Il y a tant de choses que l'on apprecie dans le Galaxy S7, c’était d’ailleurs un de nos téléphones préférés l’an passé.

La seule chose qui nous a un peu déçu, c’était son prix. Si vous voulez un téléphone performant, il faut payer le prix fort. Enfin, est-ce si sûr ? Le Galaxy A5 commence à me faire douter.

Voici un smartphone qui coute moitié moins cher que son grand frère, mais qui reprend quand même tout ce qu’on aime chez lui. On parle évidemment des designs soignés de Samsung, de hautes performances et de petits extras bien pratiques comme la résistance à l’eau.

Le prix n’est pas mal non plus : c’est un des premiers téléphone moyenne gamme de Samsung qui vaut vraiment le coup qu’on s’y intéresse.

LE DESIGN

L’avant du Galaxy A5 n’est pas si différent de celui d’un Galaxy S7. Il coûte peut-être une fraction du prix, mais ils sont quasiment identiques.

Retournez-le et là, par contre, vous verrez où est-ce que Samsung a fait des économies. Le finit gloss au dos du téléphone est littéralement un aimant à trace de doigts. Il paraît que ce n’est pas aussi catastrophique sur les versions roses, bleues et dorées, mais je n’ai pas pu mettre la main sur un de ces modèles pour vérifier cette théorie.

Dans la main, le Galaxy A5 est rassurant, il est assez lourd et son écran de 5,2" est vraiment parfait pour un téléphone de cette catégorie. Il permet d’avoir un minimum de bordures, ce qui signifie que vous pourrez atteindre n’importe quelle partie de l’écran sans vous faire une élongation des doigts. Il n’y a pas de notification LED, comme c’est le cas sur le S7.

Le cadre en métal donne l’air au tout d’être de bonne facture, et il est conforme aux normes IP68, qui garantissent qu’il est résistant à l’eau : pas si mal pour un smartphone de ce standing. Vous pourrez l’éclabousser sans faire de crise cardiaque.

Vous avez le même bouton accueil que sur le Galaxy S7, qui sert également de lecteur d’empreintes digitales. Il est d’ailleurs rapide, c’est vrai, mais pas autant que celui des derniers téléphones de Huawei. Les touches rétro éclairées retour et celle pour accéder aux applis récentes sont inversées par rapport à la plupart des téléphones Android, mais on n’en attendait pas moins de Samsung.

Vous trouverez sur sa base une prise jack ainsi qu’un port USB-C (ce qui fait du A5 le seul téléphone Samsung actuellement en vente à en être équipé à l’heure où nous écrivons, maintenant que le Galaxy Note a été retiré du marché), le haut-parleur a été décalé vers la droite.

Ce n’est pas handicapant, au contraire, puisque vous ne pourrez plus bloquer le son accidentellement avec vos petites mains. Honnêtement, la qualité audio n’est pas folle, mais c’est largement suffisant pour regarder des vidéos sur Youtube.

L’ÉCRAN

Ma partie préférée du Galaxy A5 ? C’est l’écran, et de loin.

Les écrans AMOLED sont généralement une exclusivité des smartphones haut de gamme, donc c’est bien d’en voir un sur ce modèle. Comme on peut s’en douter, les couleurs sont vives, les contrastes sont superbes et les noirs profonds, sauf que ça ne vous aura pas coûté un bras.

Les images ont l’air beaucoup plus naturelles par rapport à celui de l’année dernière, où les rouges et les verts étaient un peu criards. Vous pouvez cependant ajuster les réglages à votre guise dans le menu, mais les réglages d’usine sont très bien.

Un écran AMOLED signifie aussi que vous aurez également droit à l’écran toujours actif de Samsung (et aussi très énergivore) qui affiche les notifications et l’heure, même lorsque l'écran est en veille. Cela devrait vous éviter de déverrouiller votre téléphone toutes les 5 min pour vérifier si cet email ou ce message Whatsapp méritent une réponse immédiate.

