7 choses à savoir sur Call of Duty: WWII

Descendez des nazis vivants et mort-vivants.
We are part of The Trust Project What is it?

Après 8 jeux qui se penchaient sur des conflits des temps modernes ou du futur avec de la science-fiction, Call of Duty reviens avec ce qui l’a rendu célèbre.

On a annoncé hier que Call of Duty: WWII marque le retour de la série dans l’atmosphère de la Seconde Guerre Mondiale, tout en gardant des éléments de modernité. Et oui, c’est également le retour du mode co-op avec les traditionnels zombies nazis.

Call of Duty était sur le déclin, donc le retour aux thèmes historiques semble arriver juste à temps. Mais cela suffira-t-il à raviver la flamme dans le cœur des fans, ou est-ce que ce sera un remake en demi-teinte qui n’arrivera pas à la hauteur du classique ? On le saura bien assez tôt, mais voici ce que l’on sait pour l’instant.

1) Moments historiques

Call of Duty, Medal of Honor et d’autres shooters se sont servi de la Seconde Guerre Mondiale comme contexte il y a environ 10 ans, ce qui explique, au moins en partie, pourquoi Activision a imaginé de nouveaux conflits à illustrer. Mais là, après toutes ces années et les technologies d’aujourd’hui, il est temps de repartir pour une nouvelle aventure.

D’après ce qu’on a vu hier lors de la diffusion live de la conférence de presse, on va prendre d’assaut Omaha Beach en Normandie, et c'est certainement la reconstitution de cette période la plus troublante qu'on ait vu. Vous aiderez aussi à libérer Paris et vous participerez à la Bataille des Ardennes.

En bref, tous les événements marquants du conflit seront représentés dans le jeu. Tandis que l’intrigue se déroule en Europe entre 1944 et 1945, la campagne inclut également des moments clés qui se sont passés entre 1940 et 1944 afin de préparer le terrain.

Ah, une dernière chose : la jauge de vie ne se régénèrera plus toute seule, vous devrez demander de l’aide à un médecin afin de reprendre le combat. Un changement surprenant pour la série.

2) Un peu d’humanité

Reprenant un peu l’ambiance de Frères d’armes ou d’Il faut sauver le soldat Ryan, vous serez aux côtés de vos compagnons soldats tout au long de la campagne, avec lesquels vous ferez connaissance et vous vous battrez le poing levé. Un d’eux, le Sergent Pearson, a été créé en se basant sur Josh Duhamel (Transformers). Vous, vous incarnez le jeune Ronald Daniels, alias « Red », qui découvre ce qu’est la guerre à tout juste 19 ans.

Le ton de Call of Duty est clairement devenu plus dur et plus intense au fil des ans, et c’est encore une fois le cas ici, mais les développeurs ont promis de rendre hommage aux vrais soldats de la Seconde Guerre Mondiale. Il montrera également les horreurs de la guerre comme l’Holocauste dans certains niveaux, mais aussi le racisme et le sexisme.

Le côté histoire n’a jamais vraiment été le point fort de la série, mais on pourrait peut-être découvrir sa corde sensible ici. Mais d’un autre côté…

3) C’est le retour des zombies

Ouaip, on s’en doutait : les nazis sont les personnages principaux de ce conflit, et on a tous envie de les voir dans tous les modes possibles. D’un autre côté, ça sabote un peu l’idée d’une véracité historique et d’une reconstitution fidèle.

Cependant, Call of Duty veut les deux (tout ?) à la fois, et on parie que ce sera très divertissant. Pour l’instant nous n’avons pas vu à quoi ressemble le mode Zombies en action, mais Activision prépare un grand événement dédié au mode co-op, et vu la manière dont a évolué le mode Zombie au fil des épisodes, on s’attend à quelque chose d’énorme.

4) Fini les jetpacks

Même si le mode multijoueurs de Call of Duty était super fun, on doit dire que ces dernières années, avec les armes augmentées, les combinaisons exo et les jetpacks, on a vraiment perdu le côté autghentique de la chose. Mais WWII est la pour remettre un peu d’ordre.

Tout comme le mode Zombies, Activision n’a pas présenté le mode multijoueurs en ligne hier (on le découvrira lors du E3 en juin), mais on a espoir de voir à nouveau un mode un peu plus terre à terre. On peut peut-être se baser sur Call of Duty: World at War pour avoir une idée de ce qui nous attend en terme de killstreaks et autres joyeusetés.

Cependant, on en sait un peu plus sur certains nouveaux modes et certaines particularités. War sera un mode autour d’une intrigue qui se concentre sur le conflit Axe/Alliés, Division sera « une nouvelle façon d’aborder la création de classe et la personnalisation des personnages » dans lequel vous ferez évoluer le classement de votre division, et Headquarters sera un nouveau mode dans lequel on pourra interagir avec les autres joueurs. 

5) C’est Sledgehammer qui s'en occupe

Sledgehammer Games a été créé par les anciens développeurs de Viceral Games (Dead Space) et a aidé à la réalisation de Call of Duty: Modern Warfare 3 avant de s’attaquer tout seul à Advanced Warfare.

Aujourd’hui, c’est eux qui supervisent le retour aux sources de Call of, tout en s’assurant qu’il conserve un brin de modernité. Activision fait tourner 3 équipes sur la série, ce qui signifie que Sledgehammer travaille sur WWII depuis au moins 2 ans maintenant, donc on espère qu’il sera vraiment bien abouti d’ici son arrivée en magasin.  

6) Il y a une version béta privée

On a vu beaucoup de bétas présentées au public pour les jeux en multijoueurs ces dernières années, et c’est un moyen pour les éditeurs et les développeurs de s’assurer que les serveurs de leur prochain opus ne crash pas lors de la sortie. Mais pour Call of Duty: WWII, ils ont décidé de faire les choses de manières plus intime.

À la place, WWII aura sa propre béta privée, accessible uniquement à ceux qui auront précommandé le jeu (et peut-être via des concours et autres offres promotionnelles). Cette béta à huit clos sera d’abord disponible sur PlayStation 4, puis plus tard sur Xbox One et PC.

On verra peut-être l’apparition d’une version béta publique une fois que la privée sera disponible, Activision organise sûrement ça pour faire monter le nombre de précommandes. Il ne reste plus qu’à attendre. Mais pour l’heure, on dirait bien qu’il faille déposer un acompte pour pouvoir essayer la version en ligne avant la date de sortie.

7) Il sort en novembre

Cette fois on parle bien de la sortie officielle : elle est annoncée pour novembre. Le 3, pour être exact.

Activision sort les Call of Duty en novembre depuis des années maintenant, donc ce n’est pas une surprise. Comme mentionné plus haut, il sera disponible sur PlayStation 4, Xbox One, et PC.

Une Édition Pro sera disponible en version CD, comprenant une boite en métal, le DLC season pass, et d’autres extras, mais aussi une Édition Deluxe Digitale, le tout pour la modique somme de 100 $ (environ 90 €).

Précommander