Faut-il acheter la Xbox One S ?

Nous essayons d'apporter une réponse à l'un des plus grands mystères de l'univers

Microsoft a reçu plein d’acclamations et de cris de joie lors de l’annonce de la Xbox One S à l’E3. On le sait parce qu’on était dans la foule, et nos oreilles se sont mises à saigner à cause des cris d’américains un peu trop enthousiastes.

Alors pourquoi toute cette hype ? Tout le monde aime les nouvelles consoles n’est-ce pas ? C’est neuf, c’est beau, c’est source de plaisir.

Le problème est que la Xbox One S sera lancée à un moment assez étrange, fin août, un an avant l’arrivée d’une autre nouvelle console.

C’est ça, Microsoft a dévoilé une seconde console à l’E3, connue sous le nom de Project Scorpio. Avec des spécificités poussées à l’extrême, elle est attendue comme la console la plus puissante jamais conçue. Oui, plus encore que la Playstation Neo 4K – avec en prime le support des jeux en 4K. Et vous pensez que le référendum sur l’UE était confus…

Alors, faut-il l’acheter ?

 

Les pours

1) Elle est superbe

Sérieusement. Regardez-moi cette superbe peinture Stormtrooper. Épatant n’est-ce pas ?

D’accord, elle ressort peut-être un peu plus que toutes ces boites noires qui s’accumulent sous votre TV. Mais elle est aussi 40 % plus petite que la massive Xbox One originale.

Et ce n’est pas tout – et vous allez aimer – Microsoft a enfin internalisé ce bloc d’alimentation massif, qui a toujours été le drame des puristes depuis les premiers jours de la Xbox 360.

Mais attendez, il y en a encore ! La Xbox One S peut être également utilisée verticalement, comme sa rivale de PS4. Par contre, vous allez avoir besoin du support vertical propriétaire si vous souhaitez l’utiliser de cette manière, qui est seulement inclus dans la version 2To édition de lancement à 400 €.

Si vous optez pour la version inférieure moins chère de 1 To ou 500 Go (qui n’ont pas encore de fenêtre de lancement au moment où on écrit ces lignes), vous allez devoir dépenser un peu plus pour le socle. Bouuuh Microsoft. Bouuuuh !

2) HDR Hype

On vous le dit tout de suite : la Xbox One S ne supportera pas les jeux en 4K, et ne le fera jamais. Mais ça ne veut pas dire qu’elle ne peut pas envoyer du contenu en 4K dans vos mirettes.

Microsoft a amélioré les organes internes de la Xbox One S pour supporter la HDR dans les jeux qui choisissent de la supporter. Les jeux devraient aussi être un peu plus fluides, mais soulignons que les futurs jeux Xbox One S seront toujours compatibles avec la Xbox One actuelle (moins la HDR).

Brièvement, la HDR améliore essentiellement le contraste, vous permettant de voir les zones claires et sombres de la même manière, en même temps (comme montré dans l’exemple ci-dessus). Il va de soi que vous aurez besoin d’un téléviseur HDR pour en profiter.

3) 4K UHD

La Xbox One S embarque également in lecteur Blu-ray UHD ce qui est un sérieux atout pour ceux qui ont la joie de bénéficier d’une TV 4K.

L’un des lecteurs UHD Samsung disponibles en ce moment coûte encore la bagatelle de 400 €, donc la Xbox One S semble être un bon deal, si on ajoute tous les divertissements et fonctionnalités qu’elle apporte.

Note – on parle d’un lecteur UHD Blu-ray, qui peut faire tourner originairement des disques UHD Blu-ray. C’est différent des lecteurs 4K Blu-ray moins chers qui améliorent les disques Blu-ray 1080p en 4K.

4) Accrochez-vous

La Xbox One S arrive équipée d’une toute nouvelle (enfin, légèrement revisitée) manette Xbox One. Elle est blanche, évidemment, mais elle apporte bien plus que son look Tipp-Ex.

Ses sticks analogiques sont plus solides, ce qui signifie, espérons, qu’ils resteront efficaces dans le temps, sans qu’ils perdent de l’adhérence et deviennent lâches.

