Xbox One : le bilan

PUISSANCE

La Xbox One est animée par un processeur 8 cœurs AMD x86 et 8 Go de RAM, soit une configuration assez similaire à celle de la PS4. Néanmoins, la Xbox One utilise de la RAM DDR3, alors que la PS4 s’appuie sur de la DDR5, plus avancée et dotée d’une bande-passante plus large, que les développeurs se feront une joie d’utiliser. De fait, en théorie, la PS4 devrait bénéficier de davantage de puissance graphique.

Microsoft a annoncé récemment, cependant, que la performance du CPU avait été accrue en passant de 1.6 GHz à 1.75 GHz, soit 10% de plus environ. La performance du GPU aurait aussi grimpé de 6%.

Il y a aussi 500 Go de disque, un lecteur Blu-Ray et une prise HDMI « pass-through », qui permettra de brancher un décodeur satellite ou une box TV quelconque sans avoir à changer d’entrée sur sa TV.

KINECT

Il y aura une caméra Kinect dans toutes les boites. Désormais, cela fait partie de l’expérience propre à la console. Elle passe au 1080p, dispose d’un capteur infra-rouge pour de meilleures performances en milieu sombre. L’angle de vision augmente, ce qui fait que l’on pourra se tenir plus près d’elle sans crainte qu’elle perde les pédales.

Désormais, elle peut suivre jusqu’à 25 points simultanément (dont les pouces), et monitorer la vitesse et la force des mouvements. On a même la reconnaissance faciale et la détection du rythme cardiaque à bord.

Ah, et jusqu’à six personnes peuvent être suivies en même temps. Ca devrait suffire.

FINALEMENT, 1984, C’EST PAS POUR TOUT DE SUITE

Quand la Xbox One a été annoncée, il été question que les utilisateurs ne puissent pas emprunter des jeux à des amis, acheter des occasions, sans en tous les cas payer un écot à Microsoft pour ce privilège. On disait aussi que la console aurait besoin d’une connexion Internet pour vérifier, toutes les 24 heures, que les permissions étaient valides.

Microsoft a aussi insinué que Kinect serait toujours en marche, à vous épier quoi que vous fassiez. Ce qui faisait un peu peur, dans la mesure où Microsoft a été l’une des premières firmes américaines à coopérer avec la NSA.

Microsoft a effectué un demi-tour à 180° sur ces questions, notamment les DRM. Et confirmé qu’on pourrait bien sûr débrancher la Kinect quand on ne s’en sert pas.

VIDEO 4K ? YES, IT CAN

La Xbox One sera capable de lire des vidéos 4K. C’est le streaming qui va primer pour le moment, et peut-être le Blu-Ray dans un avenir proche (mais rien n’est finalisé officiellement, on comprend que Microsoft reste prudent). Pour le jeu en 4K… peut-être bien un jour, mais là encore, rien de prévu pour e lancement.

UN CONTROLEUR EVOLUE

Le contrôleur de la Xbox 360 est certainement le meilleur de sa génération, et Microsoft n’avait pas à changer les fondamentaux. En revanche, il y a plus de 40 innovations dans ce nouveau contrôleur, si l’on en croit Microsoft. Le D-pad, en particulier, aurait gagné en précision, de même que le stick analogique. Il y a désormais des LED sur le contrôleur qui lui permettent d’être « pisté » par Kinect. Et puis, chaque gachette dispose de son propre retour de force.

La suite ? Le 22 Novembre, bien sûr…

Vous n'en pouvez plus d'attendre ? Nous non plus !