Tout ce qu'il faut savoir sur la Nintendo Switch

Mise à jour : la Switch aurait les mêmes specs que la Nvidia Shield.

Adieu Nintendo NX. Le nom de code de la prochaine reine de Nintendo a finalement était remplacé par le vrai patronyme de la console : Nintendo Switch.

C’est une appellation plutôt adaptée comme vous le verrez en lisant cet article. Cette machine est réellement différente de n’importe quelle autre console. Voici tout ce que nous savons pour l’instant.

Ce que l'on sait

>>> 2 en 1, comme les shampoings

Comme suggéré auparavant, la Switch est une console hybride : vous pouvez y jouer sur votre télé ou en la tenant en main. Le cœur de la console peut être raccordé à une station qui sera reliée à votre télé, elle pourra alors être rechargée et transmettre la vidéo sur votre grand écran. Mais si vous attachez les manettes Joy-Con à la console et la sortez de la station, elle se transforme en console portable. La machine de Nintendo est également équipée d’une béquille, vous pouvez donc la positionner comme un laptop et jouer avec les manettes sans fil.

>>> Sans transition

Tous les jeux seront jouables sur les différents modes, vous n’aurez pas à choisir entre une version « pour la maison » et une version « portable ». La seule différence viendra de la taille de l’écran et du fait que la version portable de la console possèdera une batterie et pourra donc potentiellement être à court de jus. Sachez également que vous n’aurez même pas à recharger votre partie quand vous changerez de mode de jeu.

Depuis le lancement de la Wii, Nintendo a toujours tenté de se dissocier de ses rivaux, cette possibilité de changement de mode fait, à nouveau, une grande différence entre Nintendo et les autres géants du monde des consoles. 

>>> Une manette révolutionnaire

Les manettes Joy-Con de la Switch sont multitâches. Elles peuvent fonctionner de nombreuses façons : comme une manette lambda en étant accrochées à chaque côté de la console, elles peuvent servir de manette pour la version portable en étant à nouveau collées sur les côtés et elles peuvent faire office de manettes sans fil, chacune dans une main. De plus, il sera possible de jouer à deux en écran splitté, il suffira de donner un des deux Joy-Con à votre ami.

>>> Et une autre plus traditionnelle

Pour ceux qui pensent que les Joy-Con ne seront pas confortables et, même si on attendra de les avoir en main pour juger, elles nous paraissent un peu petites, Nintendo propose un « Pro Controller » optionnel : c’est une manette de console sans fil traditionnelle qui ressemble d’ailleurs beaucoup à l’actuelle manette de Xbox One.

>>> Du hardware Nvidia

Juste après le trailer de présentation de Nintendo, Nvidia a annoncé que la Switch était équipée du processeur Tegra custom. Le Tegra possède une carte graphique intégrée et devrait être à même lire de la vidéo (la Switch serait donc aussi une plateforme multimédia). La machine possèderait aussi ses propres logiciels pour les effets sonores, les moteurs graphiques etc.

>>> Des caractéristiques techniques au niveau de la Nvidia Shield

Eurogamer et d’autres sites ont écrit plusieurs articles soutenus par de nombreuses sources : selon eux, les caractéristiques techniques de la Switch ressembleraient fortement à celles de la console Android TV Nvidia Shield. Cette nouvelle a anéanti l’espoir des gamers qui pensaient que la console serait aussi puissante que les PS4 et Xbox One.

Il semblerait que la Switch soit alimentée par un processeur Tegra X1 avec des graphismes basés sur la technologie Maxwell plutôt que sur la plus récente et plus efficace configuration Pascal (oui, ces noms sont très classes). Cette configuration, utilisée sur les cartes graphiques Nvidia les plus récentes, permet de faire tourner des jeux en 4K et à 60 fps. La Nintendo Switch sera, quant à elle, limitée à 30 fps puisqu’elle est équipée d’un port HDMI 1.4 et non 2.0. Pour ce qui est de la 1080p, rassurez-vous : ce sera à 60 fps.

Eurogamer a également annoncé que la carte graphique tournerait à 768 MHz dans le dock et à 307 MHz en mode portable, probablement pour pousser l’autonomie de la console au maximum. Pour ce qui est du processeur, on est à 1020 MHz, dans n’importe quelle configuration.

>>> Un écran de 6 à 7 pouces

Autre secteur sur lequel Nintendo laisse plâner le doute : la taille de l’écran portable de la Switch. D’après la vidéo, il semble faire environ 7’’ mais, pour des raisons inconnues, Nintendo a choisi de ne pas donner plus de détails lors de sa conférence de presse.

Ars Technica, grâce à une technique de mesure et aux images de la vidéo, estime que l’écran ferait 6,5’’.

Finalement, il a été confirmé que l’écran LCD fera 6,2’’ avec une résolution de 720p.

>>> Peut-être tactile, ou pas

Puisque l’on parle de mystères, difficile de savoir si l’écran sera tactile. Dans la vidéo, l’écran n’est jamais utilisé pour les contrôles, Nintendo veut donc garder cela secret ou ne souhaite simplement pas s’aventurer sur la voie du tactile.

Pour l’instant, nous penchons plus pour la seconde hypothèse, surtout que l’argument de vente numéro 1 de la console est le fait que l’on puisse jouer sur la télé ou de manière portable. Difficile de profiter du tactile sur votre télévision, non ?

Cependant, Eurogamer (qui avait déjà annoncé que Nintendo créait une console hybride à manettes détachables) prétend que la Switch aurait bien un écran tactile multitouche, la marque l’aurait « caché » pour présenter un produit clair et précis. L’écran de 6,2’’ en 720p devrait permettre à la console d’être vendue à « petit prix », mais il ne sera forcément pas de très grande qualité, notamment en configuration portable.

>>> Les cartouches sont de retour

S’il y a bien une chose qui ne fait aucun doute, c’est que les cartouches sont de retour ! L’ancien, presque oublié mais adoré média des consoles 8 et 16-bit revient. Les cartouches seront toutefois bien plus petites qu’auparavant. Si on se base sur la vidéo de présentation, les cartouches sont plus proches de la taille d’une carte mémoire.

Sera-t-il possible de télécharger des jeux ? Nintendo ne l’a pas précisé mais ce serait très étrange que ce ne soit pas possible.

>>> Une bibliothèque de jeux diverse

La vidéo de présentation nous a permis d’avoir un aperçu des jeux prochainement jouables sur la Switch. On a pu voir des images du prochain Zelda, de Splatoon, Mario Kart et d’un portage de Skyrim (qui a maintenant 5 ans !), petit cadeau à tous les fans de Nintendo, on a aussi vu le prochain jeu Mario.

Nintendo a également posté une liste des éditeurs et développeurs qui travailleront sur la Switch, on y retrouve des géants comme EA, Ubisoft, Take-Two et Activision mais aussi Telltale Games, FromSoftware et PlatinumGames. Loin d’être une console dédiée aux jeux Nintendo, la Switch semble vouloir s’offrir des portages de tous les meilleurs jeux, d’ou qu’ils viennent.