TomTom révolutionne aussi les montres GPS

La Runner et la Multi-Sport offrent une haute-résolution et un contraste épatant, mais leur supériorité sur la concurrence (notamment la Motorola MotoActv) tient surtout au contrôle via un bouton unique, qui permet de scroller, sélectionner, le plus simplement du monde. On peut l’utiliser quand on bouge, et peut être pressé même si l’on porte des gants.

C’est une montre pour le sport, aussi est-elle équipée d’un « Partenaire d’entrainement graphique », qui suit les performances en temps réel et se voit doté de trois modes : Race (une course contre son record personnel), Goal (on fixe un objectif comme une perte de calorie ou une distance), et Zone (il s’agit pour le coup de rester dans une certaine limite d’allure/pulsations cardiaques).

Quoi d’autre ? Le design est super sexy avec seulement 11,5mm d’épaisseur, un écran résistant aux impacts, et un corps étanche. Un podomètre permettra de suivre ses performances en intérieur (là où le GPS ne passe pas). Une puce Bluetooth autorise la connexion de capteurs externes (pour les fréquences cardiaques, par exemple), et on peut bien sûr envoyer ses stats à une multitude d’applis et de sites.

La Multi-Sport et la Runner se ressemblent beaucoup, mais la première possède des fonctionnalités supplémentaires comme la possibilité de l’accrocher à un vélo, un capteur de cadence, un altimètre et un capteur pour la nage.

TomTom a également annoncé, en fin de semaine dernière, deux montres GPS (la Runner et la Multi-Sport) qui, aux dires de la firme néerlandaise, va chambouler le domaine.