Les meilleurs jeux SNES Classic Mini qui ne sont ni Mario, ni Zelda

Allez plus loin, jouez à ces jeux.
We are part of The Trust Project What is it?

Qui aurait cru qu’on commencerait la semaine en bavant devant une console de plus de 25 ans ?

Et c’est pourtant ce qui s’est passé lorsqu’on a su que Nintendo allait lancer la SNES Classic Mini. Alors que l’an passé la NES Classic Mini marquait le retour de la plus emblématique des deux consoles, on est encore plus impatient de rejouer aux jeux 16-bit de la SNES. C’est dire.

La SNES Classic Mini propose moins de jeux (21 contre 30), mais il n’y en a pas un qui soit nul. En fait, la plupart d’entre eux sont de vrais classiques : vous avez certainement déjà joué à Super Mario World, The Legend of Zelda: A Link to the Past et à Super Mario Kart. Rien que ces trois là valent vraiment le coup, mais qu’en est-il des 18 autres jeux ? Voici 8 jeux qui doivent absolument figurer dans votre liste de priorité.

SUPER METROID (1994)

Lors de l’E3, on a annoncé la sortie de deux nouveaux jeux Metroid, et les fans sont morts d’impatience. Mais pourquoi cette série provoque-t-elle autant de réactions ? Deux mots : Super Metroid.

Même si ce jeu est sorti pour la première fois sur NES, Super Metroid a vraiment  changé le genre des jeux en side-scrolling en y ajoutant une mission : votre héroïne de science-fiction est envoyée sur la planète Zebes. Malgré l’histoire minimaliste, l’atmosphère est incroyable. Super Metroid mélange l’action et l’exploration, avec des armes progressives et des améliorations de son armure ce qui rend la quête encore plus intéressante.

A l’époque, Super Metroid n’a jamais eu autant de succès que Super Mario Word ou A Link to the Past, mais c’est juste un grand classique.

Super Mario World 2: Yoshi's Island (1996)

Et voilà qu’on en enfreint déjà la règle stipulant de ne pas mentionner de jeu Mario, mais Yoshi’s Island n’est pas vraiment un jeu Mario. De plus, il n’a pas uniquement besoin de se faire connaitre, mais de se faire défendre.

Yoshi’s Island a apporté une part de drame dans la franchise, puisqu’on ne contrôle plus Mario de nos propres mains…. et on le transforme en un gros bébé pleurnichard. Vraiment ! Dans ce jeu vous incarnez Yoshi qui est à la recherche de bébé Luigi, tandis que Mario s’agrippe à son dos.

Ses détracteurs se sont plaints de Mario, mais la conception des niveaux est géniale, et l’esthétique  façon coups de crayon est sublime. C’est un vrai classique.

Star Fox (1993)

Le premier Star Fox (au début connu sous le nom de Starwing en Europe) démontrait que les consoles 16-bit pouvaient sans problème gérer la 3D. Il utilisait de manière impressionnante sa puce Super FX pour former des immeubles et des navires polygonaux.

Ses graphismes rudimentaires ne vous séduiront plus à l’heure actuelle, mais ce classique vaut quand même le coup d’œil, et vous devrez terminer le premier niveau pour débloquer l’accès à Star Fox 2. Développé entièrement puis annulé avant sa sortie, Star Fox 2 fera son entrée près de 20 plus tard. C’est en partie ce qui rend la SNES super cool, même si Star Fox est déjà génial.

Final Fantasy III

Final Fantasy III, comme on l’appelait aux US, est en fait Final Fantasy IV au Japon. Dans tous les cas, on ne l’a jamais vu sur cette console en Europe. Mais, au moins, maintenant, vous pourrez y jouer sur cette pseudo-SNES.

Même si ce jeu de rôle légendaire s’est embelli au fil des ans, Final Fantasy III ou IV (enfin bref) reste le volet le plus apprécié par les fans, notamment grâce à ses personnages, à son histoire prenante et à ses quêtes fantastiques. S’il y a bien un jeu qui va vous tenir pendant des heures, c’est celui-là.

F-Zero (1992)

Les jeux de courses ont tellement évolué avec l’apparition du 32-bit que la plupart des jeux de l’ancienne génération sont tombés dans l’oubli. Mais F-Zero est un vrai classique.

Le jeu de Nintendo est un précurseur du genre et a inspiré des titres mythiques comme Wipeout. Il a également prouvé une bonne fois pour toutes que les consoles 16-bit pouvaient produire des graphismes en 3D (en quelque sorte) fluides. F-Zero est incroyablement rapide et difficile, même aujourd’hui. Croyez-le ou pas, mais Mario Kart a était au départ un prototype de F-Zero. Alors un peu de respect.

Donkey Kong Country (1994)

Même si on considère que les deux Super Mario World sont les meilleurs jeux de plateforme de la SNES, le génialissime Donket Kong Country de Rare n’est pas loin derrière.

Ce beau reboot a permis à un ancien personnage far de Mario d’avoir un jeu rien qu’à lui, où vous le guidez dans une jungle luxurieuse. Donkey Kong Country a aussi permis à la Super Nintendo de rester dans le coup plus longtemps avec ses beaux graphismes 3D. Mais on est un peu déçu de ne pas retrouver sa suite, DKC2 : Diddy’s Kong Quest.

Street Fighter II Turbo: Hyper Fighting (1992)

A part Super Mario Kart, c’est certainement le jeux que vous allez préféré grâce aux manettes de Street Fighter II.

C’est l’édition revisité (même si ce n’est pas non plus le fernier Street Fighter II), ce qui signifie qu’il y a plus de combattants, un meilleur équilibre et des parties plus rapides. C’est les origines de la plupart des jeux de combats modernes, et il est toujours aussi drôle.

Comment on le sait ? Parce que Capcom vient tout juste de sortir une version améliorée de Street Fighter II sur Switch. Mais étant donné tous les jeux disponibles sur la SNES, autant dépenser notre argent là-dedans.

Earthbound (1994)

Quoi ? Final Fantasy III est trop traditionnel pour vous ? Pas d’inquiétude : si vous cherchez un jeu de rôle qui sort des sentiers battus, Earthbound ne vous décevra pas.

Il n’est jamais sorti en Europe sur Super Nintendo (même si on l’a vu sur la console virtuelle de la Wii U il y a 2 ans), Earthbound est un classique un peu bizarre qui raconte l’histoire d’un groupe d’enfants qui se bat contre une menace alienne. Son humour un peu décalé et son esthétique dessin-animé le rend mémorable, et il est plein de références des années 1990.