La résolution 1080p est tout à fait correcte pour son prix, et devrait laisser votre batterie tranquille : elle ne va pas être trop exigeante avec le processeur. Les textes sont faciles à lire, et vous ne verrez pas les pixels de manière individuelle à moins que vous ne l’approchiez très, très près de vous.

L’éclairage est suffisant pour voir ce qu’il y a à l’écran lorsque vous êtes en extérieur, même si vous n’êtes pas tout à fait en face de lui. Il y a aussi un filtre de lumière bleue très pratique lorsqu’il fait nuit. Ses modes non-perturbateur de sommeil deviennent de plus en plus courrants, mais son activation programée sur les heures de couché et de levé du Soleil rend la chose encore plus efficace.

LE LOGICIEL

Prenez le temps de fouiller un peu, et vous découvrirez plein de petites modifications faites par Samsung sur Android Marshmallow, et vous aurez plaisir à l’utiliser.

La division d’écran vous permet d’utiliser 2 applis en même temps, le nombre de ppp vous permet de concentrer plus de texte, et même Touchwiz n’est pas aussi désagréable à utiliser qu’il ne l’a été par le passé. Ce nouveau look, plus simple, nous vient directement du Galaxy Note 7, tout comme le menu des Réglages qui est beaucoup plus simple à utiliser.

Il n’y a pas autant d’applications imposées que dans les anciens téléphones de Samsung, et celles qui sont toujours là ressemblent beaucoup plus à celles de Google, donc vous n’aurez plus l’impression de passer à côté de quelque chose.

L’appli la plus utile est sans aucun doute Software Folder, un dossier verrouillé qui détient vos mots de passe ainsi que les documents et photos que vous voulez garder à l’abri des regards indiscrets.

Marshmallow n’est pas la version la plus récente d’Android, c’est certain. C’est dommage de ne pas avoir Nougat dès sa sortie de l’emballage, mais Samsung a promis de le fournir d’ici la fin de l’été.

PERFORMANCES

À l’intérieur on trouve le processeur 8 cœurs de Samsung, le Exynos 7880, qui est parfait pour faire marcher le smartphone de manière fluide. Il n’est, certes, pas aussi rapide que le dernier Snapdragon 821 du OnePlus 3T et du Google Pixel, mais il n’est certainement pas lent.

Je n’ai pas remarqué de lag ou de blocage en passant d’un écran d’accueil à un autre, et les appli s’ouvraient rapidement. Les sites avec des vidéos ou des images assez lourdes peuvent de temps en temps être un peu compliqués à gérer, mais vous n’aurez pas besoin de plus de puissance pour vous servir de Twitter ou pour poster des photos sur Facebook. Ses 3 Go de RAM sont largement suffisants pour faire un multitasking efficace.

Il est assez performant pour les jeux, vous pourrez jouer à presque n’importe quel jeu sur le Google Play Store grâce à sa carte graphique Mali-T830. Vous devrez peut-être régler les détails sur moyens pour les jeux les plus intenses, mais des jeux simples comme Candy Crush ne poseront aucun soucis.

Il y a aussi beaucoup d’espace pour les jeux et les applis. Vous disposez de 32 Go, dont environ 18 Go effectivement utilisables, mais vous pourrez toujours rajouter de la mémoire : le slot microSD reconnaît les cartes allant jusqu’à 256 Go. Enfin, l’autonomie de la batterie ne vous décevra pas. Elle durera facilement toute une journée, et ces 3000 mAh vous permettront même de tenir jusqu’à midi le lendemain si vous réussissez à calmer vos pulsions Instagram.

La résolution 1080p de son écran AMOLED aide aussi : vous pourrez certainement regarder d’une traitre les 10 épisodes de la dernière série en vogue de Netflix et avoir encore un peu de temps pour trouver un endroit pour le charger avant qu’il ne s’éteigne.

