La Xbox One a failli fleurer bon

Dans une interview accordée à Kotaku, le responsable des accessoires de la Xbox, Zulfi Alam, a parlé d’un prototype de contrôleur capable de libérer des odeurs (à l’aide de cartouches enfichables) : poudre, caoutchouc brûlé, fumée et fleurs.

Pourquoi avoir abandonné cette fonctionnalité ? A cause de la persistance des odeurs, bien entendu.

D’après Alam, si beaucoup de joueurs auraient apprécié sentir les effluves de la jungle, il n’en allait pas forcément de même avec les autres occupants de la maison.

Microsoft n’est pas seul à expérimenter de nouvelles interactions : Sony avait un temps songé à équiper les DualShock 4 de la PS4 avec des capteurs de stress.

Jouer en odorama ? Microsoft y a pensé. Sérieusement...