Le nouvel iPad est sobrement nommé « iPad ».  Mais à côté du premier modèle qui était une vraie révolution, la dernière tablette d’Apple semble être une régression : elle est à mi-chemin entre les deux derniers modèles Air.

En voyant l’iPad précédent, on serait facilement tenté de dire qu’avec ce nouveau modèle, rien ne change. Mais regardez d’un peu plus près le prix et vous allez changer de discours. Un iPad à 409 €, ça veut dire qu’Apple s’adresse au plus grand nombre.

Et après avoir passé quelques jours avec lui, je peux dire qu’il est très, très puissant.

DESIGN : LES PIEDS SUR TERRE

D’un point de vue design, cet iPad n’est pas vraiment une surprise. Par contre, on dirait qu’Apple en a fini avec son obsession pour la finesse. Si vous vous attendiez à ce que le nouvel iPad soit si fin que vous auriez pu vous couper comme avec du papier, préparez-vous à être déçu.

Il est 1,4 mm plus épais que le Air 2 et environ 30 g plus lourd. En d’autres mots, exactement comme le tout premier iPad Air. Et honnêtement ? C’est génial. Parce que j’en avais vraiment marre que nos smartappareils deviennent toujours plus fins, même en dépit de la praticité. Ce compromis me paraît être une bonne chose.

Le poids en plus de cet iPad n’est pas dérangeant. Si vous arrivez à voir la différence entre une tablette et une autre qui pèse environ un mini-paquet de chips de plus, chapeau. Plus besoin pour vous d’acheter de balance.

L’épaisseur, elle, est un tout petit peu plus dérangeante. Si vous avez entre vos mains un iPad Air 2 ou un iPad Pro en même temps que celui-ci, vous remarquerez vraiment la différence. Mais c’est un sacrifice réfléchi puisque grâce à cela, Apple a réussi à intégrer un meilleur appareil photo et une batterie plus grosse.

La batterie, elle, est plus puissante que celle de l’iPad Air 2, que vous regardiez des vidéos en boucle comme certains de nos rédacteurs, ou que vous passiez plus de temps sur des jeux et les réseaux sociaux.

ÉCRAN : RÉFLEXION

Notre plus gros problème avec cet iPad, c’est l’écran.

De nombreuses manières, il est excellent. Comme tous ceux qui ont déjà utilisé un iPad avec Retina, on ne peut qu’affirmer qu’Apple gère avec ses écrans. L’écran de 9,7" utilisé ici fait presque mal aux yeux lorsque la luminosité est réglée au maximum. Il est plus lumineux mais a une résolution identique aux iPad précédents. En d’autres mots, les images seront très nettes, à moins que vous ne colliez votre nez sur l’écran.

Mais sûrement dans un souci d’économie, l’écran LCD du nouvel iPad n’est pas fusionné avec le verre qui le protège, et n’a pas non plus de couche antireflet. À cause de ce premier point, l’écran a de moins beaux contrastes et des couleurs moins vives. Mais il n’y aura pas beaucoup de différence avec l’iPad Air 2. Lorsque vous taperez sur l’écran, vous aurez un peu l’impression qu’il s’enfonce, et les traces de doigts marquent plus sur ce modèle que sur les précédents.

Mais c’est l'absence de couche d’antireflet qui pose le plus gros problème : la tablette se transforme en miroir dès qu’une source de lumière vive s’en approche. Pour être franc, ce n’est pas comme si l’iPad Air 2 avait fait beaucoup mieux de ce point de vue-là. Et aucune tablette faite essentiellement de verre ne peut empêcher cela. Cependant pour moi Apple est allé trop loin dans la réduction des coûts, et j’ai vraiment du mal à passer de l’ancien modèle à celui-là.

PERFORMANCES : POUVOIR BRUT

Heureusement, les choses s’améliorent lorsqu’on lance des applis et des jeux sur le nouvel iPad.

En terme de benchmark pur, cette nouvelle tablette dépasse considérablement l’iPad Air, dans une autre mesure également l’iPad Air 2, mais il n’a rien à voir avec l’iPad Pro. Cependant, dans la vraie vie, c'est un peu plus subjectif : ma déception par rapport à l’écran a commencé à s’estomper. Surtout quand on se dit que c’est un iPad « pas cher ».

Je n’ai pas pu résister à Korg Gadget. J’ai allumé l’appli et j’ai créé une boucle avec plusieurs répétitions du très célèbre Lexington Gadget, réputé pour mettre à rude épreuve les processeurs. L’iPad n’a pas cillé. Lorsque j’avais fait de même avec l’iPad Air 2, le résultat était saccadé et finissait par boguer.

Et c’est la même chose partout. Au pire, les jeux se lançaient de la même manière que sur l’iPad 2 mais souvent, c’était de manière plus fluide. En mode Split View, aucun signe de perturbation. La combinaison du processeur A9, découvert la première fois sur l’iPhone 6s, couplé à 2 Go de RAM semble tout à fait convenir à tout ce qui se trouve dans l’App Store. Mais ça présage également de bonnes choses pour le futur d’Apple : ce n’est pas un entre 2 que l’on a appelé iPad 3.