Il est aussi fourni avec un chargeur pourvu de la technologie Adapting Fast Charging, qui rechargera votre téléphone de 0 à 80% en 1 h. Laissez-le charger 90 min et il sera chargé à fond. La plupart des téléphones moyenne gamme n’en propose pas, donc c’est un petit bonus sympa.

L’APPAREIL PHOTO

Jusqu’ici, le Galaxy A5 se défend plutôt bien. Alors évidemment, on suppose que l’appareil photo sera aussi bon que le reste. Eh bien, calmez-vous : il est pas mal, à condition que vous soyez dans un endroit bien éclairé.

L’appareil photo principal de 16 MP n’a pas de stabilisateur d’image optique, et étant donné qu’il n’a pas non plus de mise au point par détection de phase, il n’est pas particulièrement rapide en basse luminosité, mais de jour, il est plutôt réactif. C’est même plutôt au-dessus de la moyenne pour un téléphone de cette catégorie.

Le mode Auto permet de faire des photos claires et colorées, avec un autofocus raisonnablement rapide et le typique excellent traitement d’image de Samsung. L’ouverture f/1.9 de l’appareil est utile, donnant autant de lumière que possible au capteur, et le mode HDR est encore plus efficace (mais il n’est pas automatique, vous devrez donc l’activer manuellement à chaque fois).

De nuit par contre, attendez-vous à avoir pas mal de bruit sur vos clichés. L’unique flash LED aide, mais ne sera pas miraculeux pour les sujets qui sont à plus de quelques mètres de l’objectif. C’est aussi le cas en intérieur : il y a peu de détails et les images semblent effacées lorsqu’on manque de luminosité.

La vidéo est également dans la moyenne, on parle de 1080p en 30ips. Pas question d’enregistrements 4K, et sans ISO, mes vidéos sont un peu tremblotantes. La qualité de la prise audio n’est pas terrible non plus.

L’appareil photo frontal n’a pas non plus d’autofocus, les selfies pris à la va-vite peuvent être peu flatteurs, mais l’objectif 16 MP avec son ouverture de f/1.9 fait l’affaire.

LE VERDICT

La ligne des A de Samsung semblait être en fait une sorte de recyclage des essais non-concluants des Galaxy, mais on dirait bien que les choses changent en 2017.

Le Galaxy A5 est plutôt beau, il est très performant pour un smartphone milieu de gamme, et possède de nombreuses fonctionnalités que vous ne trouveriez normalement que sur des téléphones assez chers. Sa résistance à l’eau et son port USB-C font vraiment la différence, même si la qualité de l’appareil photo laisse un peu à désirer.

Cependant, pour 370 €, comment se plaindre ? Un OnePlus 3T ne vous coutera pas beaucoup plus, et les prix des flagships de l’an dernier commencent peu à peu à baisser puisque leurs successeurs arrivent.

Cependant, si vous préférez rester sur du Samsung par habitude, c’est un très bon choix.

Tech Specs 
ÉCRAN
5.2", 1080p, AMOLED
PROCESSEUR
1.9GHz Samsung Exynos 7880 Octa
MÉMOIRE
3GB RAM
APPAREIL PHOTO
16MP f/1.9 avec autofocus, flash LED
STOCKAGE
32GB interne, extension par microSD
LOGICIEL
Android 6.0.1 Marshmallow
BATTERIE
3000mAh non-amovible
DIMENSIONS
146 x 71 x 7.9 mm, 157 g
L’avis de Stuff 

Samsung Galaxy A5 (2017) - test

Il reprend la plupart des caractéristiques que l'on a adoré sur le Galaxy S7, mais dilue le tout de manière à être abordable. Ses specs ne sont pas aussi bonnes que celles du OnePlus, mais le design est superbe.
€ 429
Points forts 
Résistance à l'eau et écran AMOLED digne des flagships
Performance et autonomie correctes
Beau design
Points faibles 
Android Marshmallow
De moins bonnes specs que ses rivaux moins chers
Appareil photo efficace seulement avec une bonne lumière