Amazon en feu !

Après Kobo, qui lui a grillé la politesse de quelques heures, c’est au tour d’Amazon de présenter deux nouvelles tablettes Kindle.

Le Kindle Fire HD est le nouveau porte-étendard de la gamme, et il est disponible en deux tailles : 8.9’’ en 1920x1200 (waouw !) et 7’’ en 1280x800. Les écrans disposent d’un filtre polarisé pour réduire les reflets, l’idée sous-jacente étant, bien entendu, de disposer d’un produit plus approprié à la lecture. En prime, les liseuses se voient gratifiées du Dolby Digital Plus, d’une puce bi-cœur 1.2 à GHz, de 11 heures d’autonomie (sur le 7’’ du moins), du Wi-Fi,  du Bluetooth, d’une sorte HDMI et d’une capacité de stockage de 16 Go, 32 Go, et même 64 Go sur la 8.9’’.

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a aussi présenté une version améliorée de son Kindle Fire « première manière » : meilleur processeur, plus de batterie et davantage de mémoire.

Les liseuses classiques n’ont pas été oubliées non plus. Le nouveau Kindle Paperwhite que nous évoquions avec des guillemets pas plus tard qu’hier dispose d’un écran plus précis, d’un boîtier plus fin, et d’un éclairage pour lire dans le noir. La lumière vient du sommet de l’écran plutôt que de derrière, ce qui facilite la lecture  à la lumière du jour (sans doute parce que l’écran reste mat). Pas de prix pour la France, mais aux USA, la version 3G coûtera 179$, contre 119$ pour la version Wifi.

Deux nouvelles (ou presque) tablettes Kindle Fire, une liseuse avec éclairage : Amazon n'entend pas que la concurrence prenne ses aises.