Scio, quand le tricordeur de Star Trek devient réalité

Dans Star Trek, quand nos héros visitent une nouvelle planète, ils ne manquent pas d'emporter avec eux leur "tricordeur". Dans la série originale, le tricordeur ressemble beaucoup à un magnétophone à cassettes des années 70 équipé d'un micro. Grâce à cet objet, nos protagonistes sont à même d'analyser tout ce qui leur tombe sous la main : végétaux, minéraux, entités organiques... "Incroyable, Jim, ce type n'a pas un gramme de sel dans le corps !". Ou encore : "Cette plante est très chargée en eau !". Voilà qui excite l'imagination. Et de fait, cela a excité celle d'une petite société israëlienne, laquelle a soumis son projet aux internautes via l'incontournable Kickstarter. Le but initial de 200.000$ a été explosé dans les grandes largeurs : on en est désormais à plus de 2 millions de dollars. Jackpot !

Le Scio, c'est son nom, est un boîtier un peu plus petit qu'un thermomètre électronique, qui fonctionne avec un smartphone. Il s'agit en fait d'un spectromètre à infrarouge, qui fonctionne sur le même principe que ceux des laboratoires ; à ceci près qu'au lieu d'occuper une pièce entière, il tient dans la poche. L'enjeu était de parvenir à cette miniaturisation extrême tout en conservant un coût de production relativement bas. Concrètement, le Scio est capable de "scanner" un fruit, par exemple, et de vous indiquer sa teneur en eau. Ou encore de vous dire la concentration en alcool d'un verre de vin. Et plein d'autres choses encore ! Les démonstrations sont assez saisissantes. Le produit sera vendu aux alentours de 200$ : on n'en peut déjà plus d'attendre.

Qui n'a pas un jour rêvé de posséder un tricordeur, comme le Dr McCoy ou ce cher Data ? Une société israëlienne l'a inventé. Ou presque.