C’est quoi l’histoire ?

La montre GPS orientée triathlon a subi un remaniement à la suite duquel elle est devenue encore plus racée, intelligente et complète. Avec son mode « triathlon » spécifique, elle vise l’élite athlétique, mais inclut aussi un podomètre et des alertes d’inactivité pour vous sortir du canapé.

Ça vaut le détour ?

Son large cadre et son look sportif la font ressembler à un badge pour triathlètes. Heureusement, elle est légère, peu volumineuse, et assez confortable pour être portée toute la journée. Sa fonctionnalité phare est le mode « triathlon », qui permet de commencer à courir, puis de presser « entrée » à chaque changement de sport, et de prendre donc en compte chaque partie séparément. Il y a tellement de fonctionnalités que c’en est presque déboussolant : vous pouvez même utiliser le mode « métronome » pour régler votre cadence. Le mode « natation en eau libre » est inhabituel lui aussi : il combine le GPS et les données de mouvements pour rendre une estimation précise de votre itinéraire. La montre se connecte à d’autres appareils ANT+, récupérant les données de wattmètres et autres kits de vélo. En la gardant à jour, elle peut calculer votre position GPS en 5 s. Un outil sérieux !

 

  • Wi-fi
  • Affichage 205 x 148p
  • Autonomie : 24 h / 40 h (mode UltraTrac)
  • 12,7 mm d’épaisseur, 61 g
  • Waterproof 50 m
  • 499 € avec ceinture
L’avis de Stuff 

Garmin Forerunner 920XT - test

La montre d’entraînement la plus puissante qui existe, pour un prix quand même élevé !