Se prendre un coup de rame dans la tête. Se baigner dans une piscine pleine de fourmis rouges. Voir un Xenomorph exploser ma cage thoracique avant de chasser et dévorer tout mon équipage. Trouver une cuillère dans le tiroir des fourchettes.

Qu'est-ce que tous ces scénarios ont en commun ? Une simple chose : je les subirais tous avec joie si je savais que je n'aurais plus jamais à jouer à Tony Hawk's Pro Skater 5.

Une insulte à la franchise

Juste au cas où je n'avais pas été assez clair jusque là, enfonçons le clou : le dernier opus de l'une des anciennes grandes séries d'Activision vous fera perdre du temps et de l'argent. N'envisagez même pas de l'acheter. Laissez de côté cette nostalgie qui vous implore d'ignorer tous les mots de cet article, et partez rejouer à un des anciens Pro Skater à la place.

Au mieux, Pro Skater 5 est un exemple risible de tout ce qu'il ne faut pas faire en game design. Au pire, c'est une insulte à cette franchise tant aimée. Aucun studio ne devrait sortir un jeu aussi buggé !

À la seconde où Pro Skater 5 a poussé ma PlayStation 4 dans ses retranchements avec un vrombissement permanent, j'ai abandonné. Mon expérience avec le premier Tony Hawk sorti depuis 13 ans avait jusque là été répétitive et tout simplement ennuyeuse.

Vers d'autres cieux

Si l'on met de côté la bande-son trépidante, avec des titres des albums Bully et Death From Above 1979 entre autres, la majorité de Pro Skater 5 relève de la tourmente et rien de plus.

Les niveaux eux-mêmes sont des affaires de piéton qui n'ont absolument rien pour encourager le fun ou l'expérimentation. Ah, ces jours glorieux ou l'on pouvait éclater une borne incendie ou faire un ollie en sautant de l'immeuble le plus haut. Juste pour le plaisir !

Encore pire, dans un jeu dont le succès est censé reposer sur un bon moteur physique, on trouve des personnages impassibles qui passent (trop) souvent à travers des objets ou qui sont projetés jusque dans la stratosphère. Comme la Team Rocket se prenant une attaque Tonnerre de Pikachu.

Ennui à répétition

Si vous avez vu le trailer, vous savez déjà que Pro Skater 5 ne ressemble pas à grand chose. Mais cette qualité d'image "old school" signifie forcément que le jeu va fonctionner comme une horloge, hein ? Non ? NON.

Ces graphismes ternes ont inexplicablement été modifiés en plein milieu du processus de développement. Ca veut dire que non seulement le jeu est moche mais en plus que la stabilité de l'image flanche souvent. Et bien sûr cela arrive en plein milieu d'un combo ou pendant que l'on essaie de créer un niveau qui pourrait valoir le coup d'être joué dans le nouvel éditeur de niveau.

Bon, admettons tout cela et passons outre. Je pourrais peut-être pardonner ce design catastrophique si le gameplay est bon. Après tout, si un jeu bancal permet aux joueurs de s'amuser, on peut lui accorder un minimum de crédit... Mais même pas ! Pro Skater 5 se résume à une série de "challenges" tout aussi répétitifs qu'abrutissants.

Passer dans un cercle. Récolter des étoiles. Faire des figures sur un rail pour faire un nouveau meilleur score. Récolter des étoiles. Empêcher votre tête d'exploser en faisant encore plus de figures sur un rail. Récolter des étoiles. Utiliser ces étoiles pour dévérouiller un nouveau niveau qui est une copie conforme du précédent... et répétez ça à l'infini.

Vous avez bâillé en lisant ça ? Est-ce que ça a l'air d'être une chose sur laquelle vous seriez prêt à passer des heures ? Parce qu'on vous prévient (spoiler alert !), c'est Pro Skater 5. C'est littéralement ça.

Perte de temps, mais connecté

Les rares améliorations de gameplay apportées par l'équipe RoboModo pour actualiser la série sont un énorme acte manqué. Attendez-vous à être trahi n'importe quand pendant une figure... et à rater un possible meilleur score. Encore une fois.

La nature "toujours online" de Pro Skater 5 sonne bien sur le papier. Mais dans la pratique, c'est tout autre chose puisque les joueurs sont forcés de patienter, d'écran de chargement en écran de chargement entre les challenges solo ou les skate parks multijoueur. Comme si Pro Skater 5 n'était pas suffisamment une perte de temps...

Verdict

Je pourrais dire du mal de Pro Skater 5 pour une éternité. Mais puisque je déteste m'acharner inutilement - le genre de chose qui ne gêne visiblement pas Activision -, je vais terminer ce test sur une note positive.

Contrairement à son moteur physique, ses graphiques, son gameplay et son mode "toujours online", la boîte du jeu est vraiment réussie. Il y a une photo de Tony Hawks en pleine figure technique. Un peu comme au bon vieux temps, quand cette franchise valait encore le coup qu'on s'y intéresse.

L’avis de Stuff 

Tony Hawk's Pro Skater 5 - test

Ne vous laissez pas avoir par la nostalgie. Pro Skater 5 ne mérite pas votre argent !
Points forts 
La couverture du jeu
Une bande-son musclée
Points faibles 
Tout le reste
Non, vraiment
Ne l'achetez pas