TomTom Go : la revanche

Qui a encore besoin d’un GPS autonome quand on peut lancer Google Maps sur n’importe quel smartphone ? TomTom pense qu’il existe encore un marché pour ces produits, et le prouve avec la toute dernière version de son désormais mythique TomTom Go, dévoilé à Amsterdam hier.

Disponible en 4,3’’, 5’’ et 6’’, le nouveau TomTom Go dispose d’une nouvelle interface utilisateur qui place la carte au cœur du produit. Plus besoin de se perdre dans les menus : on appuie sur sa destination finale, et le GPS se charge de donner la route la plus rapide. La cartographie s’est vue passer un bon petit coup de polish également, avec des immeubles en 3D et autres éléments visuels très pratiques pour se repérer.

La fonction de recherche a aussi été repensée, pour délivrer des résultats plus intuitifs, dans un style plus « Google ». Un seul champ de recherche : les réponses peuvent s’appuyer sur une adresse partielle. Par exemple, si on tape « pizza », on aura la liste de toutes les pizzerias alentours. On peut affiner ou élargir le champ de recherche à sa guise.

Pour le prix, on repart avec TomTom Traffic à vie. Il faudra pour en profiter se synchroniser avec un smartphone en Bluetooth, ou se fendre d’une puce « permanente ». Trois mois d’alertes radar sont inclus.

Le nouveau TomTom Go, plutôt que de vous guider bêtement, vous donnera d’abord un aperçu de la route à prendre. Les points d’intérêt et de ralentissement s’affichent en temps réel. En appuyant sur un bouchon, par exemple, on aura une estimation de sa durée. On reçoit en sus une petite alarme si jamais on conduit trop vite à l’approche de la queue d’un bouchon.

TomTom Go apprend vos destinations préférées, retient vos lieux d’arrêt préférés (ça, ça peut être ennuyeux à terme) et vous autorise à les rajouter à votre parcours actuel à la volée.

Pour le moment, ni prix, ni date de sortie. En tous les cas, le constructeur néerlandais semble s’être brillamment affranchi de la menace des smartphones et des GPS intégrés par les constructeurs. Attendons le test pour confirmer tout cela !

Bourré d'idée, le nouveau GPS TomTom saura-t-il faire face à la menace smartphones ?