Les produits Apple sont assez petits pour rentrer dans votre poche, venir épouser votre poignet ou se poser sur un bureau. La prochaine grande nouveauté ne devrait pas faire partie de ces catégories puisqu’elle sera plutôt massive : c’est un voiture.

C’est en tout cas ce qui se dit, les rumeurs autour de l’Apple Car tournent depuis des années. Même Steve Jobs avait pensé à en construire une mais depuis début 2015, les rumeurs se sont intensifiées. Apple serait en train de créer une voiture électrique, et peut-être des voitures sans chauffeur.

Apple serait-il réellement le nouveau Tesla ? Ils en ont certainement l’ambition, sans parler des fonds nécessaires au développement.

Si l’idée même d’une iCar vous fait frissonner, continuez de lire : voici tout ce que l’on a entendu jusqu’à aujourd’hui.

L’arrivée du Titan

La première grosse rumeur est arrivée en février 2015 : Business Insider a annoncé qu’Apple avait un projet de « développement de véhicule » qui donnerait à Tesla « du fil à retordre ». Apple a déjà sorti le CarPlay qui est disponible sur certaines voitures, mais ce n’est clairement pas cela qui va faire trembler Tesla.

Plus tard cette semaine là, le Wall Street Journal parlait d’un projet appelé Titan. Sorte de mini van électrique mais avec chauffeur.

Selon le journal, des centaines d’employés seraient déjà à l’œuvre, certains d’entre eux auraient été embauchés chez des constructeurs automobiles conventionnels. Steve Zadesky, auparavant chez Ford, serait en charge du projet aux côtés d’anciens membres du staff de Tesla et de Mercedes-Benz.

Les bruits de couloirs se sont finalement calmés jusqu’à juillet 2015 et l’embauche de Doug Betts chez Apple. Avant de travailler chez la pomme croquée, Doug Betts était chef du contrôle qualité chez Fiat Chrysler et dirigeait la recherche européenne pour les voitures sans chauffeur.

Une iVoiture i3 ?

Toujours en juillet, une rumeur prétendait qu’Apple était en négociations pour prendre le design de la BMW i3 comme base pour sa voiture électrique. Tesla avait fait plus ou moins la même chose en prenant comme exemple la Lotus Elise pour le premier Roadster avant de changer ses plans. Selon la rumeur, le PDG d’Apple, Tim Cook, aurait visité une usine BMW à Leipzig.

Cependant, en avril 2016, Handelsblatt, un magazine allemand spécialisé dans les affaires, rapportait que les deux entreprises n’avaient pu arriver à un accord et avaient abandonné les négociations. Pourquoi ? Le contrôle évidemment : Apple voulait que le logiciel de la voiture soit construit sur la base de l'iCloud alors que BMW et Daimler n’étaient pas prêt à abandonner sur ce point. Aucune des entreprises ne voulant laisser l’autre diriger le projet.

D’après le journal allemand, Magna pourrait remplir le rôle du producteur pour Apple.

En août, une nouvelle grosse info est sortie grâce au Guardian. Apple tentait de réserver un complexe de tests pour voiture sans chauffeur.

Les employés de la marque à la pomme discutaient avec des représentants de la GoMentum Station de Concord en Californie. Une ancienne base américaine dotée de plus de 30 kilomètres de route. Apple souhaitait réserver du temps pour ses essais à un moment ou aucun autre fabricant ne serait sur la base pour éviter toute fuite d'information concernant le projet.

Projet totalement lancé

L’info la plus importante de toute est probablement celle du Wall Street Journal qui révélait que le Titan était passé en mode « projet engagé », les leaders du projet auraient donc été enjoints à tripler le nombre d’employés qui était déjà de 600 !

Toujours selon le journal, Apple voulait que la voiture soit prête au transport pour 2019 même si la signification du mot transport était discutée. Supposément, Apple déclarerait un projet « prêt au transport » une fois ses composants principaux fonctionnels plutôt que quand le projet est prêt à être expédié aux consommateurs. Il faudrait donc prévoir un ou deux ans au delà de 2019 avant de voir la voiture sur la route.

Les rumeurs annonçaient également que la voiture serait seulement électrique et pas sans chauffeur. Malgré les essais, la voiture sans chauffeur d’Apple serait un projet à plus long terme. L’entreprise ne chercherait pour l’instant qu’à créer une voiture électrique.

Titan cale ?

Apple a enregistré plusieurs noms de domaines faisant penser à l’univers automobile, en janvier 2016, des modifications ont apparemment eues lieu. Le Wall Street Journal rapportait que le chef de projet Steve Zadesky avait quitté Cupertino pour raisons personnelles. Le développement aurait rencontré quelques obstacles.

Les employés auraient eu du mal à avancer sans « réelle direction pour le projet », particulièrement avec la date plutôt ambitieuse de 2019. 

Plus récemment, nous avons entendu certaines choses pouvant être liées au projet : Apple a investi un milliard de dollars dans Didi Chuxing en mai 2016. L’entreprise chinoise propose des véhicules de tourisme avec chauffeur. Tim Cook avait argué que cette action avait été entreprise pour « de nombeuses raisons stratégiques ». Peut-être pour tester une flotte de voitures électriques dans le futur ?

Plus tard ce mois-ci, Reuters dévoilait que la marque à la pomme cherchait à construire ses propres stations et infrastructures de charge électrique. À la manière des Superchargers de Tesla. Apple chercherait à rendre plus pratique et simple la recharge des voitures Apple et aurait embauché des ingénieurs de BMW et Google.

Apple est réputé pour contrôler tous les tenants et aboutissants de leurs produits, ce ne serait donc pas farfelu.

