Pourquoi on espère qu'il y aura vraiment un reboot du Nokia 3310

Indestructible, une batterie qui dure des jours entiers, Snake ? On est partant !
We are part of The Trust Project What is it?

Le Nokia 3310 est de retour. Non, sérieusement ! Enfin, c’est les bruits qui courent en tout cas.

D’après le très fiable Evan Blass (sur VentureBeat), Nokia et HMD Global ont pour projet de rendre hommage à ce téléphone désormais classique, le plus durable des années 2000, celui qui s’est vendu comme des petits pains. Le téléphone serait au prix de 59€ et se positionnerait comme le « téléphone de secours » lors de sa présentation au MWC 2017 de Barcelone en février.

Honnêtement, on est super excités. Nous sommes nombreux chez Stuff à avoir de beaux souvenirs avec ce bon vieux 3310. Même si nous avons maintenant des smartphones qui nous permettent de faire des choses auxquelles nous n’aurions jamais pensé avoir accès un jour. Mais que voulez-vous, on est nostalgique.

L’année dernière, on nous avait fait une mauvaise blague en prétendant qu’il y aurait un reboot du Motorola Razr, alors on espère que cette fois, c’est vrai. Pourquoi ? On vous a fait un petit classement des top raisons.

1) Une autonomie incroyable

De nos jours, les smartphones ont au moins 3 ou 4 fois plus de capacité que le Nokia 3310, et pourtant, leur batterie tient un journée, tout au plus. De son côté, avec sa batterie de 900 mAh, le Nokia pouvait tenir plusieurs jours, voir presque une petite semaine.

C’est sûr, la différence est énorme. Les téléphones actuels ont de beaux et grands écrans, et des processeurs à faire pâlir les ordinateurs de l’époque. Mais on adorait le Nokia 3310 parce qu’on pouvait jouer à Snake, le jeu mobile le plus célèbre du monde, et on pouvait envoyer des messages grâce à son écran 84 x 84.

Malgré tout, l’idée de n’avoir à le charger que quelques fois par semaine au lieu de toutes les nuits est vraiment une des raisons qui font qu’on adorerait le voir à nouveau en magasin.

2) Non mais sérieusement, Snake !

Les smartphones, dans toute leur splendeur et leur puissance, permettent de jouer à toute sorte de jeux. Simples ou complexes, courts ou très longs, leurs écrans sont des trésors qui permettent aux développeurs de nous proposer d’innombrables expériences créatives.

Mais le fait de travailler avec des contraintes extrême est aussi de toute beauté, et c’est exactement ce que propose le Nokia 3310 avec Snake II. Oh Snake, le beau et addictif Snake. Il ne s’agit de rien d’autre que de guider un petit pixel bizarre pour manger des fruits, mais ce n’est pas seulement une légende parce qu’il a longtemps été le seul jeu mobile du monde. Et, oui, on sait, on peut jouer à Snake sur smartphone. Chut.

3) Il est incassable

Oui, on sait qu’on peut casser un Nokia 3310, mais il faut vraiment le vouloir. Comme le dit si bien un journaliste qui l’a utilisé pendant une semaine en 2013, « ce téléphone est aussi résistant qu’une vieille paire de bottes ». Ce n’est pas un problème si vous le faîtes tomber. Vous pourrez sûrement aussi vous en servir lors d’une attaque de zombies. C’est comme une petite brique en plastique. En fait, le Nokia 3310 a même engendré des memes qui montrent à quel point il est résistant.

Essayez de faire cela avec n’importe quel smartphone moderne, et vous courrez le risque qu’il se transforme en des milliers de petits débris de verre. Oui, c’est vrai, le Gorilla Glass 5 est sûrement très résistant, et il existe des coques pour protéger vos smartphones, mais le Nokia 3310 est l’illustration parfaite d’une époque où les téléphones étaient faits pour durer, et non pas pour être réparés et remplacés constament malgré leur coût exorbitant.

4) Pas smart ? C’est pas plus mal

Vous flippez à l’idée d’être surveillé en permanence et que ces informations soient stockées quelque part dans une base de données ? On vous comprend. Alors que les applis et les services veulent nous rendre la vie plus facile et nous épargner le moindre moment de battement, ils recueillent aussi tant d’informations sur la manière dont nous utilisons nos téléphones que ça en est perturbant.

Le Nokia 3310, lui, ne vous ferait jamais un coup pareil. Il n’a pas internet. Il ne connaît rien des applis et de tout autre contenu téléchargeable. Bien sûr, ces nouvelles versions pourraient avoir de nouvelles fonctionnalités, mais avec l’original on pouvait envoyer des sms, passer des coups de fil, et c’est tout. Et c’était génial.

En plus, on parie que votre pauvre petite mémoire viendra à votre rescousse une fois que vous aurez taper avec un clavier à chiffres quelques jours, et en peu de temps, vous taperez des phrases plus vite que vous ne l’avez jamais fait avec un clavier virtuel.

Donc on l’achète tous, non ?

La vérité est dure à entendre, mais on ne troquera pas notre téléphone ultra sophistiqué pour un Nokia 3310, même si on est plus enthousiaste à l’idée du reboot d’un téléphone vieux de 17 ans, qu’à celle du nouveau Samsung Galaxy S8 ou du LG G6.

Mais, alors que les avancées modernes avancent toujours plus vite, le bon vieux temps des « mobiles » nous rappelle de bons souvenirs, et certaines des meilleures fonctionnalités du 3310 ont disparu au profit des nouvelles avancées technologiques.

En plus, s’il s’avère qu’il y aura vraiment des Nokia 3310 pour à peu près 50 €, on pourrait bien en acheter un juste pour le fun. Que le retour de Nokia commence !