L’arrière est parée d’un matériau plus adapté à la prise en main, qui pourrait, ou pas, améliorer votre précision sur vos #360noscope quand vous foulez les maps de CoD.

Si vous avez une manette Xbox One Elite (petit chanceux), alors vous êtes sûrement déjà familier avec cette texture.

Les contres

1) Uhhh, vous vous rappelez de Project Scorpio?

Bonjour. On vend un truc. C’est mieux que le truc qu’on a sorti avant, c’est plus incroyable, il y a plus de fonctionnalités, c’est super, vraiment.

Oh, avant que vous ne sortiez le cash, on doit vous dire qu’on sortira un autre truc l’année suivante, qui fera encore mieux que celui-là.

Attendez, pourquoi vous rangez vos billets ? Vous ne voulez plus de cette chose désormais de toute évidence médiocre ?

Ça se passe d’explication. La Xbox One S est super et tout, mais on sait que Project Scorpio sera largement au-dessus du lot. Sans trop aller dans les détails, Scorpio va débarquer avec 12 Go massifs de RAM et 6 teraflops de puissance.

Pour mettre les choses dans leur contexte, la PS4K Neo – prochaine console de Sony – en aura 4. La carte graphique Nvidia GTX 1080, celle qui fait pleurer de joie graphique les vrais hommes virils, a 7 teraflops. Avec toute cette puissance, Scorpio devrait pouvoir supporter les casques VR comme l’Oculus Rift et le HTC Vive directement – au contraire des Xbox One et One S.

Il va sans dire que cette console de Microsoft, si elle arrive, sera une bête. Et elle est attendue pour la fin de l’année prochaine.

À moins que vous ne soyez chanceux au point de pouvoir vous permettre de vous acheter n’importe quelle console qui vous fait envie, il semble un peu stupide d’investir dans la Xbox One S quand il y a cette Scorpio à l’horizon, prête à tout casser quand elle débarquera.

2) Elle ne fonctionnera pas directement avec la Kinect

Vous allez avoir besoin d’un adaptateur pour la Xbox One S si vous voulez utiliser Kine... oh non ça ne vous intéresse pas ? Oubliez alors.

(Pour ça défense, la commande vocale peut être assez utile par moment)

Bon. Est-ce qu’il faut acheter la Xbox One S ou pas ?

Si vous possédez la version actuelle, les trois choses sur la One S qui vous attireront sont les médias en 4K, les 2 To de stockage, et le design amélioré.

Toutes sont de bonnes raisons pour upgrader, mais on vous recommande de patienter une année supplémentaire, de rester sur la même expérience, en attendant que la Xbox Scorpio frappe la terre dans un éclair foudroyant.

Si vous êtes toujours sur la 360 par contre, la One S sera magnifique – un cadeau des dieux du gaming, vous permettant d’enfin laisser vos manettes reposer en paix. Cette upgrade a bien plus de sens puisque vous bénéficierez d’une plus grande puissance et de meilleures fonctionnalités. Mais encore une fois, vous serez toujours dans l'ombre du lancement en approche de la Scorpio.

Ceci étan dit, nous n’avons aucune idée du prix de la Scorpio, mais on parie notre collection entière de cartes Pokémon première génération (la seule, la vraie), que pour toute cette puissance, il sera bien supérieur aux 400 € de lancement de la Xbox One S.

Si vous ne prévoyez pas d’investir dans un téléviseur 4K avant la fin de l’année prochaine, alors il n’y a aucun intérêt à acheter une Scoprio, puisque toute la puissance pour laquelle vous paieriez serait perdue.

Finalement, c’est une décision personnelle. Si ça ne dépendait que de nous (qui avons une Xbox One), nous attendrions. Mais si nous avions une Xbox 360, nous ne pourrions certainement pas attendre une année supplémentaire, surtout avec les alléchants Gears of War 4 et Sea of Thieves et leurs graphismes flambants.

Tout ceci pourrait changer quand Sony annoncera sa PS4K Neo (confirmée), il nous faudra donc certainement réviser notre jugement lorsque Sony crachera le morceau.

Qui a dit qu’il était facile d’être un gamer ?

Précommandez la Xbox One S sur Microsoft