Prochaine étape : SkyNet ! L'IA de Google bat le champion du monde de go

Pour notre part, nous saluons nos nouveaux seigneurs robotiques.

C'est ce dont Sarah Connor essayait de nous prévenir ? Le soulèvement des machines pourrait être toute proche... l'IA DeepMind de Google vient tout juste de battre le meilleur joueur au monde de go. 

Le go est un jeu de plateau pratiqué surtout en Chine, au Japon et en Corée. Il existe depuis plusieurs millénaires, mais à cause de ses miliers de possibilités en termes de manoeuvres (beaucoup plus que pour un simple jeu d'échecs) les ordinateurs ont eu du mal à s'y mettre. 

AlphaGo, le programme joueur de l'IA DeepMind de Google, a affronté Lee Sed-Ol la nuit dernière, et a triomphé. Après trois heures et demie de placer chacun son tour des pièces noires et blanches sur la grille de jeu dans le but de prendre possession du maximum de la superficie du plateau, Sed-Ol a jeté l'éponge avec encore 28 minutes sur son chronomètre. 

Nous n'avons aucune idée comment jouer au go, mais selon les experts Sed-Ol a débuté de façon aggressive et AlphaGo a tout parfaitement contré. 

Plus de 100 000 personnes se sont connectés au live stream sur YouTube au plus fort de l'action, et le tout peut être re-visionné ci-dessous si vous le désirez.

AlphaGo a battu le champion européen de go l'année dernière, mais Sed-Ol est le meilleur joueur mondial. Cette victoire est une énorme avancée pour la recherche, dû à la manière dont DeepMind est programmé. 

En effet, à titre d'exemple, si Deep Blue d'IBM a battu Gary Kasparov aux échecs, il se ferait néanmoins lamentablement later par un enfant aux morpions. DeepMind est une intelligence artificielle plus "générale", qui s'adapte et apprend à maîtriser des tâches à partir de rien, comme les humains et les animaux. 

Oui, cela nous fait tous penser à SkyNet. Sans aucun doute. 

Ce n'est pas fini, cependant. Il ne s'agissait que du premier des 5 jeux prévus. Le second débute aujourd'hui, et le vainqueur ultime remportera la somme d'un million de dollars. 

DeepMind versera l'ensemble de ses gains à une oeuvre de charité s'il devait gagner, et après une première victoire, l'équipe doit se sentir en confiance.