Le Galaxy S7 est génial - mais c'est le LG G5 qui triomphe au MWC 2016

Oubliez la théâtralité du Samsung VR, car selon notre journaliste la palme du MWC 2016 revient à LG.

Les portes se sont officiellement ouvertes lundi, mais le monde du high-tech est toujours en train de se remettre des lancements de ce dimanche. 

Il n'y avait aucun doute que Samsung allait tenter de voler la vedette avec le lancement du Galaxy S7, et ce fut presque le cas : des casques de réalité virtuelle pour tous les journalistes présents et l'apparition quasi-divine de Mark Zuckerberg lui-même ont fait les gros titres. 

Une fois le show fini et que tout le monde est sorti dans l'espace de prise en main, cependant, on avait comme une impression de déjà-vu. Ce qui est exactement le contraire de ce que j'ai ressenti en sortant du lancement du LG G5 quelques heures plus tôt. 

Arrêtez-moi si je me répète...

Bien sûr, le Galaxy S7 est indéniablement magnifique (particulièrement le S7 Edge) mais le Galaxy de cette année n'est qu'une mise à jour itérative qui ne présente aucune réelle nouveauté. 

Placez un Galaxy dans ma main et j'aurais du mal à vous dire s'il s'agit d'un S6 ou d'un S7. Quelques nouvelles couleurs et une 'bosse' d'appareil photo légèrement moins proéminente vendent la mèche, mais c'est tout. 

Apple a perfectionné cette méthode pendant des années, et si Samsung avait appelé leur nouveau flagship le Galaxy S6S l'absence de changements aurait fait sens - mais d'un autre côté cet article aurait passé la plupart de son temps (et du vôtre) à critiquer un nom aussi stupide. 

La foule a applaudi lorsqu'ont été mentionnés les slots pour cartes microSD et le waterproofing, mais je ne suis pas sûr que nous devrions applaudir Samsung pour avoir ramené des fonctions qu'ils ont supprimés il y a 12 mois avec le S6. 

Certes, le stockage externe était difficile à gérer à l'époque à cause de la manière dont Android le gérait, mais comme Sony l'a découvert, si vous ajoutez du waterproofing et que vous le retirez par la suite il risque d'il y avoir des émeutes... 

Personne ne peut détruire le métal

Le G5, de son côté, est une réinvention totale, avec un look complètement différent et certaines fonctionnalités uniques que personne n'attendait - et ce même après toutes les fuites qui les ont prédit des semaines avant le lancement. 

Après un G4 clivant avec son cuir et son plastique, passer à un chassis tout en métal allait toujours plaire aux fans. Le look minimaliste du G5 est plaisant, et les caractéristiques sont bien celles d'un flagship. 

Avoir la possibilité de l'agrémenter d'accessoires à brancher et de modules, par contre ? Tout simplement du génie. Je n'en ai vu que deux pour l'instant, mais les modules complémentaires ont un immense potentiel, et LG a réussi à rendre réel le concept sans sacrifier le design ou la qualité. 

Pour être franc j'ai du mal à croire que les doubles caméras sur l'arrière de l'appareil sont une révolution, mais j'ai hâte de l'avoir entre les mains pour le tester...

Est-ce que ce sera suffisant ?

Encore faut-il savoir si ces différences seront assez spectaculaires pour que le grand public les remarque... 

En théorie, les deux téléphones ont de superbes écrans, les processeurs les plus rapides et des appareils photo de haute qualité, mais Samsung reste la marque la plus connue. Cela fait un an qu'on nous montre le Galaxy S6, et à présent en voyant le S7 tout le monde le reconnaîtra comme un smartphone Samsung. 

Le G5 hérite d'un peu du design du G4, mais il ressemble beaucoup au Nexus 5X également ; si vous croisez quelqu'un dans le métro avec, vous aurez du mal à vous rendre compte que c'est un G5. 

Samsung a eu un an pour perfectionner l'écran OLED courbé du Edge, et pour fabriquer le verre pour le S6, donc il ne devrait pas il y  avoir de soucis pour répondre à la demande. Ceci est le premier téléphone tout-en-métal de LG, par contre, et on n'a aucune idée s'il y en aura assez au lancement. 

J'espère que le G5 aura du succès, que les modules seront supportés et que la double caméra sera plus qu'une nouveauté, mais je ne serais pas surpris si l'année prochaine, à Barcelone, la majorité des journalistes ont un S7 à la place.