Apple trolle Android en sortant l'application "Move to iOS"

Comme promis, Apple essaie d'attirer dans ses filets les utilisateurs d'Android

Evènement : Apple a officiellement sorti sa première application Android (sans compter Beats Music, obtenue par acquisition). Mais celle-ci n'a pas grand chose à voir avec les applications classiques d'iOS : c'est un moyen d'attirer des acheteurs potentiels d'iPhone et d'iPad !

L'application s'appelle "Move to iOS" ("Bougez vers iOS"), et comme son nom laisse imaginer, elle a été conçue pour que les utilisateurs d'Android puissent basculer dans le giron d'Apple le plus facilement possible. Elle est gratuite et disponible dès maintenant sur le Play Store, et fonctionne sur n'importe quel appareil (smartphone, tablette) fonctionnant sous Android à partir de la version 4.0.

Que fait-elle précisément ? Et bien, elle transfère vos données de votre appareil Android à un iPhone ou iPad, en créant un réseau Wi-Fi local pour faire migrer vos photos, messages, comptes, contacts, agendas, favoris. Elle télécharge aussi les applications gratuites que vous possédiez et place dans la liste des suggestions celles qui sont payantes. En bref, Move to iOS est faite pour vous faire utiliser un produit Apple très rapidement.

Au-delà de l'aspect pragmatique, on voit bien qu'il y aussi du troll dans l'air. Par exemple, quand vous avez fini la migration, le téléphone Android affichera le message "Vous pouvez recycler cet appareil gratuitement à n'importe quel Apple Store". Comme si votre smartphone ou tablette devenait subitement inutile dès lors que vous pénétrez dans l'univers de l'iPhone. C'est assez comique mais aussi franchement cinglant.

Il faut dire aussi que les deux compagnies ont l'habitude de ces petites "marques d'affection". Par exemple, Google vient de sortir Android Wear sur iOS, et Apple a l'intention d'implanter Apple Music sur Android cet automne. Par contre vous ne verrez jamais d'application "Move to Android" dans l'Apple Store, étant donné l'écosystème fermé de la marque à la pomme.

Pourtant c'est ce qui vient d'arriver à Google sur sa boutique virtuelle. Et on ne peut pas s'empêcher de penser que Google va garder un oeil sur son Play Store pour surveiller ce genre d'application.