Android de Honor n’y est pas pour rien dans cette histoire : il met les applis en pause et s’acharne à fermer toutes les tâches en arrière-plan pour économiser de la batterie à tout prix. C'est super efficace et pas dérangeant, au contraire.

Encore mieux : le port USB-C QuickCharge vous permet de recharger votre batterie en quelques heures, et elle se rechargera assez our tenir une après-midi entière en à peine 30 min. 

APPAREIL PHOTO

Les doubles appareils photos sont clairement en vogue en 2017 : attendez-vous à en voir partout, et pas seulement sur les flagships.

Le Honor 8 est un bon exemple : il possède deux objectifs de 12 MP avec une ouverture de f/2.2, qui sont tous deux au même niveau que la coque du téléphone. Les deux objectifs sont protégés par une vitre renforcée d’aluminium, qui permet aussi de cacher l’autofocus laser.

Avec un objectif s’occupant du noir et blanc et l’autre des couleurs, vous pouvez prendre des photos en faible luminosité avec beaucoup de détails. Il n’est pas aussi efficace que le Huawei P10 Plus, mais vos photos seront naturelles.

Le plus petit Honor 8 prenait de superbes photos pour son prix, et le Honor 8 Pro continue sur cette lancée. Les couleurs sont naturelles, les clichés sont nets, et le mode HDR fait de l’excellent travail lorsque l’exposition est un peu compliquée, sans éliminer les détails sur le ciel et les fenêtres.

Il y a également un mode noir et blanc (ce qui manquait cruellement au Honor 8, qui vous obligeait à utiliser un filtre plutôt que de vous laisser utiliser l’objectif monochromatique). Les résultats ne sont pas aussi bons qu’avec le Huawei P10 Plus, il y a bien moins de détails, mais vous vous en rendrez compte seulement si vous zoomez au-delà de 100%.

Il y a aussi un mode grand-angle, donc vous pouvez réaliser de superbes bokeh et donner de la profondeur de champ à vos photos. Les résultats seront semblables à ceux d’un appareil Réflex.

Le tout est désormais plus rapide : le Honor 8 Pro est plus rapide pour ouvrir l’appareil photo, la mise au point est plus rapide, et la sauvegarde de vos photos se fait aussi plus vite que sur le Honor 8.

LOGICIEL

Équipé d’Android 7 Nougat et de l’interface EMUI de Huawei, le Honor 8 Pro est au top des mises à jour. Vous bénéficierez donc du mode écran divisé pour les applis, du mode veille pour économiser la batterie et de la nouvelle présentation des notifications, mais aussi des modifications logicielles de Honor.

On peut mettre un peu de temps à s’habituer à EMUI, mais il est étonnamment flexible si vous aimez bien personnaliser votre téléphone. Lorsque vous l’allumerez pour la première fois, toutes les applis apparaîtront sur l’écran d’accueil (comme chez Apple), mais vous pouvez tout à fait aller dans les réglages pour retrouver la façon Android.

Il y a des raccourcis partout. Lorsque vous faîtes un swipe vers le haut et que votre smartphone est verrouillé, un dossier s’ouvre, et vous pourrez accéder facilement à la lampe torche, à la calculatrice et au dictaphone.  Lorsque vous faîtes un swipe vers le bas, c’est la barre des notifications qui s’ouvre ainsi que les raccourcis réglages.

Il y a aussi beaucoup d’applis préinstallées. Heureusement, vous pourrez en désinstaller certaines et cacher le reste sans avoir à télécharger un nouveau launcher. Les icônes ne sont pas très jolies, mais vous pouvez facilement trouver une appli pour les remplacer dans le Google Play Store.

Même si vous êtes un grand fan d’Android, il vous faudra un peu de temps pour vous habituer à EMUI et si, comme moi, vous êtes un peu borné, vous trouverez où désactiver beaucoup de fonctionnalités. Vous pourrez presque parvenir à vous créer une version pure Android sans avoir à télécharger une appli pour ça.

Il y a également une appli VR d’installée. Ce qui est pratique, puisque la boite du téléphone peut se transformer en casque de RV (rudimentaire, mais présent). Il n’est pas aussi bien que celui de Google, mais c’est une belle attention.

VERDICT

Le Honor 8 Pro est une phablette impressionnante, qui a le même genre de caractéristiques que des smartphones qui coûtaient encore 700 ou 800 € il y a un an ou deux. Le fait que Honor les commercialise à 550 € est un bel effort.

Il est vraiment très puissant grâce à son processeur Kirin, à sa grande batterie, et possède 2 appareils photo. On applaudit aussi son écran qui est plus grand et son beau design (surtout si vous le prenez en bleu) et ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi on préfèrera celui-ci au OnePlus 3T, même s’il est génial et qu’il est moins cher.

Objectivement, l’appareil photo est vraiment bon, et l’autonomie de la batterie est également au-dessus de la moyenne. Le Honor 8 Pro est sur le point de devenir notre phablette préférée. Pas tout le monde n’appréciera sa largeur, ni EMUI (qui peut s’avérer assez frustrant pour certains). Si pour vous c’est rédhibitoire, on vous conseillera plutôt le OnePlus.

Acheter
Tech Specs 
ÉCRAN
IPS LCD 5,7", 2560 x 1440
PROCESSEUR
HiSilicon Kirin 960 octa-core
MEMOIRE
6 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 2x 12 MP, ouverture f/2.2 avec autofocus laser et à détection de phase, flash dual-LED. Frontal : 8 MP, ouverture f/2.0
STOCKAGE
64 Go interne, microSD
BATTERIE
4000 mAh non-amovible
SYSTÈME D'EXPLOITATION
Android 7.0 Nougat avec EMUI 5.1
DIMENSIONS
157 x 78 x 6.9 mm, 184 g
L’avis de Stuff 

Honor 8 Pro - test

Il est puissant, ses appareils photo et son écran sont de bonne qualité. Le résultat ? Un beau smartphone à un prix raisonnable. À méditer avant votre prochain achat.
€ 549
Points forts 
Un beau design, des matériaux et un écran de qualité
Double appareil photo, très bon
Bonne autonomie de batterie
Points faibles 
Difficile de s'habituer à EMUI 5
Le dos en verre du Honor 8 est maintenant en métal, plus commun

ARTICLES SIMILAIRES…