Un bâtiment.. à imprimer.

Janjaap Ruijssenaar s’est inspiré, pour son projet, du fameux ruban de Möbius : les sols deviennent le plafond, et le plafond devient les sols selon l’endroit où l’on se place. Voilà qui n’aurait pas déplu à Escher, sans doute.

Le bâtiment pourrait être construit avec des morceaux de 6x9 mètres, imprimés par l’imprimante 3D D-Shape de l’inventeur italien Enrico Dino. Cette machine utilise de fines couches de sable et un liant non-organique comme matériau de base.

Une fois que les pièces seront imprimées et assemblées, les contours du bâtiment seront remplis de ciment renforcé par des fibres pour s’assurer que l’édifice ne s’effondrera pas sur lui-même.

L’un dans l’autre, tout devrait prendre environ 18 mois, et être terminé en 2014. Si la crise du logement perdure, la solution est là : on s’imprimera nos propres maisons.

Un architecte hollandais nourrit le rêve de créer le premier bâtiment au monde… imprimé en 3D