Qui veut sa queue robotique ?

La société japonaise Neurowear proposait depuis déjà plusieurs mois une sorte de casque muni d'oreilles mécaniques, commandées par les impulsions du cerveau. L'idée était aussi simple que... curieuse (pour un cerveau français, du moins) : agiter ses oreilles comme un animal, ou plutôt un personnage de manga (lesquels, même quand ils sont humanoïdes et inscrits dans un cadre réaliste, se retrouvent souvent munis d'oreilles de chat. Oui, même dans le par ailleurs très sérieux Les Gouttes de dieu !).

Avec ce nouveau concept baptisé Shippo, on bascule un peu plus loin dans l'étrangeté. Le principe reste identique, mais cette fois, il ne s'agit plus d'oreilles... mais d'une queue (ce que les nipponophones avaient tout de suite compris, car "shippo" signifie tout bêtement "queue"). Quand le produit sera abouti - s'il l'est un jour - on pourra donc agiter cet appendice artificiel au gré de ses humeurs. Evidemment, nous considérons tout cela avec le scepticisme français et le sourire en coin. Mais imaginez un peu les réunions de conseils d'administration quand les actionnaires seront tous équipés d'une petite queue en fourrure ? Ou même l'ambiance générale au bureau ? Cela pourrait soit radicalement changer nos relations au quotidien, soit créer une guerre civile. D'ici là, regardons encore et encore cette vidéo, fascinante de naïveté et de premier degré.

Il n'y a aucun second degré graveleux dans ce titre : une compagnie japonaise s'apprête à commercialiser un appendice-cybernétique qui matérialisera tous vos frétillements de bonheur.