La conférence I/O est l’événement Google le plus important de l’année. Et l’édition 2016 n’a pas déçu : un tas de choses ont été annoncées

Android N a été évoqué un peu plus en détail avant sa sortie cette année, mais les moments clés concernaient le Daydream VR de Google et l’assistant vocal semblable à celui développé par Amazon. Même Chrome OS et Android Wear étaient de la partie, ainsi que quelques nouvelles applications pour Android et iPhone.

Si vous avez manqué l’événement ou avez besoin d’une session de rattrapage, voici les sept points clés qui ressortent de cet I/O 2016 pour l’instant.

1) Daydream devient réalité (virtuelle)

Cardboard n’est plus le seul témoin des ambitions de Google pour la réalité virtuelle : deux ans après le lancement de celui-ci, l’entreprise a révélé Daydream, un casque VR standard conçu sous Android. Ce modèle qui fonctionne avec un smartphone, ressemble au Samsung Gear VR avec toutefois quelques différences.

Plusieurs fabricants, dont Samsung, LG, HTC et Huawei feront des smartphones compatibles pour Daydream et pour leurs propres casques aussi. Tous équipés d’un contrôleur à une main. Android N sera libre de fonctionner dans un mode spécial VR, avec une réduction de latence et des notifications apparaitront à l’écran de votre casque.

Les premiers téléphones et casques sortiront cet automne. Google fournit toutes les spécificités pour que tous les fabricants puissent proposer du matériel adapté.

2) Home sweet Home ?

Les rumeurs disaient vrai : Google a son rival au Amazon Echo dans les cartons, et il s’appelle Google Home. Alimenté par une version plus intelligente de Google Assistant, Home est un petit haut parleur à votre disposition pour lui faire des demandes, piocher des informations sur le web, et vous acheter des places de cinéma (avec votre argent).

Il peut faire aussi bien plus. Vous pouvez lui demander une vidéo sur YouTube et l’envoyer sur votre Chromecast pour la TV, ou diffuser de la musique sur tous les haut parleurs de la maison. Il s’accordera très bien également avec d’autres technologies connectées comme le thermostat intelligent Nest, des détecteurs de fumée, et des webcams. En revanche, Google ne s’invitera pas dans votre petit nid avant la fin de l’année.

3) Android N exploré

Nous étions déjà au courant de l’arrivée prochaine d’Android N. Malgré la mise à disposition d’une version développeur en mars dernier, il y a beaucoup de choses que nous ignorons encore aujourd’hui sur le successeur encore non baptisé de Marshmallow, et Google en a dévoilé quelques aspects lors de l’événement.

Par exemple, le nouvel API graphique Vulkan 3D délivrera des visuels de jeux sensationnels. D’autres améliorations promettent des temps d’installation plus courts, une meilleure autonomie, et enfin la fin de ce terrible « Android is starting » après une mise à jour.

Et ce n’est qu’un échantillon. Il est probable que Google nous en apprenne encore plus dans les mois à venir. Android N est attendu dans l’été, mais une véritable version beta est disponible pour les récents appareils Nexus et quelques autres également.

4) Wear deuxième génération

Android Wear n’y peut rien mais il semble un petit peu dépassé et léger en fonctionnalités par rapport à l’Apple Watch. Mais Google pourrait inverser la tendance très bientôt. L’entreprise a annoncé l’arrivée imminente d'Android Wear 2.0, une mise à jour qui apporte des changements significatifs à l’expérience des wearables.

Les images Refreshed Material Design conduisent l’expérience mais la mise à jour apportera des notifications plus sophistiquées, un système de réponse rapide depuis la montre, un clavier pour taper ou utiliser la fonction balayage (pour de vrai), et une interface personnalisable (comme sur l’Apple Watch).

Le mieux dans tout ça : Android Wear 2.0 permettra à vos appareils de fonctionner indépendamment de votre smartphone, pour récupérer des données via wifi ou une connexion cellulaire (si la montre le permet), et permettra également l’utilisation d’applications autonomes. Un aperçu développeur est disponible dès maintenant, et la version complète d’Android Wear 2.0 devrait sortir cet automne.

5) 'Allo, Duo !

Google a consacré une première partie de l’événement à deux applications, étonnament, mais elles sont sur Android aussi, bein sûr. Allo et Duo sont deux applications de chat avec un focus bien différent pour chacune d’elles.

Allo est une application de messagerie d’un nouveau genre qui ne va pas totalement remplacer Hangouts, mais possède quelques atouts dans sa manche. Le plus important de tous est Google Assistant, qui agit comme un chatbot lors de vos conversations et peut vous suggérer des informations contextuelles, tirer des informations du web, et embarque un système de reconnaissance d’image.

De l’autre coté, Duo concerne le chat vidéo, et va chercher à éjecter FaceTime et Skype du trône. La fonction la plus intéressante de Duo est Knock Knock, un aperçu visuel de l’appelant qui vous donne la possibilité d’esquiver un dialogue embarrassant si la personne à l’autre bout de la ligne semble énervée. Malin. Les deux applications seront disponibles sur Android et iOS cet été.

6) En un instant

L’un des développements les plus intrigants à l’I/O 2016 concerne l’Instant Apps de Google, qui permet aux développeurs de créer des interfaces pouvant tourner facilement et nativement comme des applications locales mais hébergées sur un serveur. Quel est l’intérêt ? C’est idéal pour des choses auxquelles vous devez accéder sans avoir besoin d’installer une application.

L’exemple donné par Google est une application pour payer le parking. Vous ne voulez certainement pas vous embêter à trouver l’application qui convient sur le Play Store, la télécharger, la lancer etc. À la place, un tag NFC pourrait vous diriger vers une page web dédiée au paiement, même avec Android Pay, pour régler votre dû en un instant. Les Instant Apps seront également disponibles via des liens web ou la recherche Google, dans le but de vous faire gagner du temps sans négliger la simplicité.

7) Android + Chrome OS

Vous cherchez des nouvelles applications cools pour votre Chromebook ? Vous devriez avoir un million d’options grâce aux disponibilités à venir sur le Play Store, qui permettront de faire tourner les applications et les jeux sur les ordinateurs à petit budget.

Ce mouvement avait déjà été annoncé par des rumeurs alors que Google rélfechissait à une fusion entre Chrome OS er Android. Et Google a finalement craché le morceau via l’I/O. Mais une version développeur avait déjà annoncé la couleur le mois dernier et spoilé la surprise dans une certaine mesure. Nous ne savons pas encore quand cette fonctionnalité sera disponibilité pour tous, mais ça ne devrait pas tarder.