FONCTIONNALITÉS : BRANCHEZ-LES

Pour le reste, l’iPad a exactement les mêmes ports et la même connectique que l’iPad Air 2. Cela signifie que les mesures d’Apple concernant les prises jack ne sont pas encore d’actualité sur les tablettes, donc vous pouvez toujours brancher votre casque pour avoir un bon son, ce que les haut-parleurs, seuls, n’offrent pas.

Vous avez également Touch ID, ce qui n’était pas le cas avec le premier Air. Bien sûr, il existe un modèle 4G. Puis il y a comme d’habitude un port Lightning pour le charger, ce qui, comme d’habitude, prend une éternité.

C’est notamment sur cela que le nouvel iPad et l’iPad Pro sont différents. Cet iPad peu onéreux n’a pas de Smart Connector, il a simplement 2 haut-parleurs, et n’est pas compatible avec l’Apple Pencil. Honnêtement, ça ne me paraît pas aberrant étant donné le public visé, puis ce n’est pas comme si vous ne pouviez pas trouver d’alternatives de clavier et de stylets partout.

Les appareils photo sont bien pour les applis d’animations, FaceTime et pour prendre des vidéos HD en 30ips. Mais vous n’utiliserez sûrement pas l’appareil photo principal pour prendre une photo d’art, surtout si vous avez un smartphone sur vous.

PRIX : PAS CHER, PAS CHER

Comme on l’avait déjà mentionné plus haut, le prix est un changement majeur pour cet iPad. Il vaut tout de même presque 70 € de moins que l’iPad Air 2, et presque 300 € de moins que l’iPad Pro.

Comme d’habitude, Apple essaye de vous faire dépenser 100 € de plus pour avoir 4 fois plus d’espace de stockage (et si vous pouvez vous le permettre, foncez), mais ce nouveau modèle de base semble marquer le renouveau de l’iPad, qui descend de son piédestal pour saluer la foule.

Oui, il existe des tablettes Android bien moins chères sur le marché, mais c’est difficile d’en trouver une qui soit comparable à ce prix là. Et c’est encore plus vrai lorsqu’on prend en compte l’écosystème d’appli qui existe autour de l’iPad.

Le fait qu’il n’y ait pas de couche antireflet sur l’écran est vraiment dommage et peut-être une décision un peu stupide, et le fait de ressentir du vide lorsqu’on tape sur l’iPad finit de nous faire comprendre que ce n'est pas un produit prémium, comme c'est habituellement le cas lorsqu’on a un iPad entre les mains. Mais d’un autre côté, il a de très bonnes performances. Il est donc très bien placé pour tenter tous les détenteurs d’iPad Air ou de versions antérieures de changer pour celui-ci.

Sincèrement, je ne pense pas que ce modèle puisse refaire décoller les ventes d’iPad. De toute façon, je ne pense pas que ce soit possible à moins de changer radicalement d’iOS ou la nature de l’appareil en lui-même.

VERDICT

Voyez ce que vous voulez dans le branding d’Apple, mais ce dernier iPad se débarrasse de toute particule, comme si Apple annonçait que l’iPad était enfin accessible au peuple.

Si vous voulez quelque chose de plus petit, prenez un Mini. Si vous avez besoin d’un stylet, prenez un Pro et sinon, prenez un iPad.

Est-ce que c’est le meilleur iPad ? Non. Ce titre est toujours celui du Pro. Et peut-être aussi qu’Apple aurait dû un peu plus peser le pour et le contre au moment de savoir sur quoi réduire les coûts (vous l’aurez deviné, on parle des reflets sur l’écran). Cependant dans son ensemble, c’est difficile de lui faire des reproches puisqu’il allie design, puissance, écosystème d’applis, et prix.

Si vous aviez un iPad Air, c’est une énorme amélioration. Si c’est votre première tablette, vous ne trouverez pas mieux pour le prix.

Acheter
Tech Specs 
ÉCRAN
9,7" 2048 x 1536 IPS LCD
PROCESSEUR
Dual-core 1,84 GHz Apple A9
MÉMOIRE
2 Go de RAM
APPAREIL PHOTO
Principal : 8 MP ouverture f/2.4 avec autofocus & HDR. Frontal : 1,2 MP, ouverture f/2.2
STOCKAGE
32 Go de stockage interne
BATTERIE
8827 mAh non-amovible
SYSTÈME D'EXPLOITATION
iOS 10
DIMENSIONS
240 x 170 x 7,5 mm, 469 g
L’avis de Stuff 

Apple iPad (2017) - test

On dirait qu’on régresse, mais cet iPad est abordable et est assez puissant pour vous être utile pendant des années.
à partir de
€ 409
Points forts 
Puissant et réactif
Son corps est plus épais il est donc plus pratique à manipuler
Prix idéal pour les néophytes ou ceux qui veulent passer à un modèle plus récent
Points faibles 
Trop de reflets sur l’écran et sensation de vide
Les haut-parleurs ne sont toujours pas top
L’appareil photo principal n’est pas dingue