Ce que dit Apple

Évidemment, Apple est resté muet comme une carpe quant à leur voiture. Tim Cook a cependant laissé filer quelques indices lorsqu’il a été interviewé par Fortune en février 2016. Quand la question des détails lui a été posée, il a répondu « je ne vais rien vous dire » mais a quand même répondu.

« Ce qui est génial chez Apple c’est que tout le monde est curieux. Nous explorons les technologies et les produits. Nous pensons toujours aux moyens de créer de nouveaux produits Apple pour aider les gens. Nous ne nous dispersons pas énormément comme vous le savez, nous améliorons surtout nos produits actuels. »

« Je ne peux pas parler du sujet que vous abordez. Mais quand nous commençons à dépenser de grosses sommes d’argent, c’est que le projet est sérieux. »

En clair : Bien sûr que nous travaillons sur un projet de voiture, non je ne vous donnerai aucun détails, et oui je continuerai à être flou pendant quelques années encore. Ah, Apple.

Mise à jour (05/12/2016) : Apple a plus ou moins confirmé que le projet Titan était toujours d'actualité. Dans une lettre envoyé aux services américains de régulation du traffic, le directeur de produits Steve Kenner a annoncé que l'entreprise était : « excitée quant au potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux secteurs, y compris celui des transports » et qu'ils constituaient de « grands bénéfices pour la société ».

Selon la BBC, la lettre de cinq pages demande à l'administration de créer des règles concernant les tests des voitures sans conducteurs, et que « les nouveaux constructeurs et concurrents devraient être traités de manière égale ». Si ce n'est pas un signe qu'Apple se voit comme un concurrent potentiel, on ne sait pas ce que c'est.

McLaren ? Pardon ?!

Voilà quelque chose qui peut surprendre : Apple serait en discussion pour racheter McLaren. Le Financial Times rapporte qu’Apple est en contact avec l’entreprise pour un rachat total depuis des mois. Le géant américain pourrait également investir stratégiquement au lieu de racheter McLaren.

Le fabricant anglais travaille actuellement sur sa propre voiture électrique même si celle-ci sera bien, bien plus chère que n’importe quel produit Apple puisque les deux entreprises ne visent absolument pas les mêmes types de consommateurs.

Le rachat supposé est évalué à 1,5 milliards de dollars, ce qui n’est pas grand chose pour Apple qui dispose de 200 milliards de dollars de réserve. Cependant, McLaren a démenti tout plan d’investissement venant d’Apple. Si les négociations sont réellement en cours en coulisse, les deux entreprises ne donneraient de toute façon aucune information avant la ratification des contrats.

Le New York Times est venu confirmer qu’Apple était en discussions avec McLaren, le journal ne mentionne cependant que des possibilités d’investissement et non un rachat. La marque basée à Cupertino serait également en train d’essayer de racheter la startup Lit Motors. Comme par hasard, celle-ci travaille sur une moto électrique à équilibrage automatique. Apple aurait aussi déjà embauché plusieurs employés de la stratup.

Plutôt ce mois-ci, les rumeurs annonçaient qu’Apple avait licencié une douzaine de salariés du projet Titan en raison d’un changement d’approche et de difficultés liées au développement. Peut-être que l’arrivée de nouveaux experts les aidera a remettre le projet sur les bons rails.

Changements de direction ?

Mise à jour (19/10/16) : Les informations de la semaine :

Bloomberg rapporte que même si le projet Titan est toujours en cours de développement, cela pourrait finalement ne pas se terminer par la sortie d’une voiture. Apple aurait changé la direction du projet pour se concentrer sur les logiciels pour voitures sans conducteur que la marque proposerait ensuite aux fabricants.

Ce changement arrive après des informations rapportées ces derniers mois sur de supposés problèmes et désaccords au sein du projet. Bloomberg annonçait qu’Apple n’avait pas totalement abandonné l’idée de construire sa propre voiture même si l’entreprise se concentrait sur les logiciels et plans avant de prendre une décision sur la direction à prendre fin 2017.

Dans tous les cas, il est certain que la date de sortie de la voiture auparavant estimée n’est plus d’actualité. Des centaines de membres de l’équipe de développement auraient été transférés sur d’autres projets alors qu’Apple embaucherait pour se concentrer sur les logiciels et avancer dans cette voie.

Quand arrivera-t-elle ?

Selon The Information, il faudrait attendre encore quelques années avant de voir l'Apple Car. Elle est maintenant censée être présentée en 2021.

Dans un article parlant de trois frères qui travailleraient sur le projet : « Une personne ayant travaillé brièvement sur le projet Titan avait été avertie qu’Apple essayait de sortir un véhicule pour 2020 mais que la date avait été modifiée à 2021 ».

Si cette déclaration est vraie, les difficultés rencontrées par le projet seraient confirmées. Après tout, c’est le premier projet de voiture d’Apple, en imaginant en plus que celle-ci soit novatrice, cela demande du talent, du temps et de l’argent. Tesla est reconnue pour sa propension à être également en retard même si ses produits font toujours oublier l’attente. Espérons qu’il en soit de même pour la Titan d’Apple.

Les analystes suggèrent que la voiture Apple tournerait autour des 55 000 dollars (environ 50 000 €). Elle serait donc proche en terme de prix de la Tesla Model S mais bien plus chère que la future Tesla Model 3 qui coûtera 35 000 dollars hors taxes (environ 30 000 €).

En prenant en compte la date de transport interne de 2019, la voiture d’Apple devrait parcourir nos villes autour de 2021. Vous avez encore quelques années pour économiser !